Aimés, Enfants de l’Un, de la Source, vous qui êtes en chacun de mes battements de cœur, ce Cœur cosmique de votre Mère aimante à l’infini, Cœur qui pulse dans la musique-danse des univers issus comme vous de la Source des Sources, je vous aime et ne cesserai de vous le redire.

Il est à présent des échéances qui approchent, telles les phases de votre lune, et qui vous indiquent ce que vous aurez à faire ou à être, dans votre Lumière et dans la Paix infiniment étendue de vos cœurs et de l’ensemble des cœurs reliés à la conscience de la Source en vous.

La lune croît et décroît, ainsi s’approche le temps de ce que vous espérez ou attendez, ainsi se réalise ce qui se dit et s’est annoncé pour vous tous sans exception aucune.

Je suis Marie, Isis, Eloha, et bien d’autres noms encore de la Mère des Mères sont le mien : tous m’ont reconnue et nommée en leurs langages et traditions de tous les temps.

A présent, je vous annonce ma venue en chacun de vous, et vous me reconnaîtrez sans peur, en Joie absolue, en innocence et en Lumière. Il n’y aura aucun doute si vous ne fermez pas votre mental à ce que vous entendrez, ou ressentirez, ou comprendrez en ces instants. Pour certains, cela s’est déjà produit, en leur conscience parfaite ou partielle. Il en est ainsi.

Réjouissez-vous, mes Enfants, comme je me réjouis. A demain dans la Grâce de l’Un.

En ce jour 19 août de vos calendriers, je vous dis à bientôt.

Christine Anne K.