CONNEXION

Jamais vu depuis 1 siècle, krach boursier étasunien, perte colossale pour les épargnants

2 décembre 2016 par Delta de la lyre  
Dans Général |

M. Fiorentino : Du jamais vu depuis 1 siècle, le krach boursier Américain, une perte colossale pour les investisseurs


Les américains vivent un krach boursier. Les taux américains ont atteint, hier, des niveaux record depuis 1990. Entre le 1er Septembre de cette année et aujourd’hui, la hausse de référence qui était à 1,50% a connu une montée spectaculaire : 2,50% sur l’emprunt d’état à 10 ans. Environ 1 700 milliards de dollars se sont envolés rien qu’en novembre. Les investisseurs, pensant protéger leur argent dans ce qu’ils considéraient comme des placements sans risque, enregistrent des pertes colossales.

2'55'' - Good Morning Business sur BFM Business - 2 décembre 2016

Source descriptif et vidéo - BFM Business

Source secondaire - Business Bourse

*

Éclaircissements

- les anciennes obligations ayant un taux plus bas sont délaissées ou quoi qu'il en soit valent moins que les nouvelles ;

- augmentation du service de la dette fédérale = forts intérêts à rembourser ;

- augmentations des taux synonyme = l'Etat étasunien augmente le niveau de ses taux proposés pour attirer le chaland à acheter sa dette = c'est qu'il y a perte de confiance vis-à-vis des U.S.A. ;

- la bourse est un capteur de richesses, la preuve en est faite ici !

- ne pas tout confondre, il s'agit ici des taux servis pour l'endettement de la fédération des Etats-Unis d'Amérique, il ne s'agit pas par exemple des taux à la consommation (biens courants, voiture, immobilier, ...) ni des taux des prêts consentis aux entreprises qui eux ensemble devraient augmenter dans le courant du mois de décembre 2016 mais si c'était le cas ce serait tout logiquement catastrophique tant pour l'économie que pour le remboursement du surcroît de dette ainsi engendré.

*

Source présent article et éclaircissements - Delta de la Lyre

Auteur

  • M. Fiorentino, Delta De La Lyre

Source

Commentaires

  1. Verhees says:

    Merci Delta. Ça progresse, ça progresse, ça arrive, ça arrive, c’est pas loin.

  2. Helene says:

    Sans commentaire