CONNEXION

Sauvons l’Internet mondial aux États-Unis

Plus de 100 membres du Congrès américain tentent actuellement de faire passer discrètement un projet de loi qui leur permettrait d'espionner tout internaute sans mandat. CISPA est leur troisième tentative d'attaque contre nos libertés sur l'Internet mondial. Notre mobilisation massive avait aidé à rejeter SOPA et PIPA, sauvons Internet une fois de plus:

Chers amis,

Le Congrès des États-Unis tente en ce moment de faire passer discrètement une nouvelle loi qui lui permettrait d'espionner sans restrictions l'Internet mondial -- et il espère que le monde ne s'en apercevra pas. Nous avons aidé à neutraliser son attaque contre Internet la dernière fois, rééditons ce succès.

Plus de 100 membres du Congrès appuient un projet de loi (CISPA) qui donnerait aux entreprises privées et au gouvernement américain le droit d'espionner n'importe lequel d'entre nous, à tout moment et aussi longtemps qu'ils le désirent sans mandat. C'est la troisième fois que le Congrès des États-Unis s'attaque à nos libertés sur Internet. Mais nous avons aidé à vaincre SOPA et PIPA -- nous pouvons aussi enterrer cette loi d'espionnage très excessive.

Notre tollé mondial a joué un rôle de premier plan pour protéger Internet face aux gouvernements désireux de surveiller et contrôler nos faits et gestes sur Internet. Unissons nos voix une fois de plus -- et triomphons de cette loi pour de bon. Signez la pétition et envoyez-la à tous les internautes que vous connaissez:

avaaz.org

Dans le cadre du projet de Loi sur la Protection et l'Échange de Renseignements sur Internet (CISPA), les fournisseurs d'accès à Internet pourront légalement, au moindre soupçon de cybermenace, collecter des informations sur nos activités en ligne (sans nous prévenir que nous sommes surveillés), les transmettre au gouvernement américain, puis utiliser une clause d'immunité absolue afin de se protéger d'éventuelles poursuites pour violations de la vie privée ou pour toute autre pratique illégale. Ce projet s'attaque violemment à la vie privée qui nous est indispensable pour envoyer nos e-mails, discuter sur Skype, faire des recherches sur le web et bien plus.

Mais nous savons que le Congrès américain redoute la réaction des millions d'Internautes dans le monde. C'est la troisième fois qu'il essaie d'attaquer nos libertés sur Internet et de faire passer une loi discrètement, en changeant à chaque fois le nom de la loi et en espérant que les citoyens ne s'en aperçoivent pas. Des groupes de défense des droits des internautes comme l'Electronic Frontier Foundation ont déjà condamné le projet de loi pour ses atteintes au droit fondamental à la vie privée -- il est temps de nous faire entendre.

Signez la pétition contre CISPA adressée au Congrès. Lorsque nous aurons atteint 250 000 signatures, nous remettrons notre appel à chacun des 100 membres du Congrès qui appuient le projet de loi:

avaaz.org

Les libertés sur Internet sont quotidiennement menacées par des gouvernements dans le monde entier -- mais les États-Unis sont les mieux placés pour s'attaquer aux droits des internautes parce qu'une très grande quantité de serveurs et plate-formes web y est située. Notre mouvement a prouvé à de nombreuses reprises que l'opinion publique mondiale peut aider à triompher des menaces portées par les États-Unis à notre Internet. Prouvons-le une fois de plus.

Avec espoir,

Emma, Rewan, Ricken, Antonia, Lisa, Morgan, Mia, Pascal et toute l'équipe d'Avaaz

Plus d'informations:

Après SOPA et PIPA, la menace CISPA (PC INpact)
pcinpact.com

CISPA: le projet du Congrès de censurer Internet inquiète les observateurs (Examiner - en anglais)
examiner.com

De bonnes et de mauvaises libertés: l'ironie de la cybersécurité (RT - en anglais)

rt.com

Soulèvement sur Internet contre les lois SOPA/PIPA: ne criez pas encore victoire (Wired - en anglais)
wired.com

Projet de loi H.R. 3523 en 2011: Loi sur la Protection et l'Échange de Renseignements sur Internet (en anglais)
govtrack.us

Auteur

  • L'équipe D'avaaz

Source

Commentaires