CONNEXION

La Cervicale C1 ATLAS, porte de notre Jérusalem intérieure.

31 juillet 2011 par Paprika  
Dans Général | Ecouter

- ANATOMISK - structurologie intuitive joyeuse
- observatoire admiratif du plan divin en action

- Aleph BEITH du corps humain- angle de vision 360° -

La Cervicale C1 ATLAS, porte de notre Jérusalem intérieure.

Postulat de départ inspiré par sources suivantes :

Livre d’Enoch (vestiges de ...reste de... ?)
Les Saintes Ecritures (traduction trafiquée Darby...)
Dialogue avec l’ange (canalisation du surMOI)
Symbolisme du corps humain (A. Souzenelle)
L'alphabet du corps humain (JP. Guiliani) --> source : [url:b918ab1cfb=http://www.alphabet-du-corps-humain.fr/]http://www.alphabet-du-corps-humain.fr/[/url:b918ab1cfb]

Le point de départ de cette quête intérieure est soulevé par les Écritures qui consignent Jérusalem comme une cité, une cité ayant une réalité matérielle. Les Ecritures sont un immense codex qui, avec l’éveil de nos conscience et Nag Hammadi, s’ouvre peu à peu à notre compréhension. Il ne faut donc plus ici associer Jérusalem à une ville en Israel et encore moins la Bible de la secte romaine vaticane.

Très synthétiquement pour l’Ancien Testament (écrit par ?) :

Nous pouvons comparer l’aventure du peuple d’Israel à un être humain de chair qui erre dans le désert. Perdu, il reçoit de son Créateur des Lois. Ces Lois n’ont qu’un seul but, le préserver de faire des erreurs durant un laps de temps bien précis (en fait jusqu'à nos jours , où nous passons dans l'ére du Verseau). Bien peu y arrivent tant les tentations de sombrer dans la matière sont grandes. La circoncision du cœur veut bien dire ce qu’elle est : nettoyer son cœur de toutes ses impuretés. La mise en place de la Foi n’est pas encore possible à cet instant. Donc Jérusalem peut vouloir signifier (comme habituellement) "cité de la paix", donc un aboutissement spirituelle pour nous autres qui erront sur Terre. Un travail donc intérieure, sur la circoncision du coeur.

L’Ancien Testament est donc en imagerie, une sorte d’égrégore collectif, nous signifiant notre longue érrance et notre refus de nous soumettre en tant que créature à notre Créateur et plus simplement encore au plan de l'Univers. Un plan enfoui au plus profond de nous. Nous ne sommes pas nous, mais Lui. La leçon d'humilité est immense à intégrer.

Très synthétiquement pour le Nouveau Testament (écrit une pléiade de redacteurs) :
Le Christ est l’esprit des Ecritures et non un être de chair. Nous passons ici sous le règne de la Foi et non plus de la Loi. Jérusalem symbolise ici un but de paix intérieur à trouver en soi, en son cœur.

La parabole du Christ nous montre ceci :
Pour tout être de chair (né de femme), il faut mourir pour renaître par l’Esprit. C’est une nouvelle alliance avec notre Créateur. Fini l’errance dans un corps de chair. Une fois compris que notre esprit est immortel ; nous avons vaincu la mort. Reste à accorder en vibration l’Esprit , l’âme et le corps. L’Esprit, lumière de l’âme, l’âme lumière du corps.
Le corps accepte d’être un véhicule périssable et temporaire. Il accepte d’être le réceptacle de l’âme, elle-même soumise au souffle de l’Esprit.

Le Nouveau Testament est ainsi un vaste lexique qui nous explique par moult paraboles (purgatoire, feu purificateur, homme céleste, corps sprirituel...) que notre esprit est immortel et doit être aussi incorruptible. C'est à dire que nous avons l'immense liberté d'accepter ou de refuser notre ascension vers notre Jérusalem intérieure... Notre créons donc nos propres conditions purgatorielles. Exit le Dieu castrateur dualiste. Nous sommes Lui. Nous sommes des créatures divines ... et responsables.

Notre épine dorsale, véritable perfection, qui incarne dans la matière ce long périple, cette longue réconciliation entre 3 vibrations : corps-âme-esprit.

Nous associons donc cette Jérusalem céleste à ce but ultime mentionné plus haut :
Voici ce périple le long de notre épine dorsale, un voyage initiatique que tout âme incarnée doit accomplir :

- Nous commençons par les 5 sacrées et les 5 lombaires associées aux 10 plaies d’Egypte.

- Après avoir réussi à franchir cet étage, nous entamons les 12 dorsales. Associées à tous les signes dodécanaire : 12 mois de l’année, 12 tribus d’Israel, 12 apôtres. .. jusqu’à Jérusalem …

- Une fois les 10 plaies franchies + les 12 portes ouvertes, nous frappons à l’étage des 7 cervicales… Le voyage continue…

- C’est le septénaire des 7 lettres aux 7 sept église de Jean en Apocalypse. Ici sonne la mort puis renaissance mystérieuse par l’Esprit.

- Nous arrivons à la fin de notre périple, au lieu du crâne, associé au mont Golgotha, la dernière matrice. Ici, l’esprit des Écritures symbolisé par le Christ, entre dans Jérusalem pour y mourir …

- Jérusalem, dernier arrêt. C’est bien notre ville sainte intérieure, notre lieu de résurrection … Dans le cœur, la seule religion qui soit.

Pour l’anecdote, il est « amusant » de voir nos personnes âgées se fracasser le col du fémur… Blessure ontologique par excellence. A rapprocher de celle de Jacob (futur Israel), blessé à la hanche lors de son combat avec l’ange. Puis Jacob se souvient avoir été boiteux depuis le ventre de sa mère. L’ange lui a simplement remis en mémoire cette blessure qui l’empêche de marcher droit. Nous sommes vraiment des êtres divins.

Reprenons notre feuille de route :

- 5 sacrée + 5 lombaires = 10 plaies Égypte (Ancien Testament)
- 12 vertèbres = 12 tribus Israël (Ancien Testament)
- 7 vertèbres = lettres aux 7 églises (Nouveau Testament)
- 1 Crâne = arrivée au mont Golgotha où meurt le Christ (parabole) à Jérusalem

Atlas pour cervicale C1, Atlas, celle qui porte la tête (par analogie au dieu grec Atlas qui porte le monde).

Qui porte notre Jérusalem ?

Étrangement, cette cervicale C1 qui sert de guidage à toute la colonne est luxée chez pratiquement tous les êtres humains (ou anges en devenir …).

Pourquoi ? La cause échappe encore.

Ce qui entraîne une pression permanente de la moelle, malaise et une multitude de maladies. La méthode AtlasProfilex© est censée remettre à sa place naturelle cette cervicale… Cette blessure, tout comme celle à la hanche de Jacob, nous empêche de devenir un lien entre la terre et le ciel … Entre le corps et l’esprit.

Pouvons-nous y voir là une allégorie de notre condition humaine actuelle ?

Aux portes du Royaume, nous souffrons depuis 10 000 ans (+/-), désaxés, perdus, dans l’impossibilité mécanique de faire circuler librement notre énergie vers le mont Golgotha, vers notre Jérusalem.

Peut-être pouvons-nous aussi y voir notre confusion vis à vis des Écritures, nos limites intellectuelles compressées, floutées par un mauvais positionnement de base de la C1 ?

Admettons que nous ayons rétablit la C1 et accédions maintenant de façon fluide au lieu du crâne...

Nous nous trouvons à la base le cervelet avec en avant la glande hypophyse qui contrôle toutes les glandes endocrines... La mystérieuse alchimie des cristaux hormonals est primordiale.... Bien au-delà du rôle du système nerveux. Entres les gonades (ovaires ou testicules) et l'hypophyse nous sommes bien reliés haut-bas, bas-haut.

Que dire de l'épiphyse (glande pinéale), autre petite glande plus en arrière du cervelet, dont la fonction reste à ce jour inconnue ?....

C'est peut-être bien elle notre Jérusalem endormie.. Elle qui gère le rythme solaire et donc notre perception de la lumière en nous .... Les égyptiens nommaient cette glande "le soleil dans la tête"... La lumière en nous, nous le temple de notre Créateur.

Si vous êtes réveillés par la lumière du matin ; placez un tissu sur votre zone yeux-front et le sommeil revient.
Autrement dit, replongez dans les ténèbres en vous cachant de la vérité qui est logée en vous et vous continuerez à errer comme le peuple juif, dans un profond sommeil ...

Reprenons une dernière fois notre feuille de route en ajoutant des éléments (association vertèbre-organe & texte biblique)

Même point de départ, début de la colonne vertébrale :


COCCYX – rectum-anus - Ancien Testament
1. La première plaie, fut le changement en sang du Nil et de toutes les eaux d’Égypte. Elle déshonora le dieu-Nil Hapi. La mort des poissons du Nil porta également un coup à la religion des Égyptiens, car ils vénéraient, et même momifiaient, certaines espèces de poissons (Ex 7:19-21).

2. La deuxième plaie discrédita Héqet, la déesse des grenouilles (Ex 8:5-14). La grenouille, qu’ils considéraient comme un symbole de fécondité et du concept égyptien de la résurrection.

SACRUM – hanche- Ancien Testament
3. La troisième plaie fut celle où les prêtres-magiciens s’avouèrent vaincus quand ils ne purent changer la poussière en moustiques au moyen de leurs arts occultes (Ex 8:16-19). Elle porta un coup au dieu Thot, à qui on attribuait l’invention des arts magiques ou occultes.
4. La ligne de démarcation qui séparait les Égyptiens des adorateurs du vrai Dieu ressortit nettement à partir de la quatrième plaie. Alors que des essaims de taons envahissaient les maisons des Égyptiens, les Israélites, au pays de Goshèn, n’en furent pas affectés (Ex 8:23, 24). ni Thot, le maître des arts magiques, ni même Ptah, le créateur de l’univers ne purent s'y opposer.

5. La plaie suivante, fut la peste infligée au bétail, qui humilia des divinités telles que la déesse-vache Hathor, Apis et la déesse-ciel Nout, que les Égyptiens concevaient comme une vache au ventre de laquelle étaient attachées les étoiles (Ex 9:1-6).

Lombaire 5 – pied-jambe- Ancien Testament
6. La plaie des furoncles déshonora les dieux et les déesses Thot, Isis et Ptah, censés posséder le pouvoir de guérir (Ex 9:8-11).

Lombaire 4 – prostate-sciatique- Ancien Testament
7. La septième fut la violente pluie de grêle qui couvrit de honte les dieux à qui on attribuait la maîtrise des éléments naturels, par exemple Reshpou, qu’on croyait capable, semble-t-il, de maîtriser la foudre, et Thot, dont on disait qu’il avait pouvoir sur la pluie et sur le tonnerre (Ex 9:22-26).

Lombaire 3 – sexe-uterus-vessie-genoux- Ancien Testament
8. La plaie des sauterelles infligea une défaite aux dieux censés assurer une récolte abondante, entre autres à Min, dieu de la fécondité qu’on tenait pour un protecteur des cultures (Ex 10:12-15).

Lombaire 2 – abdomen- Ancien Testament
9. Parmi les divinités déshonorées par la plaie des ténèbres, il y avait les dieux solaires Râ et Horus, ainsi que Thot, le dieu de la lune, qu’on croyait être l’ordonnateur du soleil, de la lune et des étoiles (Ex 10:21-23).

Lombaire 1 – colon- Ancien Testament
10. La mort des premiers-nés fut la dixième. Ce qui a du placer la famille du pharaon ainsi que les prêtres égyptiens au comble de l’humiliation (Ex 12:12). En effet, les souverains d’Égypte se targuaient d’être des dieux, les fils de Râ ou Amôn-Râ. On prétendait que Râ ou Amôn-Râ avait des rapports sexuels avec la reine. Le fils qui naissait était donc considéré comme un dieu incarné et était consacré à Râ ou Amôn-Râ dans son temple. Dès lors, la mort du premier-né de Pharaon constitua en quelque sorte la mort d’un dieu (Ex 12:29).

Dorsale 12 – grêle – tribu de Benjamin - Ancien Testament
Dorsale 11 – reins – tribu de Joseph - Ancien Testament
Dorsale 10 – reins – tribu de Nephtali - Ancien Testament
Dorsale 09 – surrénales – tribu de Aser - Ancien Testament
Dorsale 08 – rate – tribu de Gad - Ancien Testament
Dorsale 07 – pancréas – tribu de Dan - Ancien Testament
Dorsale 06 – estomac – tribu de Issacar - Ancien Testament
Dorsale 05 – foie – tribu de Zabulon - Ancien Testament
Dorsale 04 – vésicule biliaire – tribu de Juda - Ancien Testament
Dorsale 03 – poumons – tribu de Lévi - Ancien Testament
Dorsale 02 – coeur – tribu de Simon - Ancien Testament
Dorsale 01 – mains – tribu de Ruben - Ancien Testament
Cervicale 7 – thyroide-épaules – lettre à Laodicée – sceau du vainqueur - Nouveau Testament
Cervicale 6 – début du cœur - lettre à Philadelphie– sceau de la guerre - Nouveau Testament
Cervicale 5 – pharynx - lettre à Sardes– sceau de la balançe - Nouveau Testament
Cervicale 4 – nez-bouche - lettre à Thyatire– sceau de la mort - Nouveau Testament
Cervicale 3 – dents – lettre à Pergame – sceau du martyr - Nouveau Testament
Cervicale 2 AXIS – œil-langue-front – lettre à Smyrne – sceau de la colère de l’agneau - Nouveau Testament
Cervicale 1 ATLAS – hypophise-epyphyse – lettre à Éphèse – sceau du Dieu vivant - Nouveau Testament

Crane – mont Golgotha-Jérusalem - Nouveau Testament

Nous pourrions à l'infini certainement rajouter des éléments à cette liste très succincte.Mais devant tant de puissance il est préférable de se taire et contempler ...

Car il est dit que "Dieu" se laisse aimer mais pas comprendre ...
1 Job répondit à l`Éternel et dit: 2 Je reconnais que tu peux tout, Et que rien ne s`oppose à tes pensées. 3 Quel est celui qui a la folie d`obscurcir mes desseins? -Oui, j`ai parlé, sans les comprendre, De merveilles qui me dépassent et que je ne conçois pas. 4 Écoute-moi, et je parlerai; Je t`interrogerai, et tu m`instruiras. 5 Mon oreille avait entendu parler de toi; Mais maintenant mon œil t`a vu.
Job 42-1
anatomisk.info

Auteur

Source

Commentaires

  1. He is a responsible,Cheap Spenser for Hire Season 2, To Cheap Spenser for Hire Season 2 day. his home is the best ramen. 4. claim compensation. touch Lee touching « ,Mozart in the Jungle Season 2 on dvd,a waitress and aspiring actress who lives across the hall; and Leonard and Sheldon’s equally geeky and socially awkward friends and co-w Mozart in the Jungle Season 2 on dvd o