SOUVIENS-TOI de qui nous sommes de toute éternité, que la présence éternelle de l’amour antérieure à tout ce qui est, au verbe.

Peu importe ce que tu crois être, ce que tu crois vivre en tant qu’expérience dans cette forme humaine, peu importent les croyances, les concepts, les pensées qui font de toi ce que tu penses et crois être. Qu’importe comment est ton propre regard sur cette réalité ou autres. souviens-toi. Qu’importe comment tu te sens en cet instant avec cette forme humaine qui te sers de véhicule dans cette réalité, souviens-toi. Qu’importe comment tu interprètes ce monde ainsi que ta présence en celui-ci, il en est de même pour tes émotions, tes sentiments, tes pensées, ce que tu peux ressentir, quel que soit le manque, souviens-toi. Souviens-toi que tu n’es pas cette forme humaine, ni les pensées, car elles prennent naissance en tes croyances, en tes concepts, en tout ce que tu crois et penses réel. Souviens-toi, que tu n’es pas cette personne, cela est une programmation de ce monde, qui est à son image. Souviens-toi que tu n’es ni la conscience, ni le mental, ni quoi que ce soit qui appartient à cette forme humaine, que tu n’es pas les émotions, les sentiments, les pensées ou tout autre enfermement. Souviens-toi cette joie que tu sens et ressens quand tu aimes sans condition, que tu aimes sans attente, que tu aimes sans comprendre pourquoi.

L’amour n’a point besoin de reconnaissance, ni rien en retour de sa lumière, de cet amour dénué de tout concept. Souviens-toi, lorsque tu fais abstraction de ce monde, plus rien ne vient te déstabiliser, déranger ta quiétude, tant et aussi longtemps que tu ne donnes pas d’importance aux pensées. Comme je te le disais, nous sommes antérieurs à la conscience qui se comporte comme une balance à peser le pour et le contre, antérieur à toute pensée, à toutes émotions et sentiments. Lorsque nous aimons tout d’un même amour dénué de tout concept, sans attente, sans condition, sans aucun mérite, on se sent en paix, libéré, en joie car plus aucune pensée vient perturber cette paix. à moins de donner de l’importance à toutes ces croyances, ces regards vus à travers la conscience, l’esprit, le mental et le cœur. Souviens-toi, qu’en fait nous sommes cet amour dénué de tout concept, qui n’est pas assujetti au temps, ni à l’espace, ni aux dimensions, ni à aucune création, ni à la matière, à l’énergie pour la simple raison que nous sommes antérieurs et rien ne peut altérer notre essence éternelle, cette présence d’amours qui consume, transcende et travers tout par le feu sacré de l’amour.

Ne me dis pas que tu es ceci où cela, qui n’est qu’apparence, qu’emballage à cadeau, qui te fait croire que tu es cette personne, qui fait face à son propre livre d’histoire. Souviens-toi, de qui nous -sommes ? Une seule et même présence éternelle, une source éternelle d’amour qui ne connaît aucun enfermement. C’est en ressentant cet amour, en le partageant, en le divulguant, en ressentant cette paix éternelle, cette joie et ce pur amour, que l’on est en mesure de dissoudre ce que nous croyons en tant que réalité, qui ne fait que refléter nos propres illusions. Il n’y a rien besoin d’apprendre, aucun rituel, aucun mantra ou autres enseignements, le faire c’est de vivre dans l’enfermement. Est-ce que l’amour a besoin de réciter un mantra, de faire une méditation ou d’apprendre un quelconque enseignement ? L’amour est antérieur à tout ce qui est.

Que ce soit par les religions, par les concepts, les croyances ou une quelconque spiritualité, cela ne fait qu’alimenter le rêve éphémère, l’illusion de croire être différents des autres ou de quoi que ce soit qui vient d’un autre univers ou création. Souviens-toi que l’amour dénué de tout concept est notre essence éternelle et la seule chose qu’elle sait faire, c’est de tout aimer d’un même amour. Voilà notre vraie nature divine, notre héritage éternel. Alors pourquoi être ce que nous ne sommes pas, comprendre que tout n’est qu’accessoire afin de nous révéler et dévoiler notre vraie nature divine qui est antérieure à tout, en cet amour dénué de tout. Les gens disent savoir aimer, mais il suffit juste d’un petit geste pour que cet amour se change en bourreau, en victime, en sauveur, il n’y a rien à persécuter, comme il n’y a aucune victime et de sauveur, tout ce qui n’est pas amour véritable dénué de tout, n’est qu’un voile à sa propre lumière, à sa véritable nature divine. Souviens-toi, nous sommes la lumière de l’amour, une seule et même présence de toute éternité.

Souviens-toi, qu’il n’y a rien dans les croyances, dans les concepts, dans les pensées, dans l’esprit, dans la conscience, dans le mental, dans toute création, dimension ou autres qui soient plus élevés de ce que nous sommes de toute éternité, cette présence éternelle en l’amour dénué de tout concept, qui procure une joie, une paix et un amour éternel. Ne sois plus cette ombre, cette illusion, ce rêve éphémère, ce livre d’histoire. Je finirai ce message SOUVIENS-TOI de qui nous sommes de toute éternité, la présence éternelle de l’amour antérieure à tout ce qui est, au verbe.

Régis Raphaël Violette

Publié par Juste (Profil & Articles associés)