CONNEXION

Répression Sexuelle, Rêves Erotiques et Subconscient

5 septembre 2018 par Gizmo  
Dans Spiritualité |

La répression sexuelle est un problème majeur dans notre monde. C'est le psychothérapeute Sigmund Freud qui a déclaré un jour que la répression sexuelle est le principal problème psychologique auquel nous sommes confrontés dans la société.

Jusqu'à ce jour, un grand pourcentage d'entre nous luttent pour jouir pleinement du sexe grâce aux siècles de dogmes religieux qui ont été enracinés dans notre psyché.

Aujourd'hui, nous allons explorer la répression sexuelle, une question qui est souvent cachée dans les profondeurs de notre subconscient. Comme vous le découvrirez, apprendre à explorer et à embrasser votre sexualité est vital pour être une personne équilibrée physiquement, mentalement, émotionnellement et spirituellement.

Pourquoi le sexe nous rend-il si mal à l'aise?

Pourquoi est-ce que nous sommes d'accord pour regarder des personnages à la télévision se faire tirer dessus, poignarder, décapiter et brutaliser violemment, mais pas pour regarder des scènes visuelles de sexe? Pourquoi sommes-nous à l'aise pour acheter des jeux vidéos pour enfants qui encouragent la mort, mais pas pour laisser nos enfants regarder des films comportant des scènes érotiques BDSM? Pourquoi nous nous exposons et nous désensibilisons-nous à une réalité de la vie et pas à l'autre?

La réponse réside dans la manière dont nous avons été conditionnés non seulement par nos parents, les médias et la société, mais surtout par nos institutions religieuses qui ont jeté les bases de notre société pour ce qui est à apprécier, à éviter, à considérer comme « juste » et ce qui est perçu comme « faux ».

La répression sexuelle est le produit d’un esprit qui croit que la sexualité et le coït sont «mauvais», «sales» ou «immoraux». Et si vous êtes comme moi, vous avez embrassez ces croyances en grande largeur.

Selon le milieu religieux dans lequel vous avez été élevé, on vous a peut-être enseigné des croyances telles que « le sexe est impur, vous ne devriez PAS le vivre tant que vous n'êtes pas marié ». « Si un homme couche avec une femme, c'est une abomination ». « Les femmes qui ont des rapports sexuels avec des hommes non mariés sont des fornicatrices et des putes », « la masturbation est sale et contre nature », « Dieu punira les impurs sexuels ».

Alors que certaines parties du monde sont devenues plus libérales (merci Tinder), presque tous nous avons été affectés de manière subliminale et inconsciente par les siècles d'éthique religieuse qui nous a précédés. Ces idéologies rigides et inhumaines nous ont encouragés à réprimer et à fuir notre sexualité.

Voici quelques citations qui perpétuent la croyance que le sexe et la sexualité sont « mauvais », « dangereux » et que quelque chose doit être « contrôlé » et « corrigé »:

" Lorsque la tentation de se masturber est forte, criez «Stop!» à ces pensées aussi fort que possible. Récitez ensuite une partie de la Bible ou chantez un cantique. " - Guide mormon de la maîtrise de soi

" Beaucoup de femmes qui ne s'habillent pas décemment, conduisent les jeunes hommes à s'égarer et à répandre l'adultère dans la société, ce qui augmente les tremblements de terre. " - Hojatoleslam Kazem Sedighi, clerc iranien (1)

" Lorsque la majorité chrétienne s'emparera de ce pays, il n'y aura plus d'églises sataniques, plus de distribution gratuite de pornographie, plus de discours sur les droits des homosexuels. " - Gary Potter, président des catholiques pour l'action politique chrétienne (2)

" Pour les femmes et les hommes coupables d'adultère ou de fornication : fouetter chacun d'eux cent fois: pas de compassion à leur égard, si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Les croyants assisteront à leur punition. " - Sourate 24: 2 (3)

" Les cours d'éducation sexuelle dans nos écoles publiques encouragent l'inceste. " - Jimmy Swaggart, pasteur américain (4)

" Ni la peste, ni la guerre, ni la variole, ni une foule de maux similaires n’ont été plus désastreuses pour l’humanité que l’habitude de la masturbation: c’est l’élément destructeur de la société civilisée. " - The New Orleans Medical & Surgical Journal, 1850 (5)

" Les relations sexuelles immorales ne sont jamais des relations sexuelles sans danger… Nous ne devons donner notre corps à notre conjoint que dans le cadre d'un engagement de mariage permanent. (Voir Genèse 2:24.) Tout ce qui est inférieur à celui-ci déshonore le but élevé que Dieu a prévu pour notre sexualité. Les rapports sexuels avant le mariage sont donc égocentriques - ils recherchent un plaisir physique immédiat au détriment du dessein de Dieu pour nous et pour notre partenaire. " - Dennis McCallum et Gary DeLashmutt, Le mythe de la romance

Ces citations ne représentent qu'une infime partie de l'éventail infini de croyances dogmatiques et préjudiciables qui circulent dans notre société. Il n’est pas étonnant que tant d’entre nous soient profondément réprimés sexuellement.

9 signes de répression sexuelle

La répression sexuelle est l’un des sujets tabous et inconfortables que nous préférerions éviter. Mais la vérité est que le sexe et l’énergie sexuelle ne sont pas une « bonne » ou une « mauvaise » chose, pour l'être humain qui aime "compartimenter", "étiqueter".

L'énergie sexuelle est essentiellement une énergie spirituelle: c'est la raison pour laquelle nous existons en premier lieu. Lorsque nous apprenons à éliminer cette couche suffocante des croyances oppressives que nous avons au sujet du sexe, nous apprenons à voir notre sexualité à travers des yeux innocents. Nous apprenons à voir que l'énergie sexuelle est la source de toute créativité, motivation dans la vie. Nous apprenons également que lorsque notre énergie sexuelle est étouffée et contrôlée, elle devient tordue, déformée et même dangereuse (regardez tous les prêtres accusés de pédophilie et d’agression envers les enfants). Heureusement, nous ne sommes pas tous aussi sévèrement réprimés sexuellement.

La première étape pour guérir votre répression sexuelle est de l'admettre. Ici, nous allons explorer quelques signes communs que vous pouvez rencontrer:

1. Tension chronique.

La tension dans votre corps peut se manifester par des douleurs chroniques au cou, aux épaules, aux hanches ou au dos. En raison de la tension que vous ressentez constamment, vous pouvez également souffrir d'une fatigue chronique. Pourquoi ces symptômes sont-ils liés à la répression sexuelle? Lorsque nous transportons trop d'énergie refoulée dans nos régions sacrées (le bas du ventre) qui n'est pas libérée pendant l'orgasme, notre corps a tendance à stocker l'énergie. Cette énergie peut stagner si nous n’avons pas le moyen de l’exprimer (comme par le biais du sexe).

2. Nervosité et irritabilité.

Se sentir anxieux et tendu peut aussi être le produit d'une énergie stagnante et réprimée. Lorsqu'elles ne sont pas canalisées correctement (comme dans la pratique de la transmutation sexuelle), notre énergie sexuelle peut surcharger nos corps, ce qui nous empêche de rester ancrés. Les médecins de l'ère victorienne ont parlé d'«hystérie» ou d'émotions erratiques et exagérées résultant d'un dysfonctionnement sexuel.

3. Insomnie.

Dans certains cas, l’insomnie peut aussi être le produit d’une énergie sexuelle sclérosée qui n’a pas été exprimée ou canalisée de manière appropriée.

4. Agression.

La colère et ses frères et sœurs malheureux (violence, rage et agressivité) découlent également de la répression sexuelle. Nous pouvons voir cela clairement exprimé dans des pays religieux stricts où les cas de viol, d’agression et de meurtre sont élevés. Dans votre propre vie, l'agressivité peut se manifester par un côté trop critique, vindicatif et des vues à court-terme.

5. rêves érotiques.

À quelle fréquence rêvez-vous de sexe, de sexualité? Si vous rêvez de coucher avec ou d’avoir un contact intime avec une autre personne (qui n’est pas votre partenaire), il est probable que vous soyez sexuellement réprimé. Plus vous êtes sexuellement réprimé, plus vos rêves seront pervers. Il est probable que vous n’avez pas encore exploré ou accepté votre sexualité.

6. Recevoir des visites de «démons sexuels».

La légende dit que les Incubes et les Succubes sont des créatures, généralement des démons, qui ont des rapports sexuels avec des êtres humains, souvent pendant la nuit. Sol et moi avons eu quelques personnes qui nous ont contactés dans le passé pour nous demander d’explorer le phénomène du « démon sexuel ». Du point de vue psychospirituel, l’apparition d’une incubation dans votre vie est le reflet de la répression sexuelle. En tant qu'archétypes reflétant tout ce qui est « mauvais » sur le sexe, les Incubes et les Succubes nous permettent d'esquiver la responsabilité personnelle de l'acte sexuel en la remplaçant par la conviction que « l'Incube/Succube me l'a fait »! cette expérience nous permet d'éviter la culpabilité et la honte associées à la convoitise et de nous éloigner de nos pulsions sexuelles naturelles.

Incubes et Succubes sont-ils réels? Ils sont tout aussi réels que nous les fabriquons. D'où viennent-ils? Je crois que ce sont des expressions de notre subconscient.

7. Manque d’affirmation de soi.

Lorsque nous sommes incapables d'exprimer et de satisfaire nos besoins sexuels, nous sommes souvent incapables de nous exprimer avec assurance dans d'autres domaines de la vie. Un manque d’affirmation de soi est lié à la répression sexuelle parce qu’elle suit souvent les mêmes modalités de pensée: « Je dois être une bonne personne » et être bien signifie souvent s’asseoir, se taire et faire ce que l’on dit.

8. Toujours prendre le blâme.

Lorsque nous acceptons complètement les personnes que nous sommes - les éléments intéressants et désagréables inclus - nous ne nous excusons pas pour ce que nous sommes. Au lieu de cela, nous avons confiance en nous et nous utilisons notre énergie sexuelle pour alimenter nos objectifs et accomplir nos rêves. Cependant, lorsque nous n’avons pas honoré nos potentiels et n’avons pas accepté notre part d'ombre, nous avons tendance à accepter constamment le blâme des autres parce que nous ne nous sentons pas dignes en tant que personnes. La tendance à toujours prendre le blâme est liée à la tendance à la honte et à la culpabilité, qui est presque toujours un sous-produit de la répression sexuelle.

9. Intérêt excessif pour le sexe.

Que vous soyez gêné et embarrassé chaque fois qu'une scène de sexe débarque à la télévision, ou que vous ayez chaud, soyez énervé en lisant votre roman 50 Nuances de Gris, une importance excessive accordée au sexe est souvent un signe de répression sexuelle (ou satyromanie) /nymphomanie).

Qu'est-ce que veut dire "être sexuellement libre" pour vous?

À l'heure actuelle, il pourrait être temps de se demander à quoi ressemble la liberté sexuelle. Évaluez tout parti pris, toute idée fausse ou toute croyance tordue qui pourrait vous empêcher de vivre la vraie liberté. Rappelez-vous: le sexe est une fonction naturelle de la vie. C’est aussi naturel que d’aller aux toilettes, de dormir, de manger ou de rire… donc pourquoi pas?

par Aletheia Luna

Publié par Gizmo (Profil & Articles associés)