CONNEXION

On m’a demandé de paler sur l’éveil, faire la distinction entre le personnage et le divin.

5 mars 2018 par Juste  
Dans Spiritualité |

On m'a demandé de paler sur l'éveil, faire la distinction entre le personnage et notre aspect divin.

Démystifions le vrai du faut en ce qui concerne ce monde, cette matrice, cette création qui semble si réelle pour la grande majorité, qui est en fait qu'une illusion. Intéressant à savoir qu'en fait, rien n'a quitté la source originelle, que tout est accompli. Depuis quelque temps je vous parle, je vous informe, je vous enseigne, je vous montre le chemin à suivre. Pour ceux qui sont prêts à vivre cet éveil, à sortir du personnage et des histoires qui y sont rattachées. En fait qu'est-ce qu'il y a de pire qu'une guerre ? Des races qui s'affrontent, des êtres qui prennent plaisir à sacrifier d'autres êtres vivants, qui s'en prennent à leurs semblables, d'après-vous qu'est-ce qu'il y a de plus déplorables ? La réponse se trouve en chacun de nous, un être qui a oublié sa vraie nature divine et marche tel un aveugle en ne prenant pas garde que chacun de ses pas, apporte et contribue à alimenter la souffrance. Imaginez un instant un être qui n'a pas conscience de ce qu'il est, tout ce qui fait par ignorance, il ne fait qu'alimenter sa propre souffrance et la souffrance de ce monde.

Pourquoi en est-il ainsi ? C'est son aveuglement à comprendre la réalité dans laquelle il se trouve en cet instant. Il se croit être distinct, séparé du reste mais qu'en fait il ne sait pas que tout est lié. Il ne sait pas qu'en jugeant, en condamnant, en critiquant, en blasphèment quiconque ou quoi que ce soit, il agit contre lui, contre sa propre nature divine. Il n'a pas compris le lien qui l'unit à la création et tout ce qui la compose. Il n'a pas compris que l'espace-temps, c'est le passé, présent et futur qui se déroule dans l'ici et maintenant. Pour le comprendre l'être doit faire abstraction du personnage, des histoires, juste être en conscience, juste être dans le silence à sentir et ressentir cette douce présence. L'être croit au temps pour la simple raison qu'il se fie au déroulement extérieur. Le soleil ne se lève pas, c'est la terre qui tourne sur elle-même. Ne pas chercher la cause à l'extérieur de la souffrance en ce monde, tout se trouve en votre âme et conscience, pour la simple raison que la grande majorité des êtres humains s'identifient à leurs croyances, à leurs cultures, à leurs coutumes, démontrant du même coup leurs ignorances.

On dit que ce monde est civilisé, que veut dire être civilisé . Suivre des règles, qui dictent la conduite, depuis que ce monde suit aveuglément les lois et les règles, pouvons-nous dire que nous vivons dans un monde soi-disant civilisé ? Je dirais plutôt primitif, un être qui n'a aucune conscience de sa vraie nature divine, c'est le plus triste, c'est que tout ce qui fait, contribue à sa propre souffrance et alimente celle-ci aux autres primitifs vivant dans ce monde, se pensant être des êtres évolués. Il suffit juste de voir comment le partage des ressources naturelles se trouve être distribué et comment celle-ci est récolté ? La seule chose qui me permet de tenir en ce monde, c'est mon amour inconditionnel, c'est cet éveil qui m'a permis d'aimer ce monde tel qu'il est de ne plus faire de cas. En endossant ma vraie nature divine, je sais que je ne suis pas réel, mais bien une projection qui en fait est venue vivre cette expérience à savoir si je suis en mesure de transcender ce monde, ou bien je le subis, je l'alimente, je continue à m'identifier au personnage et aux histoires qui y sont rattachées, toutes ces illusions qu'on essaie de m'inculquer depuis ma venue en ce monde.

Par chance que ma vraie nature divine a toujours été de mon coté à me guider, à m'orienter, à me faire comprendre des illusions de ce monde. Vous essayez de comprendre d'où vient la souffrance, quelle est son origine. Ne pas chercher plus loin, elle vient de votre ignorance, depuis que vous avez endossé les histoires de ce monde, que vous vous êtes fié aux personnages et à toutes leurs histoires. Vous êtes devenus la souffrance incarnée, au lieu d'endosser ce qui a toujours été en vous, votre vraie nature divine, l'amour divin, la paix, le respect, pour la simple raison que vous savez que tout est un et que tout est issu de la même source de lumière. On vous conditionne et cela depuis votre naissance à vous conditionné à être le personnage que vous êtes, en vous racontant des histoires, faisant de vous des êtres ignorants, suivant aveuglement des conditionnements qui vous mènent à votre perte et non à ce que vous êtes, des êtres de lumière, qui aime tout d'un même amour, qui sait que tout est la projection de la même lumière commune. Celle-ci ne vous a jamais laissés tomber, elle oeuvre dans votre illusion à vous en sortir. Tant que vous croyez à ces illusions, plus votre souffrance sera grande, votre manque d'amour.

Le fait de vivre cet aveuglement, fait que l'être vit dans une grande souffrance émotionnelle, il cherche la lumière. Tellement identifié au personnage et aux histoires qui y sont rattachées, l'être croit et a foi en ses croyances et fait de son mieux pour en tirer une satisfaction, essayant de se donner bonne conscience par les actions qu'il commet. En général la grande majorité des êtres ne sont pas méchants, c'est qu'ils ne savent pas comment réagir, ils font selon ce qu'ils ont appris par ce monde, que ce soit bon ou pas, ils s'identifient aux autres personnages de ce monde, à leurs enseignements, selon ce qui leur donne une raison de vivre et ainsi défendre leur conviction. Mais, tous sont aveuglés et marchent dans l'obscurité, se marchant dessus, sans aucun respect, sans aucun amour. Demandez à votre parton, la vraie raison de votre engagement, s'il est honnête, il vous dira que vous êtes rentable et que vous rapportez plus d'agent qu'il vous paie en tant que salaire. Sans en prendre entièrement conscience, vous êtes utilisé pour vos capacités, tout en vous exploitant. Cela est la règle de ce monde, plus on vous exploite, plus vous êtes manipulés, plus vous êtes dociles.

Quoi qu'il en soit, vous êtes appréciés pour votre rendement et non pour ce que vous êtes en réalité. La vraie richesse ne vient pas de vos histoires, ni de votre identification à votre personnage, cela serait plutôt la pauvreté de l'esprit, la vraie richesse vient de votre identification à votre vraie nature divine et ainsi aimer tout d'un même amour, avec respect et dignité, pour la simple raison que vous n'essayer en aucune mesure de vous servir, ou d'utiliser pour votre propre profit ou pour les personnages de ce monde. C'est qu'en fait cette richesse se vit dans une relation d'égalité, en respectant toute vie comme sa propre vie, d'être conscient de cette unité et ainsi partager ce même amour, en sachant que tout est issu de la même source de lumière et d'amour, qu'en fait nous n'avons jamais quitté la source une Dieu, mais en tant que projection de l'unité, nous en soyons conscients. Voilà l'éveil à notre vraie nature divine et non s'identifier aux personnages et aux histoires qui y sont rattachées. L'amour divin est notre vraie lumière et richesse, pour la simple raison que nous sommes la conscience de cet amour divin et nous sommes ici pour en faire l'expérience et non suivre une voie d'égarement, qui nous fait oublier notre vraie nature divine, au détriment de notre vraie nature divine. Je suis là pour vous rappeler qui vous êtes et non l'illusion de ce que vous croyez être.

Auteur

  • Messager De Lumière

Commentaires

  1. Dominique baumer says:

    Oui mon ami, mon frère que je salue ainsi que Sandra nous sommes des primitifs et des pré-humain lorsque nous nous identifions à notre personnalité. Oui tout se trouve à l’intérieur en son âme…oui nous sommes des êtres de lumière.

    Beaucoup d’entre vous préfère l’asservissement docile et la souffrance car c’est la règle de ce monde, et elle conduit à la destruction. la séparation n’est que cela.

    Ils n’ont pas encore compris que les richesses de la loi de l’UN loi qui régit tout les UNI-VERS se vie dans l’égalité la plus total, la fraternité et la liberté, tient c’est la devise de la république franc-çaise. Peuple de France au lieu d’appeler aux armes…médite dans le silence cette devise et comprends que tu es conscience, que tu es lumière et ensemence la planète entière de cette lumière qui rayonne en toi. Expérimente cette nouvelle voie qui est celle de ta liberté individuelle et collective dans l’amour de l’UN.DOM

  2. Marie-christine says:

    Malheureusement, vous parlez à des convaincus. Ce sont les personnes concernées qu’il faudrait atteindre. Mais généralement, elles ne sont pas intéressées ou ne comprennent carrément pas ce genre de paroles.

  3. Marie-christine says:

    En effet, il faut respecter les étapes d’éveil de chacun. Une personne intéressée et sensibilisée à la spiritualité ne va pas plonger immédiatement dans des notions abstraites ni comprendre un vocabulaire très spécialisé. C’est un langage d’initiés et le risque est de s’enfermer dans un monde limité d’où la majorité des gens (même de bonne volonté) sont exclus.
    Il me semble que notre but sur terre est de relier le ciel et la terre, de ranimer l’âme et l’esprit dans notre vie de tous les jours, de les concrétiser.
    Or, si nous sommes Un, si nous voulons vraiment réunir le Tout et le ressentir, il faut trouver le moyen de communiquer avec nos semblables de manière simple et compréhensible.
    Chaque corporation a son langage abscons. Je ne comprends pas la langue des garagistes, des magistrats, des informaticiens, des financiers,des mathématiciens, des électriciens, des administrations… Ils parlent français mais je ne les comprends pas, la plupart du temps.
    A moins que ce ne soit fait exprès pour garder un pouvoir, chacun aurait intérêt à simplifier son langage dans un souci de bonne communication. C’est une question de respect d’autrui. Ou alors, la société reste morcelée, scindée en différents mondes professionnels. On ne peut pas être compétent dans tous les domaines. C’est à chacun de faire un effort pour adapter ses connaissances et son langage à la personne qui se trouve en face. C’est à mon avis le point de départ vers l’Unité que nous recherchons. Sinon, nous sommes nous-mêmes dans l’illusion de ce que nous prônons.