Et le cœur te dit, je te couvre de cet amour absolu.

En ce moment le cœur me dit de couvrir et j’entends l’esprit dire, qu’avez-vous l’intention de couvrir ? Immédiatement mon cœur dit, toi, l’esprit qui as besoin d’être aimé d’un amour absolu, toi qui as fait de ce monde ce qu’il est, puisqu’il est la création de ta pensée créatrice qui a voulu faire ta propre expérience de l’amour, qui est l’image de ce que tu crois et penses être. En te couvrant de cet amour, qui fait que plus jamais toi, l’esprit tu ne manqueras de cet amour parce qu’en réalité tu es né de cet amour absolu, mais comme un papillon tu as pensé qu’il était bon de faire tes propres expériences et apprentissages à travers ta pensée créatrice.

C’est pour cela que toi, l’esprit ou le mental, tu es conditionné à vouloir tout comprendre, à vouloir tout savoir, pour la simple raison que tu n’as plus confiance, parce que tu t’es privé de cet amour absolu. Apprends, que toi, l’esprit, tu es à l’origine de cette création, puisque tout est à ton image, tu as pris forme en donnant vie à ce rêve éphémère, à cette création illusoire, c’est à travers le temps que tu as créé l’espace, les dimensions, la matière, afin de créer des univers, des mondes pour permettre à la vie d’être, de pouvoir tout expérimenter et d’apprendre à penser, à être, à évoluer afin d’en savoir plus, toujours plus.

Mais ton cœur est là pour mettre fin à ce rêve éphémère, à cette création illusoire et c’est pourquoi en cet instant tu seras couvert du même amour absolu qui t’a vu naître dans ce rêve éphémère, où tout est l’image de ta pensée créatrice. Ce cœur qui n’a jamais cessé de t’accompagner, de t’accueillir, de t’accepter, de te respecter et de t’aimer du plus grand amour qui soit. Cela depuis ta naissance dans ce rêve éphémère, l’intelligence absolue de la lumière éternelle, ce cœur qui n’a cessé d’être à tes côtés, pour te couvrir de cet amour absolu. Peut-être qu’en ce moment, tu ne te rends pas compte de l’accomplissement que cet amour absolu a sur toi, l’esprit.

Alors tu réalises que tu n’es pas cette forme dans laquelle tu vis ta propre création, que tu réalises que tout est l’image de ton esprit et que tout n’est qu’un perpétuel changement, une renaissance, car ce que tu croyais être réel, n’est qu’un rêve éphémère. En fait, tu t’es retrouvé piégé dans ta propre création illusoire, ne sachant pas que tu es tout et rien à la fois, puisque cela n’existe que dans le rêve éphémère. Et ce cœur te dit, peu importe le temps que cela prendra, tout est accompli, tranquillement la dissolution du rêve s’achève. Tu le sens et le ressens au plus profond de ton être, qui est consumé par sa véritable nature divine, ce cœur qui orchestre tout sans relâche de toute éternité et que rien ne peut l’altérer.

Alors tu réalises que tu n’es pas cette forme dans laquelle tu vis ta propre création, tu réalises que tout est l’image de ton esprit et que tout n’est qu’un perpétuel changement, une renaissance, car ce que tu croyais être réel, n’est qu’un rêve éphémère. En fait, tu t’es retrouvé piégé dans ta propre création illusoire, ne sachant pas que tu es tout et rien à la fois, puisque cela n’existe que dans le rêve éphémère. Et ce cœur te dit, peu importe le temps que cela prendra, tout est accompli, tranquillement la dissolution du rêve s’achève. Tu le sens et le ressens au plus profond de ton être, qui est consumé par sa véritable nature divine, ce cœur qui orchestre tout sans relâche.

Regarde ce monde, tout ce chaos, tout ce bouleversement, il est dû à la dissolution du rêve, n’y vois pas quelque chose de négatif, puisque la seule issue est l’amour absolu. Ce sont les derniers vestiges de ce rêve éphémère, de cette création illusoire, puisque la seule vérité absolue est l’éternel présent, ce cœur qui n’est que lumière éternelle consumant tout de son feu sacré dans l’amour absolu. L’amour absolu naît de ce cœur de lumière éternelle en l’éternel présent, comme il naît de cet esprit, de cette pensée créatrice, qui par la manifestation de ce rêve éphémère se consume du même amour, mettant fin à cette création illusoire. Et le cœur te dit, je te couvre de cet amour absolu toi, l’esprit, création de ce rêve éphémère, qui est maintenant consumé, qu’il en soit conscient ou non.

Par Régis Raphaël Violette

Publié par Lumière qui aime tout d’un même amour (Profil & Articles associés)