Sortir de la matrice, ça veut dire quoi concrètement ?

Qu’est-ce que cela m’apporte concrètement d’être sorti de la matrice, de ce rêve éphémère tout en y étant ? La paix, la sainte paix, la joie et un tel amour envers tout ce qui est, pour la simple raison que je ne suis plus toucher par les histoires des personnages, par contre cela me fait plaisir de partager en toute simplicité ce que je vis dans tous les instants. Je ne me pose plus aucune question à savoir ce qui va arriver maintenant, demain ou dans un proche avenir. Je laisse cette intelligence divine me guider dans tout ce que je vis, tout ce qui se présente à moi, n’est que présent, un cadeau. Je ne me laisse plus déranger par toutes ces formalités, tous ces conditionnements humains, si je dois remplir un formulaire ou autres, je le fais avec le même amour. Il est vrai que c’est de plus en plus difficile d’être dans le mental, je ne vis que par le cœur. Voilà pourquoi pour certains je suis complètement détaché et que cela peut déranger leurs façons d’être. Avant de vivre ce réveil, cet éveil, la vie n’a pas été tendre avec moi, comme si tout l’univers complotait pour m’anéantir. Pourtant, il m’est facile de pardonner, qu’importent les offenses à mon endroit, je me dis que chacun a le droit de se tromper et ainsi de changer. Mais le fait que je devais vivre ces injustices sur une longue période m’a fait beaucoup me questionner, à savoir pourquoi je vivais tant d’injustice quand je veux que le bonheur à tous et chacun.

Quoi qu’il en soit, cela a été très révélateur, au bout du rouleau, je me suis affirmé contre ceux qui m’avaient pris comme cible et cela a été un cadeau de la vie. Pour eux cela n’a rien changé mais pour moi, ce fut un coup de couteau en plein cœur car j’avais osé exprimer ma colère, ma frustration. Je me suis écrasé sur le sol, comme foudroyé par un éclair, je ne souhaite cela à personne. Mais cela a été le déclic pour réaliser qu’en exprimant toute cette colère, tel un boomerang qui me revient droit au cœur. En fait l’univers m’envoyait un message clair, que tout est moi, qu’il n’y a rien à juger, ni à condamner, le faire c’est agir contre soi-même. Ainsi, je ne pouvais plus en vouloir à qui ou à quoi que ce soit, j’avais retrouvé ma paix, j’avais pardonné à ce monde, qui en fait n’est que mon reflet. Ce que je n’acceptais pas c’était toutes ces offenses, toutes ces injustices à mon égard, je ne comprenais pas pourquoi. Mais l’amour est plus fort que tout et j’ai compris que je devais tout aimer d’un même amour et qu’importe ce qui se présente à moi, j’accueille tout d’un même amour car tout est lié.

Régis Raphaël Violette

Publié par Juste (Profil & Articles associés)