CONNEXION

Et si la troisième trompette de l’Apocalypse avait sonné ?

1 décembre 2016 par Internaute  
Dans Canalisations |

Si la lecture de l'Apocalypse est rapide, sa compréhension est hermétique. Cela est vrai autant sur un plan de la symbolique psychologique que sur celle spirituelle. La sémantique d'un symbole est plurielle. Cela voile le sens profond par la multitude des lectures superficielles qui en ont été faites. La sensibilité personnelle et la culture de la société influence la lecture du sens des symboles. On fait toujours une lecture symbolique selon des référentiels propre à l'auteur et aux codes définissant la société humaine l'entourant. Cela lui fait lire un symbole de telle ou telle manière. Nous aboutissons à des interprétations très diverses voire même contradictoires.

La facette première du symbole ne peut se révéler qu'en temps et lieu, et plus on se rapproche du point focal, plus la lecture symbolique se raffine et s'approche du sens premier.

Apocalypse 08:07 Le premier ange sonna de la trompette. Et il y eut de la grêle et du feu mêlés de sang, qui furent jetés sur la terre; et le tiers de la terre fut brûlé, et le tiers des arbres fut brûlé, et toute herbe verte fut brûlée.

Les quatre éléments fondamentaux - Air, Feu, Eau et Terre - sont la matrice pour l'imprégnation de Dieu dans la matière. De leur équilibre dépend l'alignement avec le plan divin des consciences présentes sur Terre. La vocation profonde de l'être humain est d'explorer la matière afin de permettre à Dieu de se découvrir au travers de nos explorations. La vocation spirituelle de toute incarnation est de revenir en Dieu malgré le voile de l'oubli.

La première trompette est l'embrasement de l'élément FEU en l'homme, déséquilibrant les quatre éléments.

Le FEU régit le mental et conduit à l'égo surdimensionné de l'homme. Les dérives et les excès de la société humaine découlent du déséquilibre initial des éléments en nous. Ce fut le point de bascule. L'embrasement intérieur du mental-égo s'exprime par tous les actes d'embrasements extérieurs, quelle qu'en soit la forme prise.

Apocalypse 08:08 Le second ange sonna de la trompette. Et quelque chose comme une grande montagne embrasée par le feu fut jetée dans la mer; et le tiers de la mer devint du sang.

Apocalypse 08:09 Et le tiers des créatures qui étaient dans la mer et qui avaient vie mourut, et le tiers des navires périt.

La deuxième trompette est la désacralisation de toute vie par le versement du sang.

Le sang est le véhicule de la vie ou la sève de la vie. Le sang est symbole de vie lorsque celui-ci circule dans une mécanique parfaite. Le sang est symbole de mort lorsqu'il est détourné de ses voies, les vaisseaux. En versant le sang, celui-ci se répand et coagule.

Le déséquilibre de l'élément FEU en l'homme l'a conduit à commettre des crimes contre lui-même et contre les autres règnes vivants. La vie n'est plus respectée. Le sacrilège est omniprésent. Il n'y a plus de divertissement télévisuel sans le versement du sang. Il n'y a plus d'alimentation sans le versement du sang. Il n'y a plus de développement de société sans le versement du sang.

De par son embrasement mental, l'homme s'est profondément avili, corrompant l'élément EAU en lui, siège des émotions et des formes pensées.

Et si la troisième trompette de l'Apocalypse avait sonné ?

Mes compagnons dragons, cristallins et angéliques s'expriment souvent d'une voix unique afin d'apporter un enseignement en chargeant vibratoirement les mots :

Mes compagnons : Nous aimerions t'entretenir de la suite des choses, cela fait plusieurs jours que nous t'appelons car les choses vont se mettre en place. Il serait plus juste d'énoncer que les choses vont commencer à se défaire.

Ce que vous appelez - effondrement - vient de faire tomber le premier domino par l'élection de Donald Trump. Elle a été prophétisée par le passé dans vos cavaliers de l'Apocalypse. Rappelle-toi de la troisième trompette, celle qui annonce la corruption des émotions et l'intoxication des esprits.

Apocalypse 08:10 Le troisième ange sonna de la trompette. Et il tomba du ciel une grande étoile ardente comme un flambeau; et elle tomba sur le tiers des fleuves et sur les sources des eaux.

Apocalypse 08:11 Le nom de cette étoile est Absinthe. Un tiers des eaux fut changé en absinthe, et beaucoup d'hommes moururent par les eaux, parce qu'elles étaient devenues amères.

L'amertume a gagné le flux vital des personnes et d'autres étoiles vont tomber du ciel pour contaminer les eaux de chaque nation, de chaque peuple. Ce ne sont pas les hommes ou femmes (étoiles) qui sont à décrier, c'est l'amertume qu'ils apporteront et se répandra dans les fleuves du corps humain. Celui-ci est entièrement conçu comme des fluides en circulation. Cela tu peux l'annoncer, tel est le rôle qui t'est dévolu.

Il n'y a pas à combattre ce qui est et ce qui arrive, cela n'engendrerait que du karma, action et réaction, mal et contre mal. Chacun est face à sa responsabilité de laisser ou non l'absinthe se répandre dans son corps et dans son esprit.

L’absinthe peut être nettoyée par ses vibrations intérieures, par l'amour que l'on se donne à soi.

Il n'est pas demandé de nettoyer les autres, cela entretien l'illusion de l'égo qui cherche à agir à l'extérieur de soi afin de ne pas se voir et accepter sa transmutation par la vibration du Cœur.

Message de Khubya, guide spirituel

Un guide spirituel se définit comme une conscience non incarnée dans le plan de vie terrestre. Il peut avoir connu l'incarnation mais généralement il est issu de sphères vibratoires plus élevées. Un plan de conscience plus élevé ou plus éthéré n'est pas forcément synonyme de bienveillance. Seule mon âme peut être source de discernement et autoriser une conscience de l'invisible à emprunter le canal vibratoire du cœur. Le message ne résonne donc pas dans la tête mais provient de ma petite voie intérieure, ce flux de communication dont mon âme est seule gardienne.

Parmi tous les êtres qui m'accompagnent, il en est un qui est d'une nature et d'une vibration très particulières...

Khubya : Bon, enfin un canal qui ouvre ses oreilles pour m'entendre. Je commençais à me sentir bien seul face à toutes ces portes fermées. Vous n'avez pas été très coopératifs récemment, trop occupé par des futilités du quotidien. Oui, je dis bien futilité auxquelles vous accordez trop d'importance. Passons à un enseignement... tant que la ligne est ouverte!!!

Les polluants sont de plus en plus présents dans votre environnement. Et je ne parle pas de votre environnement physique. Je parle de votre environnement émotionnel. Regardez le visage déconfit des personnes qui criaient au loup en prévision de l'élection de Donald Trump. Il est bien là où il devait être, là où ILS ont voulu qu'il soit, là où NOUS avons accepté qu'il soit. C'est un mal pour un bien. Il est un catalyseur de la révélation de la nature profonde des personnes. Ce qui était caché doit être mis en lumière. Les ressentiments ne pouvaient plus rester enfouis. Pour les transmuter, il faut d'abord les faire remonter à la surface. Donald Trump a cristallisé cette énergie autour de lui dans la fonction qu'il va être amené à occuper.

Il est un archétype de la vérité.

La vérité n'est pas toujours belle, ELLE EST. Vous pouvez lui affubler tous les sobriquets, elle est. Ne pas l'accepter, c'est ne pas voir la réalité en face. En avoir peur, c'est avoir peur de ce qui se terre en chacun de soi.

Encore une fois, un tel évènement doit être regardé avec l’œil ouvert sur l'autre et l’œil ouvert sur soi. Observer toutes les expressions créées chez l'autre. Découvrez cet autre tel qu'il est réellement, ses peurs primales, ses schémas de pensée, ses raisonnements limités, ses œillères sur la portée réelle de cet évènement.

Observer tout ce que cela fait surgir en vous, ce que vous ne soupçonniez pas. Regardez l'influence de l'autre sur vos schémas de pensée. Épousez-vous la vision de l'autre sur cet évènement ? Vous braquez-vous en contre-réaction ou en complaisance ?

Observez-vous et offrez-nous, à vos guides, à la Source tout ce que vous êtes. Je devrais dire ce que vous croyez être. Tout ce qui surgit est issu de la personnalité, la partie périphérique de votre être, vos attitudes et vos comportements conditionnés. La partie centrale de votre être, votre Cœur relié à votre âme, reste impassible et immuable. Elle reste le pilier central indestructible. Votre personnalité s'agite-t-elle en tout sens autour de ce pilier, ou avez-vous placer des ponts qui maintiennent la stabilité de votre être périphérique, en complète union avec votre Cœur central ?

Quelle sera la quatrième trompette de l'Apocalypse ?

Pour lire la suite.

Auteur

  • Samuel

Source

Commentaires

  1. Elem says:

    Liberes ton esprit,