Vous vous demandez parfois s’il est si important de s’imposer une discipline de vie pour atteindre un niveau plus élevé de conscience, et de développer la maîtrise, la sagesse, la bonté. C’est tellement long et difficile ! Bien sûr, on peut vivre sur la terre sans s’imposer tant d’efforts.

On voit cela tous les jours, on peut vivre sur la terre à peu près n’importe comment. Mais sur quelle « terre » vit-on alors, voilà la question.

Pour vivre sur la terre de notre âme, cette région où règne un éternel printemps, nous devons nourrir nos corps spirituels.
Sur la terre où nous vivons actuellement, il est impossible d’échapper à l’hiver, avec le froid, les nuages, la pluie.

Mais par la pensée nous pouvons déjà nous élever jusqu’à la région de cet éternel printemps.

Et quand nous arriverons à rejoindre notre Moi supérieur, plus rien ne viendra s’interposer entre nous et le soleil divin, nous serons toujours éclairés, chauffés, vivifiés.

Omraam Mikhaël Aïvanhov