CONNEXION

Votre relation avec la mort.

L'après vie

« Nous allons débuter par le sujet qui vous paraît tellement important : votre relation avec la mort. Il faudrait apprendre à bannir ce mot. Le mot mort est comme un couperet, c’est comme une fin ; le mot beaucoup plus approprié serait l’après vie mais il n’est pas encore dans le vocabulaire des hommes.

Ce thème est très important pour les humains parce chacun de vous, à un moment ou à un autre, avez été et risquez d’être confrontés à l’après vie. De toute façon, chacun d’entre vous y sera confronté ! Peu importe la manière dont il la vivra, que ce soit au moment de ce que vous appelez la séparation de votre corps ou lors d’une autre vie que vous pourrez vivre avec votre corps si vous êtes transportés dans une autre sphère d’existence.

Nous n’allons pas parler de cette terre d’existence, nous allons parler de ce que vous appelez improprement la mort. Chacun d’entre vous sera totalement différent de l’autre face à ce problème.

Lorsque vous quittez votre corps, vous ignorez le chemin spirituel parcouru car lorsque vous êtes incarnés en troisième dimension, la coque de votre véhicule de manifestation vous cache une grande partie de ce que vous êtes.

Lorsque d’une manière ou d’une autre vous avez quitté votre véhicule de manifestation, vous arrivez sur des sphères différentes pour chacun qui sont fonction du chemin spirituel accompli. En arrivant dans ces sphères, certains d’entre vous n’auront besoin d’aucune préparation pour aller sur leur vrai plan d’existence, sur leur vrai monde, leur monde d’appartenance. Le passage d’un monde à l’autre peut se faire d’une façon fulgurante. Cela dépend de la conscience que vous avez de ce que vous êtes mais surtout de celle que vous aurez du détachement lorsque vous aurez quitté ce plan de troisième dimension.

Il faut que vous soyez persuadés que la vie est éternelle. Le problème actuel des humains est qu’ils n’ont pas la conscience de l’éternité de la vie. Pour eux, le mot mort signifie la fin de tout, la fin de ce qu’ils connaissent, de ce qu’ils ont aimé. C’est le mystère, un mystère qu’ils n’aiment pas trop appréhender d’ailleurs !

Un être qui part subitement sans préparation spirituelle a plus de difficultés à aller sur les plans de Lumière que celui qui a eu un temps de préparation lors d’une maladie. Nous faisons cependant une réserve ; certaines personnes vont souffrir longuement d’une maladie et se révolteront complètement contre cette souffrance, contre cette injustice. Bien sûr elles demanderont de ne plus souffrir et d’être libérées mais cela ne changera rien à leurs difficultés, parce qu’ayant emporté leur peur, leur refus et leur incompréhension de l’autre côté du miroir elles n’auront pas progressé davantage que celui qui est parti subitement.

Nous désirons ouvrir une parenthèse pour dire que lorsque la souffrance est trop importante pour le corps physique, il y a une rupture, la souffrance n’existe plus, le corps sécrète une substance qui l’anesthésie.

En règle générale, et c’est à cela que nous voulons en venir, quiconque part de ce monde doit être libéré de ce monde ! Si vous devez quitter ce monde ou si certaines personnes que vous aimez doivent le quitter et quitter leur corps physique, il faut les aider afin qu’elles puissent avoir le détachement total de ce qu’a été leur vie dans la matière de troisième dimension. Sinon, pendant une période parfois très longue, elles errent auprès de ceux qu’elles aiment en regrettant très profondément leur ancienne vie parce qu’elles ne peuvent pas avoir conscience de ce qu’est réellement la vie

.

Autrefois, dans vos églises, il était toujours demandé de prier beaucoup pour ceux qui passaient la grande porte, pour ceux qui vivaient l’après vie. Actuellement, dans ce monde moderne, vous oubliez bien trop souvent de prier pour ceux qui vous ont quittés, qui sont partis. Une prière peut tout à fait être simple et très rapide ! Une prière est une pensée d’Amour et de Lumière que vous envoyez vers ceux qui ont quitté ce monde afin d’éclairer leur route.

Certains êtres qui n’ont pas forcément fait un cheminement spirituel tel que vous l’entendez arrivent très rapidement à voir la lumière de leur guide, des frères de Lumière qui les attendent pour les conduire sur leur nouveau plan d’existence.

Il est très difficile de répondre correctement aux interrogations de ceux qui souffrent de la perte d’un être cher, car la réponse peut être totalement différente d’une personne à l’autre, selon qu’elles ont ou non compris certaines choses, qu'elles ont ou non accepté ce départ ou ne croient en rien.

Le plus important est ce que vous faites dans cette existence, la manière dont vous menez votre vie, quelles sont vos priorités, comment vous réagissez face aux problèmes existentiels ou relationnels, comment vous réagissez face à vos propres comportements affectifs, à vos peurs ! Tout cela a une immense importance sur ce plan de troisième dimension et également dans les plans de l’après vie.

La petite partie d’énergie de l’âme qui a expérimenté la matière revient à l’âme initiale ou à la partie d’énergie initiale formant l’âme. Ce dont vous pouvez être certains c’est que le retour vers cette âme qui contient toutes les expériences des multiples vies peut se faire d’une façon très rapide suivant l’évolution et la conscience de la personne qui vivait en troisième dimension. Cette fusion, cette unité peut se faire pratiquement instantanément après le départ.

Comme l’ont dit certains textes, il y a la pesée de l’âme, c’est-à-dire que pendant un moment plus ou moins long se fait la synthèse, l’analyse de tout ce qui a été vécu par cette toute petite parcelle de ce que vous êtes réellement. La fusion avec vos multidimensionnalités peut aussi se faire très rapidement.

Ce que nous vous disons n’a pas de vraie résonance en vous parce que vous n’avez pas encore la capacité de pouvoir comprendre et ressentir ce qui n’appartient pas à votre troisième dimension.

Où que vous alliez dans l’après vie, avec ou sans votre corps, le passage se fera et doit se faire de troisième dimension en quatrième, cinquième, sixième dimension. Ce qui est très important dans votre vie présente, c’est déjà d’apprendre ce que vous êtes, d’apprendre à devenir complet, à faire l’unité entre le Divin et l’humain, à créer le pont qui vous unit à ce que vous êtes réellement.

Le travail que vous pourrez accomplir dans cette orientation, dans cette fusion sera d’une importance considérable. Lorsque vous passerez de l’autre côté de la grande porte, vous n’aurez aucune attente, vous vous retrouverez de suite tels que vous êtes vraiment et serez opérationnels très rapidement. Ne croyez pas qu’après avoir quitté le plan de la Terre, vous serez dans le repos éternel ou dans une béatitude un peu naïve. Vous serez réactivés pour de nouvelles missions, pour œuvrer selon ce que vous êtes réellement.

Tout ce que nous vous disons deviendra plus clair en vous ; tant que les voiles humains subsisteront, vous ne pourrez pas comprendre, assimiler, accepter certaines choses. Dès que ces voiles tomberont pour faire apparaître votre vraie réalité, votre compréhension de la vie, de l’après vie, des divers plans, de l’Univers sera totalement différente.

En fait tout est lié, il n’y a aucune séparation si ce n’est la séparation que vous mettez entre vous et les autres, entre vous et votre « Je suis », entre vous et la vie.

Vous n’arrivez pas à concevoir encore totalement que vous êtes tous unis pour l’éternité puisque vous êtes Dieu, puisque vous êtes les enfants de Dieu, vous êtes tous unis pour l’éternité

Nous préciserons aussi qu’il n’y a aucune injustice, que vous vivez une période cruciale, une période de grande récolte. Ce que vous avez vécu depuis des milliers d’années, essentiellement sur ce monde et aussi peut-être sur d’autres mondes de troisième dimension où existe le libre arbitre, est soumis à la loi de cause à effet. Le libre arbitre n’a pas été donné uniquement à la planète Terre, il a également été donné à d’autres mondes, peu nombreux il est vrai. Donc tout ce que vous trouvez si difficile, si injuste est simplement fait pour vous épurer. Les âmes venues s’incarner dans cette période bien spécifique sont venues épurer, nettoyer en quelque sorte toutes leurs erreurs, leurs incompréhensions et aussi tous les actes commis dans d’autres existences.

Il n’y a absolument pas d’injustice, la loi de cause à effet est la loi la plus juste, elle fait partie des lois de l’Univers ! Un être qui s’est ouvert, qui a commencé à créer le pont qui unit son humanité à sa Divinité n’aura pas de grandes souffrances au niveau de son corps, il n’aura pas de graves maladies, car la Divinité en lui réparera son corps physique. La Divinité en lui peut lui donner en permanence ce corps parfait qui devrait être le sien et qui le sera sur d’autres mondes.

Le Divin en vous, le « Je suis », peut même arriver à transcender tous les poisons que vous ingérez, toute votre très mauvaise nourriture ; il a tout pouvoir sur la matière, il peut réparer le corps d’une façon extraordinaire, il peut le reconstruire, le remodeler.

S’il y a tellement de difficultés, de souffrances actuellement dans les corps physiques c’est que la Divinité de chacun est également en action, activée aussi par les immenses énergies venant de l’Univers. N’oubliez pas que vous êtes en mutation, n’oubliez pas qu’il va naître de vous l’homme spirituel, l’homme nouveau. Vous n’avez pas forcément tout cela à la conscience mais c’est ainsi.

Toute renaissance mal comprise peut générer une souffrance . Lorsque les femmes mettent un enfant au monde il y a souffrance. Pourquoi ? Un enfant pourrait naître sans souffrance mais la maman ne demande pas l’aide au Divin, elle ne comprend pas qu’elle pourrait donner la vie sans aucune douleur. Souvent la maman se crispe, crispe son corps sur cette souffrance.

Il en est de même pour tous les épisodes de votre vie, que ce soient les maladies, les opérations, etc. … Vous n’arrivez pas à comprendre le trésor qui est en vous et ses potentialités immenses, vous n’arrivez pas à comprendre comment vous fonctionnez réellement ! Vous n’êtes pas suffisamment à l’écoute de votre humanité, ni suffisamment à l’écoute de votre Divinité. Vous êtes à l’écoute de votre ego, de votre mental qui vous trompe et vous raconte souvent des histoires et qui parfois vous dupe.

Plus vous serez à l’écoute de votre corps, plus vous serez à l’écoute de votre «Je suis », de votre Divin, plus vous vous transformerez et moins vous souffrirez de quoi que ce soit.

Si nous vous demandons ce travail d’épuration, de nettoyage, d’investigation dans ce qu’a pu être votre existence, c’est simplement pour vous faciliter la fusion entre l’humain et le Divin, pour faciliter votre transition, de quelque façon qu’elle puisse se raire, et aussi pour vous faciliter la vie en cette troisième dimension. »

.

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :
qu'il ne soit pas coupé
qu'il n'y ait aucune modification de contenu
que vous fassiez référence à notre site ducielalaterre.org

Auteur

  • Ducielalaterre

Source