Verbre

 

Articles associés

 

Le paradigme du pet...

Nan, c'est une blague... C'est pour que vous puissiez mettre un max de commentaires qui veulent rien dire ;-) On s'fait ch... en vérité. Parce que 80% de ce site est pollué par des articles bizarres... Comment planter la graine qui est la plante qu'on est ? Hahahaha la bonne question, comment dire ce qu'on ressent ?... Et pourquoi se poser une ou des questions ? Comment respirer l'air pourri et boire l'eau de merde qui circule dans les réseaux qui nous baratinent ? Que faire avec les érections soudaines hihihi (moi je sais, et vous aussi en réalité)... Heu, et quoi faire avec le désir et la peur de la mort et surtout cet ennui incommensurable qui s'immisce partout (qu'est-ce qu'on s'fait ch...) allez-vous dire le contraire ? Bla-bla-bla, j'adore grimper et avoir peur avec des odeurs... 

Dans Général | 11

Nith-Haiah, Un auto-Portrait

Je suis l'habileté qui crée, Le concepteur qui lie Choix et destinée. Je suis l'ingénieur, l'architecte: Sur ma planche à dessin, sont Les plans de l'existence. Je suis la volonté infatigable, L'artiste reliant par "sa touche"... Couleur, son et vibrations. Chaque modèle est dans mon champ de vision Chaque être - Sa structure, sa densité , sa conception, Je connais le nom magique - L'origine qui les modelle,qui les Nourrit et les détruit de nouveau. Je suis le mot de pouvoir Qui ordonne et qui interprete Mon nom est Nith-Haiah! Je suis un scientifique, De la physique j'en sais plus Que la race humaine ne découvrira jamais . Je suis le maître de l'ordre cosmique - Les complexités delicates, les interconnexions, Le déroulement des mondes. Je note toutes les... 

Dans Edito | 28

Papillon

le papillon s'irise dans le jour destiné à vivre pleine lune qui rend presqu'humains les chiens l'échange tant attendu n'a plus court en ce monde car l'oeil focalise à rebours un devenir mort-né le moindre message se perd comme une bouteille lancée dans les flots reste l'ivresse si ténue comme le rêve d'une rencontre complète un poème libre écrit sur la mémoire étiolée des réseaux ce qui sourd au fond c'est un son si lointain que n'étoilent presque plus les coeurs car la fibre cosmique est ténue et infinie tellement vague comme la mer en vacances tu as beau boire et t'enlaidir de tes déboires pourtant comme un axe superlatif tu vois mais tu n'écoutes pas le flux le reflux qui radote le projet d'être meilleur comme dans un rêve ou le rêve si je m'agresse à moi sans... 

Dans Edito | 9

Un petit rafraîchissement de mémoire ?

Certains chercheurs et commentateurs des événements en cours semblent préoccupés par ce qu'ils ressentent parfois comme des messages sombres et déprimants, ou qui les avertissent de graves problèmes possibles. D'autres se concentrent seulement sur les messages d'espoir et de lumière et refusent de s'attarder sur les mauvaises nouvelles. Bien que nous n'ayons aucun mal à intégrer les deux points de vue et à comprendre que leur manière de se manifester dépendra de chacun d'entre nous, il y a dans notre audience des gens qui tendent vers un point de vue ou l'autre. Quelle est votre propre philosophie, ou celle de ceux que vous représentez, concernant ce dilemme et quelles lumières pouvez-vous apporter dans le débat qui fait rage entre ces deux factions, toutes deux profondément... 

Dans Spiritualité | 15

Vos enfants ne sont pas vos enfants

"Sur les Enfants" Et une femme qui tenait un bébé contre son sein dit : "Parle-nous des enfants". Alors il répondit : "Vos enfants ne sont pas vos enfants. Ils sont les fils et les filles de la Vie qui a soif de vivre encore et encore. Ils voient le jour à travers vous mais non pas à partir de vous, Et bien qu'ils soient avec vous, ils ne sont pas à vous. Vous pouvez leur donner votre amour mais pas vos pensées. Car ils pensent par eux-mêmes. Vous pouvez accueillir leurs corps mais non leurs âmes, Car leurs âmes habitent la demeure de demain, que vous ne pouvez visiter, même dans vos rêves. Vous pouvez vous évertuer à leur ressembler, mais ne tentez pas de les rendre semblables à vous. Car la vie ne va pas en arrière... 

Dans Edito | 4

Ici-même

Je dépose ici-même une fleur qui n'est rien d'autre qu'une fleur et dont le parfum pourtant s'exhale autour de la terre et ses friches je dépose ici-même un souffle qui n'est autre que le vent et qui pourtant n'est que de passage et rempli son rôle en silence à merveille je dépose ici-même un monde apaisé qui n'a d'autre occupation que de rire avec les enfants et partager le regard des chiens je dépose ici-même l'envers et l'endroit le temps liquide et bleu à l'abri dans le rêve en silence je dépose ici-même la place immobile qui arrête de croire que quelque chose advient et ne s'agite pas comme si je dépose ici-même l'arrêt complet de la fonction de l'être et ses aléas incandescents qui ne sont qu'un mirage je dépose la graine ici-même en deçà qui toujours a... 

Dans Edito | 11

Equivores

Je suis l'oiseau noir de la faim apaisée l'elfe réuni qui acquiesce la déroute finale d'un monde le temps arrêté dans sa course terrestre d'un hydrocarbure en calcul l'arraison à terme d'un impôt inéquitable la matrice s'éteint comme un phare faux crevant les oiseaux sans que l'âme réalise le je étriqué de l'argent impalpable je suis l'if blanc le poison goûteux de l'être atteint et réduit à l'être à naître que cela là comme la viande dévorée d'ennui et d'illusions je ne suis plus rien d'autre que l'aperçu de la guerre infantile contre les traces de nous équivores je suis l'oiseau noir qui éteind les soleils car il dévore l'horizon et s'il fallait des preuves je deviendrai le temps et ses élans inconnus la terre émerveillée l'odeur de la pluie alors tu... 

Dans Edito | 1

« Page précédente