CONNEXION

On peut encore sauver la France le 6 MAI

27 avril 2017 par Paprika  
Dans Edito |



Eric Florile de Démosophie lance un appel pour sauver la France en préconisant de faire comme les Islandais ... si nous ne voulons pas finir comme la Grèce devenue propriété américaine !
Écoutez cet homme : Il nous dit aussi comment faire ...
Il y a urgence pour les français de saisir cette dernière chance ...
Réveillons-nous ! Peuple de France ressaisis-toi !

Tous à l’Élysée avec les forces de l'ordre le 6 MAI (et non le 6 avril (bah oui sa langue a fourché ... )
Je vous en prie, partagez, faites circuler cette video !!!

Auteur

  • Paprika

Source

Commentaires

  1. Oberlé geneviève says:

    C’est extra

  2. Marie elise says:

    Extra, oui, Geneviève, mais ça va faire mal, je crois, cette médication MAIS … IL FALLAIT SUIVRE
    LE LIBERATEUR QUI ETAIT ENVOYE A LA FRANCE …. Or, les Français ont
    voté comme des veaux éjà ans le couloir de l’abattoir !!!!

  3. Marie elise says:

    France ! Tes enfants sont gravement malades ! Ils ont voté comme des veaux CONTRE leur Libération. La porte leur était montrée par François ASSELINEAU; Ils n’avaient qu’un pas à faire. Lui
    avait déjà fait le maximum, une grande partie du chemin libératoire,
    de même que nous tous qui nous précipitions vers la porte de sortie
    du piège; mais il eût fallu être bien plus nombreux, sortir en masse.
    A ceux qui n’ont pas voulu nous suivre… avachis devant leur télé,
    apeurés, intoxiqués – par votre faute, il faut bien le dire – vous
    allez pleurer et geindre tel que vous n’en avez pas encore idée. Ce
    sera tant pis/tant mieux pour vous car, désormais, il va falloir que
    vous appeliez formellement et en masse le Libérateur, Celui qui, LUI,
    vous est dévoué malgré vos idioties, dévoué à votre Pays, la Patrie.
    Mais… savez-vous encore le sens profond du mot « PATRIE ». Il semble
    que vous l’avez oublié, avez tiré un trait sur ce mot-là. C’est
    pourtant elle qui vous nourrit, Elle où vous avez choisi de naître,
    de vivre…! Secouez-vous ! Essayez donc de penser (un tant soit peu)
    par vous-même ! Sortez la tête du sable ! vous étouffez déjà !
    Manifestez-vous ! Si vous ne l’avez pas déjà fait, dites au Libérateur
    ASSELINEAU que vous voulez sortir. Ne comptez sur personne d’autre !
    C’est à chacun de se prendre en mains, de SE LEVER, de RE-AGIR !