Dissolution complète de ce que nous appelons l’univers, temps, espace, dimension et de tout concept.

Dissolution complète de l’éphémère, permet d’être libéré de l’illusion de dualité et de séparation. Quelle est la cause de l’illusion de dualité et de séparation ? La vie en est l’origine, lorsque la vie émerge dans la matière, dans l’éphémère, le rêve, celle-ci prend conscience de son environnement, par instinct elle apprend à se défendre, à se protéger, à se reproduire et ainsi poursuivre une évolution qui lui est propre. La vie a émergé dans le concept temps, espace et dimension, pouvant ainsi explorer toutes les possibilités, dépassant toutes les limites du possible. La vie a une conscience, un esprit, une âme, un mental, une forme, toujours exposé à un environnement qui lui reflète sa capacité d’intégration. D’où vient la vie et c’est cette humble vérité qui fait que tout prend sa juste place, que tout est parfait, que tout est lié, que rien n’est laissé au hasard, que tout est action et réaction. Qu’arrive-t-il à l’homme, à l’être humain vivant cette vie dans l’éphémère, dans le rêve, dans le concept temps, espace et dimension ? Il évolue, il est à au porté du changement, qui en fait réalise un basculement, une dissolution de ce que nous appelons la conscience, l’esprit, le mental, la forme dans laquelle il vit cette expérimentation.

Retour au point zéro, la réalisation de son soi accompli, entièrement libre, dans son expression originelle et cela hors de ce que nous appelons la vie, mais l’origine de ce qui a permis à la vie de se manifester dans la matière, dans ce que nous appelons l’éphémère, le rêve transitoire. C’est ainsi que je suis en mesure de vous partager mon expérience personnelle, mon éveil, ce que j’expérimente et ce qui m’a permis de ne plus être identifié à la conscience, à l’esprit, à l’âme, au mental, ni à la forme, mais bien à ce qui est au-delà de tout concept, de tout archétype, au cœur de l’essentiel e ce que nous sommes en réalité cette présence éternelle, la lumière de l’amour. N’ayant pas d’autres mots pour désigner cette force d’amour qui est à l’origine de tout ce qui est, qui dans le rêve nous permet de mieux comprendre et ainsi intégrer notre vraie nature divine, à travers ce que nous appelons la vie, conscience, esprit, mental, corps, forme. Nous assistons graduellement cette dissolution de l’éphémère, de l’illusion de dualité et de séparation, ainsi entrevoir et vivre en tant que présence de l’amour en aimant tout et en accueillant tout d’un même amour.

Il est normal pour certains êtres humains d’être toujours conditionné, à penser par leur conscience, à se référer à l’esprit, à l’âme, au mental et à leur corps, à tout ce qui compose l’éphémère, l’illusion de dualité et de séparation. Expérimentant ce qui croit être de la vie. Quoi qu’il en soit, avec tous les scénarios, tous les déséquilibres de mère nature et des actions de l’homme. Nous assistons en première loge cette dissolution de l’éphémère, du rêve et de tout ce qui la compose en tant que concept. Rien de tout cela subsistera par le passage de la présence de l’amour, tout est consumé par amour, tout ce qui nourrit l’illusion de dualité et de séparation, passe par cette dissolution. Que dire à ceux et celles qui sont dans l’éphémère, à nourrir l’illusion de dualité et de séparation, quels que soient vos maux, votre souffrance, l’amour en présence balaye tout, consume tout par amour, ne laissant que la lumière, que cette joie, que cette paix, libre de tout concept, baignant dans l’essence de l’amour, du dernier jusqu’au premier, ne faisant qu’un. Ainsi ce que nous appelons anomalie n’est plus, tout ne sera qu’unité, qu’amour en présence. Alors si vous percevez des êtres qui souffrent, cela n’est que le reflet de votre propre vie, conscience, esprit, âme, mental et forme. Lorsque l’on vit la dissolution complète, il n’y a que la présence de l’amour en notre cœur qui nous guide, tout en accueillant tout d’un même amour.

Tout comme le principe du 100e singe, l’homme bascule tout en mettant fin à l’éphémère, au rêve, à l’illusion de dualité et de séparation, à tout concept, tout archétype, conscience, esprit, âme, mental et forme.

Publié par Juste (Profil & Articles associés)