En fait, il n’y a que soi, l’observateur qui s’observe.

Je suis le centre de toute création et cela quelle qu’en soit la manifestation de la vie. Je fais à la fois l’expérience de toute chose, tout en apportant la lumière appropriée. Je suis antérieur à toute création, car rien ne peux altérer ce que je suis, cette intelligence divine qui dépasse tout entendement et qui n’est que la lumière de l’amour. En fait, je suis toi, comme je suis en chacun et cela en toute création. Le temps, l’espace et les dimensions n’ont aucune emprise sur ce que je suis. Ce que tu crois comme étant réel n’est rien d’autre que la forme, qui est composée que de lumière qui ne fait que refléter ce que j’ai créé et cela avant même d’être manifesté. Comme je suis à la fois en toute chose, en tout ce qui est, c’est ce qui me permet de vivre tous les scénarios, toutes les possibilités, afin d’accomplir toute chose. Réalise qu’en cet instant, que tu n’es pas cette conscience, cette forme humaine, mais bien ce qui permet à la vie d’être en toute création dimension, cette diversité infinie, qui apporte la lumière appropriée pour ainsi vivre une expérience unique en toute forme et en ce véhicule de lumière que tu nommes forme humaine. C’est ton identification à cette image, qui te fait prendre conscience de ta réalité illusoire, car celle-ci n’est que ta propre lumière appropriée pour te faire vivre cette expérience et apprentissage unique.

Mais à la fois, ce que tu es, n’est pas juste cette conscience, mais toutes les consciences qui apprennent de leurs propres réalités illusoires. Quel en est le but ? Prendre connaissance que tu n’es pas juste cette conscience, mais tout à la fois, expérimentant toutes les réalités dont le but est de te révéler et dévoiler ta vraie nature divine et comprendre que toutes ces réalités sont illusoires comme il en est pour cette forme qui te sert d’ancrage pour vivre cette révélation. Maintenant que tu sais que tout est ton essence éternelle, en est la manifestation et que tous les scénarios n’ont qu’un seul but, te révéler que tu en es le centre de toute chose, de toute création, tout en étant antérieur. C’est cette recherche, cette quête vers ta vraie nature divine qui t’a poussé à avancer, à comprendre le pourquoi, le comment de tous ces apprentissages et expériences, pour vivre toutes les gammes d’émotions et de sentiments, portant ainsi plusieurs masques, tout en étant la victime, le bourreau et le sauveur, tout en vivant les blessures qui affectent ton âme. Ce qui est merveilleux, c’est qu’à travers cette forme humaine, à travers les expériences de la vie, c’est qu’en cet instant, tu sais que tu n’es pas juste cette conscience, que tout ce qui gravite autour de toi, se trouve être la lumière appropriée et que tu en es le centre, tout en étant à la fois cette présence éternelle, cette intelligence divine qui oeuvre sur tous les tableaux de la connaissance, de tout ce qui est pour comprendre ce qui dépasse tout entendement, c’est qu’avant même que cela soit manifesté dans toute création, tout est déjà tout orchestré, tout planifié, rien n’échappe à la présence éternelle.

Cela peut te paraître incompréhensible, oui pour celui qui reste dans son personnage à se raconter les mêmes histoires, vivant sur ce qu’il croit et pense être, faisant face à sa propre création illusoire, tout en vivant des scénarios qui le poussent à se questionner, à comprendre le pourquoi et le comment, en changeant graduellement son regard. Mais pas pour celui qui vit cette dissolution, cela devient une telle vérité, qu’elle ne peut être remplacé par une autre. Rien n’est stable, tout change et évolue dans toute création, dimension et maintenant tu es prêt à entendre cette humble et juste vérité, que tout est accompli, quel que soit ce qui est orchestré dans cette vie que la présence éternelle a déjà tout orchestrée, c’est qu’en cet instant, tu vis la dissolution de toute identification, de toute croyance, de tout concept pour revenir là où tu n’as jamais quitté la source originelle, puisque tu en es l’essence comme il en est pour toute manifestation illusoire, pour la simple raison que tout est lié et que cela était nécessaire pour vivre cette dissolution de tout. Dans un seul but, n’être que la lumière de l’amour dénué de tout concept à vivre dans un total détachement à tout aimer d’un même amour, à révéler cette humble vérité, que nous sommes tous la même présence éternelle et antérieure à toute création, dimension.

En fait, ce que nous croyons réel n’est que le rêve manifesté, mais la vérité n’est pas de ce monde, ni d’aucune création, dimension car tout est assujetti au temps, à l’espace et à l’illusion de séparation et de dualité. En fait, je suis cette présence éternelle qui se reconnaît en toute chose, révélant et dévoilant cette humble vérité, en aimant tout d’un même amour. S’il y a en toi de la souffrance, de l’incompréhension, de l’injustice ou quel que soit qui vient perturber ta paix intérieure, ta joie, ton bien-être et ton amour-propre, c’est que tu restes identifié aux croyances, aux concepts, tes pensées ne font que refléter ton enfermement. Je t’invite à être dans ton cœur, à te libérer de ton mental de tout enfermement et ainsi sentir et ressentir au plus profond de ton âme ton essence éternelle, cette présence qui est à l’origine de toute chose, ressent cet amour incommensurable et libre de toute intrusion, sent à nouveau la paix et la joie qui t’envahissent. Libère ton mental, ta conscience et c’est ainsi que tu retrouveras cet amour-propre qui aime tout d’un même amour, qui ne s’alimente plus d’aucune histoire, de quoi ou de qui que ce soit pour ainsi consumer le personnage de cet amour dénué de tout concept et vivre la plus grande révélation qui soit, en la lumière de l’amour. Tu réaliseras que tout est toi, qu’il n’y a pas de plus petit ou de plus grand, tout est la même présence, l’observateur qui s’observe. Tout est lumière et amour, quand tu réalises que tout contribue à apporter cette humble vérité,

Régis Raphaël Violette

Note de l’auteur
Nous croyons en tant que forme humaine faire face à une réalité hostile, à une illusion de dualité et de séparation, mais la réalité est tout autre, nous sommes antérieurs à toute création, dimension. Tout est là pour nous révéler cette humble vérité et c’est par l’identification au personnage que l’on a cru n’être que nous apprenons et expérimentons ce que nous percevons comme étant la réalité pour ainsi vivre cet enfermement et se rendre compte que tout est illusion et c’est par la dissolution que nous réalisons que tout est notre propre reflet. Tout est illusion pour la simple raison qu’il y a eu identification à toutes ces histoires. C’est par la lumière de l’amour dénué de tout concept que nous consumons tout par amour. En fait il n’a jamais rien eu, existé puisque tout est un rêve, une projection. Tant que l’on reste identifié à une quelconque identification, cela nous tient ancré dans le rêve, mais lorsque l’on sait par le vécu que tout est illusion, nous accompagnons la forme tout en étant antérieur à toute chose que nous révélons cette humble vérité, libre de toute illusion, de dualité et de séparation, dévoilant que nous sommes antérieurs à tout concept, n’étant que la présence éternelle de l’amour.

Nous sommes la Présence Éternelle, l’amour dénué de tout concept.
Votre texte pour le lien ici…

Publié par Juste (Profil & Articles associés)