CONNEXION

Quoi qu’il en soit, il n’y a qu’une vérité, Dieu, peu importe le nom qu’on lui donne.

21 décembre 2016 par Juste  
Dans Spiritualité |

Dieu où es-tu ?

Plusieurs me demandent où est passé Dieu, surtout dans ces temps-ci où plusieurs sont aux prises avec leurs propres dualités. En fait Dieu est partout, en toute chose, peu importe où tu poses ton regard, il est là, il se trouve à des endroits où tu ne peux même pas l'imaginer. Peu importe l'endroit où il se trouve, il est là. Pourquoi n'agit-il pas pour mettre fin à toutes ces souffrances dont souffre une très grande majorité, pratiquement la totalité. Les êtres souffrent pour la simple raison qu'ils n'ont pas Dieu dans leur vie et pourtant il est à la vue de tous, de tout ce qui est. En plus d'être en chacun, en toute chose, il n'arrête jamais d'accompagner toute sa création, son amour est incommensurable et éternel.

En plus d'être en chacun, en toute chose, il n'arrête jamais d'accompagner toute sa création, son amour est incommensurable et éternel. Toi, qui es en train de lire ce message, est-ce que tu crois vraiment en Dieu, en sa création ? Pourtant, pas besoin de reculer très loin dans le temps, n'as-tu pas eu des pensées désagréables envers ton prochain, envers des membres de ta famille, proches ou autres connaissances ? N'as-tu pas eu des jugements sur la façon des gens qui gravitent dans ta réalité ? Plusieurs se disent amour, mais gardent encore le vêtement de la victime, ils se plaignent du manque d'amour, du non-respect et de toutes les actions désobligeantes à leurs endroits, que font-ils pour se sortir de ces scénarios ? Ils réagissent avec rancœurs, en accusant, en endossant le rôle de bourreau envers leurs membres de la famille, proches, connaissances ou s'en prendre à des purs étrangers.

Tu te demandes qui est Dieu et que fait-il pour ce monde ? Dieu te donne tout, il t'a même donné le libre arbitre, il te laisse apprendre de toi-même, tout en t'accompagnant dans tes propres choix, ainsi qu'il le fait pour toute sa création. Son amour est si grand qu'il n'y a pas plus grand que cet amour. Que fais-tu pour le remercier, as-tu au moins une once de gratitude ? Quand tu passes ta vie à endosser le rôle de la victime, tout en étant un bourreau, parfois tu veux être le sauveur, attiré la compassion, te faire dire que tu as raison d'agir ainsi ? En fait tu cherches à te faire approuver tes faits et gestes, te faire croire que tu es sur la bonne voie. Comment aimerais-tu que ce monde change ? Si celui-ci juge son prochain sur sa religion, sur sa façon d'être, sur sa personnalité, sur son attirance envers les êtres de même sexe ou pas.

En fait, Dieu n'a rien à voir sur la dualité de ce monde, prends conscience que ce sont les croyances, les coutumes, les mêmes schémas de dualité qui se répète de générations en générations. Pourtant, plusieurs religions prônent un Dieu d'amour, mais que font les enseignants, les prêtres, ceux qui transmettent ces enseignements. Tant et aussi longtemps que tu t'en prends à la création de Dieu, à tout ce qui est, tu n'es aucunement dans l'amour. Une renaissance s'impose, l'être doit se libérer de toute dualité, libérer son mental, arrêter d'endosser le rôle de victime, arrêter de réagir en bourreau et d'agir en sauveur pour s'attirer de la sympathie.

Je te dévoile une grande vérité, si ce n'est pas la plus grande. Aime tout d'un même amour, tout est Dieu, nous en font tous parties, le fait de juger, d'endosser le rôle de victime, de réagir en bourreau et d'être un sauveur pour s'attirer de la sympathie, de la compassion ou juste pour se prouver qu'on agit correctement, suivre cette voie c'est suivre la route de l'enfer. Prends conscience que Dieu est partout et en toute chose, le fait de lui manquer respect, de le juger, de le condamner, de le manipuler, de l'injurier, quelles que soient tes actions envers toi ou envers qui ou quoi que ce soit, tu ne fais que t'enfoncer dans cette grande souffrance.

Tu te demandes à quoi ressemble l'enfer, cela ressemble à ce que tu vis, à tous ceux qui nourrissent cette dualité, qui n'ont pas encore cette conscience de ce qu'est Dieu. On peut lui donner un autre nom, Père/Mère, le grand Soleil Central, quel que soit le nom qu'on lui donne, il est la lumière qui est à l'origine de tout ce qui est. Nous sommes tous sa manifestation, sa création, tout est un. Alors cherches-tu encore Dieu ? Il y a tant d'informations qui sont véhiculées, la seule chose qui importe, c'est en cet instant, vas-tu faire la paix avec Dieu ? Alors si c'est le cas, aime tout comme il t'aime, maintenant endosse ta lumière et non les croyances de cette humanité en quête de Dieu, qui pourtant se trouve en chacun.

En toute authenticité
Régis Raphaël Violette

Je suis réaliste, je sais que ce que j'écris, ira à ceux qui sont prêts à l'entendre, à mettre en pratique, faire de cette lumière leur propre vérité. Tous sont libres de suivre le propre chemin comme ils l'entendent, je respecte leurs choix de vie et cela quel que soit ce qu'ils sont venus apprendre ou accomplir, je les aime d'un pur amour. En fait, je partage mon éveil, ma lumière en toute simplicité et authenticité. Tout à sa raison d'être, chacun suit ce qu'il a lui-même semé comme chemin.

Avec tout notre amour divin, universel et inconditionnel
Régis Raphaël Violette et Sandra Violette
Guérisseur de l'Âme, couple divin
Voir ces créations inspirées (toile sur Couple Divin) sur
sandrajustetreamour.blogspot.ca.

Consultation, écrire à violette.regis@hotmail.com
Tu peux diffuser et ou partager tous mes textes, sans les couper ni les modifier. Je te demande juste de citer le nom de l'auteur Régis Violette, justeetre.blogspot.ca

Auteur

  • Régis Violette

Commentaires

  1. Allard says:

    Tout ce que tu dis est si juste.

    Après avoir vu mes croyances, mes motivations tomber en poussière, il m’est venu la pensée que la seule chose qui reste est l’amour donné. Cet amour ne peut nous être enlevé, il est en nous, il est nous.

    Avec coeur,

    Annie