CONNEXION

Le bien et le mal : la réalité d’un sens vertical

Le bien et le mal n’existerait pas, tout le monde est d’accord ou presque sur choix pour le clamer haut et fort ; et cela n’est pas faux, car il s’agit juste de directions : l’une ascendante, et l’autre descendante.

Mais en quoi une direction n’existerait-elle pas ?

Pour illustrer ce propos, voici un extrait d’un discours d'Omraam Mikhaël Aïvanhov, suivit du lien pour le lire entièrement.

C'est pourquoi j'ai tiré la conclusion suivante: le mal est limité dans l'espace, mais aussi dans le temps, Dieu ne lui a pas donné une durée éternelle; alors que le bien est illimité dans le temps et dans l'espace. Voilà une différence que les gens ignorent: ils s'imaginent que les puissances du bien et du mal s'équilibrent. Pas du tout. Si vous voulez une conclusion plus juste, la voici: quand on s'élève vers le pôle positif, on entre dans le temps et l'espace illimités, dans l'infini, dans l'éternité, et c'est cette absence de limites même qui est Dieu. Dieu seul est illimité, tout le reste est limité. Il n'y a donc pas d'égalité de forces entre le Ciel et l'Enfer.

Alors, quelle conclusion peut-on en tirer du point de vue moral? Que tous ceux qui ont choisi le chemin descendant de la personnalité, des faiblesses, des désordres, ont choisi la destruction et la mort. Peu à peu, ils disparaissent, parce qu'ils sont si ligotés, si tassés, si coincés au fond du cône renversé, qu'ils ne peuvent plus bouger ni respirer. Au contraire quand on choisit la direction ascendante de l'individualité, on devient de plus en plus grand, vaste et libre. Les êtres vraiment intelligents choisissent ce chemin-là, parce qu'en montant ils trouvent l'espace, la liberté et des quantités de solutions qui leur évitent de se heurter et de se briser. Tandis que ceux qui se dirigent vers le bas se sentent de plus en plus limités et ils commencent à se battre et à s'exterminer mutuellement pour avoir un peu d'espace vital.

[…]

Voilà, c'est simple, c'est clair: vous devez connaître les deux directions qui sont en vous et savoir que, si vous prenez le chemin descendant, vous serez sur une voie sans issue, dans un cul-de-sac comparable à ce zéro absolu (que d'ailleurs on n'a jamais pu atteindre) qui se caractérise par l'immobilité totale des molécules. Tandis qu'en prenant le chemin ascendant, vous aurez accès à l'infini, et quels trésors sont entassés là, le long de la route!...

Le mal est limité, le bien est sans limites.

Auteur

  • Tomtom333

Source

Commentaires

  1. Michele dit :

    Merci infiniment. Pour moi, ça coule de Source…….