CONNEXION

Felix Baumgartner va tenter la traversée de l’Île de France en solitaire et en RER B

26 mars 2013 par Internaute  
Dans Général |

Plus rien n’arrête Felix Baumgartner. Après avoir pulvérisé le mur du son et le record de chute libre, l’Autrichien s’attaque à un autre record, la traversée de l’Île de France en solitaire et en RER. Un exploit conjointement organisé par la RATP et la SNCF qui espèrent pour l’occasion montrer le RER sous son meilleur jour. Exploit humain, pari technique.

La course au record va-t-elle trop loin?

A peine redescendu sur Terre, Felix Baumgartner a été assailli de toutes parts pour de nouvelles propositions. Mais parmi toutes, il a choisi celle qui selon lui méritait d’être relevée. La traversée de l’île de France n’est pas une chose nouvelle, notamment en RER. Julian Brustein, un anglais de 31 ans avait tenté l’exploit en 2005 avant d’abandonner à Palaiseau. « Il y a plusieurs facteurs qui vont jouer. On n’est pas à l’abri d’un colis suspect ou d’un incident voyageur. Ou de feuilles mortes. Tout est à prendre en compte » explique un cadre de la RATP.

Felix Baumgartner a d’ores et déjà repris l’entraînement et certains détracteurs dénoncent une course au record au mépris des risques. « On va trop loin, on fait courir des risques insensés, tout ça pour un sponsor » explique un journaliste. Selon lui, Red Bull, la RATP et la SNCF ont mal évalué la dangerosité de l’entreprise. « Je pense qu’il y a des choses auxquelles on ne doit pas toucher sous peine de se mordre les doigts » raconte un conducteur de RER.

Si tout se passe comme prévu, les préparatifs pour la traversée devraient commencer dès le mois prochain, avec plusieurs phases d’essais. Chez Red Bull on veut aller vite pour capitaliser sur la célébrité de Felix Baumgartner. Lui-même est impatient d’en découdre. « C’est mon dernier défi, après je pense qu’il sera raisonnable de raccrocher« . Pour la RATP et la SNCF il s’agit de montrer le visage humain du RER « Les gens ont oublié l’aspect fun des transports en commun, on espère leur faire redécouvrir pour qu’ils reprennent plaisir et qu’ils réalisent que parfois il ne suffit pas de grimper dans la stratosphère pour accomplir un exploit sportif » explique-t-on à la SNCF.

Le Gorafi

Auteur

  • Le Gorafi

Source

Commentaires

  1. Ghrymgor says:

    Personnellement, je ne me vois pas regarder cette exploit en direct: trop de stress, trop de raisons que le pire arrive. A la limite, j’attendrais pour le regarder en différé et passer les scènes les plus difficiles, genre le passage du tunnel entre Gare de Lyon et Châtelet, l’échange de voyageurs à gare de Lyon, etc.
    Je trouve louable de vouloir ainsi repousser les limites et se confronter sans arrêts aux défis les plus extrêmes. Mais ce que veut tenter Monsieur Felix Baumgartner sous la férule de RedBull est tout simplement infaisable. Chaque jours, les tentatives se comptent par millier, mais personne n’a jamais eu écho d’un succès. A l’impossible nul n’est tenu, mais faut pas déconner non plus.

  2. Ingénieur en chef says:

    Tout cela n’est que pure communication… légende urbaine. Je parle sous couvert de l’amonymat (oui !), mais j’ai des informations. Je travaille à la RATP depuis sa création et j’ai participé à tous ses grands projets. Eh bien, pour ce qui est du RER B, je peux vous affirmer que si le projet a existé, au début des années 70, il n’a jamais été réalisé. Le RER B n’existe pas.

  3. Samy says:

    Pour les esprits curieux et éclairés, reportez-vous au livre « Théorème vivant » page 242. de Cédric Villani, Médaille Fields 2010. Le RER B a toujours été un centre d’études.

  4. Pistache says:

    C’est une entreprise risquée voir périlleuse mais quelle avancée pour les science et techniques … sans parler des percées dans le domaine biomédical …

    nul doute qu’avec la préparation physique rigoureuse la montée se passera sans trop de difficulté

    il pourra passer le cap des redoutables joueurs d’accordéon dans les rames au niveau de cité U et des vendeurs de cacahuètes sur les quais de la gare du nord

    C’est après qu’arrive le chalenge la partie nord SNCF avec son interconnexion, la traversée du 93 etc.

    le plus dur restera bien évidement la redescende avec sa fréquence hasardeuse

    bon courage Felix tout les amateurs de sensations fortes que nous sommes te souhaitons une franche réussite !