Avant de dire que vous êtes réalisés, lisez juste cet humble message

Plusieurs viennent à moi pour savoir comment vivre l’éveil, comment être, comment vivre son quotidien et comment agir ? Toutes des questions pour savoir comment nous réagissons dans ce monde, dans ce rêve éphémère, dans toute création. Comment faire face à toutes ces réalités? Si on se laisse prendre au jeu, on devient des machines, des robots, des programmations. Comment agir face toute situation? Quoi que l’on fasse, ce qui nous détermine est cette relation que l’on a avec la vie, avec ce qui compose le rêve éphémère. Même si on sait que tout est un, que tout est illusion, que tout fait partie d’une grande pièce de théâtre et en tant que pièce, nous contribuons d’une façon ou d’une autre à donner un autre aspect au rêve éphémère. J’entends dire des personnes qui vivent de très belles expériences avec l’éphémère, avoir rencontré Dieu, Jésus, Marie où tout autre manifestation spirituelle, qui ont marqué ce monde par leur présence et enseignements. Ils me racontent qu’ils ne peuvent pas garder cet état de béatitude, d’être à la fois connectés avec tous les êtres, qu’ils ressentent tant de paix, tant de joie et tant d’amour.

Mais pour une raison ou pour une autre ces personnes reviennent dans leurs personnages à vivre la souffrance intérieure, leurs maux essayant de faire la paix avec leur quotidien sans l’aide des entités spirituelles. Il est certain qu’ils vivent une forme de rejet, d’abandon, de trahison et d’être à la fois humilié de ne pas pouvoir rester dans cet état de bien-être pour l’éternité. Sans vouloir offenser qui que ce soit, qui que l’on est en ce monde, en ce rêve éphémère ou dans toutes les créations, dans les espace-temps et dimensions, qu’elle qu’en soit l’identification que l’on croit être ou que l’on croit qui sont les autres personnages, que ce soit les archanges, les Anges, les maîtres ascensionnés, Marie, Jésus ou autres entités de lumière de ce rêve éphémère, où dans toute création. Cela est de l’illusion, autant pour le personnage que l’on croit être que pour le reste. Les gens se disent que les autres sont eux, qu’ils sont à la fois tous les personnages et rien de tout cela, ils se disent être Dieu, prétendent être beaucoup de choses, mais Ils croient être aussi la personne qu’ils pensent être croyant être ou pas toutes les autres personnes. En fait il n’y a rien, tout est illusion.

Ce qu’ils croient vivre, c’est le rêve éphémère aussi tout ce qui se trouve dans toute création. Ils croient être une conscience, un être humain, ayant des capacités à entrer en contact avec d’autres entités de lumières ou autres qui nous sert d’instrument pour guérir, faire des miracles, ils se croient haut en vibration, tout en croyant qu’ils font bande
à part. Tout est illusion, comme il en est pour l’âme, pour l’esprit, le mental, la forme et tous les sens qui y sont rattachés, pour la simple raison que se voyant différents et ayant des aptitudes à guérir. à magnétiser, à canaliser, à voir les défunts. Qu’importe ce que nous croyons être dans le rêve éphémère on n’est qu’illusion. Par contre ce que l’on est, se trouve être antérieur à tout ce qui est, à toute identification, à toute chose, à croire que l’on est ceci, cela ou ce qui vous fait croire que vous êtes supérieur. Si vous pensez ainsi c’est que vous êtes fortement ancrés dans le rêve, vous êtes le rêve éphémère et ainsi tout ce qui s’y trouve et cela dans toute création. Croire à cela c’est vivre l’état de manque, croire à être Dieu, ou à qui que se soit d’autres ne peut durer, car tout est illusion. Ce qui n’est pas une illusion, c’est notre essence éternelle, elle n’a pas besoin de nom, ni aucune étiquette, ni s’appeler Dieu, ou le grand Soleil Central, ou la lumière Christique, quel que soit le nom que vous pensez que cela puisse être, c’est l’illusion du rêve éphémère, dans toute création.

À vrai dire, on n’a jamais quitté ce que nous sommes de toute éternité, rien ne peut en altérer l’essence, rien ne peut la détruire, ni même l’offenser pour la simple raison que ce que nous sommes est antérieur à tout ce rêve éphémère à toute création, à tout ce que l’on peut vivre ou connaître en tant que conscience, âme et esprit. Le rêve éphémère c’est de la poudre aux yeux. Peut-être que certains l’ont déjà découvert, qu’ils sont en train de le vivre et qu’ils se rappellent que cela a toujours été. Nous le définissons par un seul mot et encore c’est beaucoup plus que cela, rien ne peut s’y rapprocher, à moins de vivre le dépouillement total, le dénuement de toute identification au rêve éphémère et tout ce qui le compose. Il n’y a que l’amour dénudé de tout concept, l’amour agapè. L’amour qui ne demande rien et qui fait tout pour se révéler à travers le rêve, à travers toute création. Le plus beau c’est que nous en sommes tous l’essence éternelle, j’aime bien l’appeler la présence, elle est cette intelligence divine qui orchestre tout, on croit que l’on n’est maître de notre destinée mais en fait on reçoit toujours la lumière appropriée pour justement nous révéler et dévoiler ce que nous sommes de toute éternité. Mais les concepts, les croyances, les consciences sont tellement ancrées dans leurs illusions, qu’il est difficile d’en sortir, ils peuvent vivre les pires scénarios et ils restent ancrés à leurs illusions. Qu’importe, cela ne changera jamais ce que l’on est, rien ne peut altérer notre essence éternelle.

Pour celui qui continue à s’identifier à être une personne, une conscience, qui croit être un personnage, cela est assujetti au temps, à l’espace et dimensions, car il est à lui seul le rêve éphémère, il n’est rien, que l’illusion de ce qu’il croit être en tant que personnage. Par contre pour moi, il n’y a plus personne, plus aucune illusion, plus aucun personnage qui est plus important qu’un autre, c’est que la vérité saute aux yeux, il y a que cette présence éternelle qui est l’amour agapè, amour dénudé de tout concept. Il n’y a plus de conscience, ni de mental, car c’est alimenter les histoires de ce rêve illusoire. Essayez simplement d’enlever tous les masques du rêve éphémère, de toute création, il ne restera que l’amour, fini les histoires, fini de se prendre pour un personnage, qui veut évoluer, qui veut s’élever qui cherche à être supérieur par son savoir. L’amour n’a pas besoin d’étiquette, d’être glorifié d’être prié, d’être idolâtré, il est antérieur à tout ce qui est, rien ne peut rivaliser pour la simple raison que son amour aime tout d’un même amour, qui se révèle et se dévoile pour justement nous faire sortir du rêve, de tout enfermement, de tout conditionnement.

Celui qui vit l’amour, qui en est l’essence, ne cherche rien à prouver il sait que l’intelligence divine pourvoit à tout, de la même façon que j’ai vécu le vrai éveil. Je n’ai jamais été dans ce monde, ni dans le rêve éphémère, comme il en est pour chacun, ce que vous percevez n’est que votre illusion, qui crée le rêve, l’illusion de dualité et de séparation, ce qui existe est antérieur à tout ce qui est, notre essence éternelle en l’amour agapè, l’amour dénudé de tout concept, aimant, acceptant et accueillant tout d’un même amour. Qu’importe si cette vérité ne vous parle pas pour l’instant, tôt ou tard, le personnage, le rêve éphémère est consumé par l’amour agapè.

Présence éternelle
Régis Raphaël Violette

Publié par Juste (Profil & Articles associés)