Ne soyez pas désolé, soyez content - c'est un choix pas une corvée. Ne vous identifiez jamais avec le chagrin des autres, sinon vous irez avec eux. Soyez avec eux, mais restez debout afin de pouvoir les élever.

Aidez-les à mettre les choses en perspective.

Mais faites-le d'abord pour vous-même. Vous vous sentez désolé? Pourquoi? Avez-vous perdu quelque chose? C'est une illusion - vous n'avez rien à perdre. Tout ce qui vient à vous se passe littéralement. Alors laissez tout passer et vous transformerez l'illusion de perte en réalité de libération ... et le chagrin sera un lointain souvenir.