Nous contribuons tous à révéler et dévoiler cette humble vérité.

Je suis là pour aimer tout d’un même amour, sans aucun enfermement, libre de tout jugement, une reconnaissance en cet amour incommensurable.

Il ne peut y avoir de peine, ni de souffrance, ni de jugement, ni de regard, ni d’enfermement quand l’être réalise qu’il n’est pas le personnage, la forme dans laquelle il fait l’expérience de ce qu’il a orchestré. Il sait que tout contribue au plan divin, celui de vivre cette dissolution de toute création, de toute dimension. afin de réaliser que toute cette pièce de théâtre, n’a qu’un seul but, objectif, c’est de se révéler et dévoiler sa vraie nature divine qui est antérieure à tout ce qui est, au verbe créateur. Lorsque j’ai réalisé qu’en fait que je ne suis pas simplement cette forme humaine, qui a déjà tout un chemin tout orchestré à révéler cette humble vérité, que nous ne sommes pas simplement cette forme actuelle, mais que la vérité dépasse tout entendement. J’ai réalisé que je suis tout à la fois, toutes les formes de vie, toutes les créations, toutes les pensées, toutes les actions générées depuis le commencement des temps, jusqu’à son achèvement.

La grande majorité n’est pas en mesure de comprendre ce qu’ils vivent, ils ne font que suivre la route qui est déjà toute tracée, le fait que vous êtes en train de lire ce message a sa raison d’être car vous êtes en mesure de le comprendre, qu’importe ce que vous en comprenez cela fait partie de ce que nous sommes venus accomplir, vivre. En fait, le je, le tu, il ou elle, le nous, le vous et ils ou elles, sont en fait la même présence éternelle. Je vous le dis, il ne peut plus y avoir de peine, ni de souffrance, ni de jugement, ni de regard, ni d’enfermement quand nous réalisons que nous sommes tout à la fois, tout ce qui se manifeste en cet instant d’éternité, en ce rêve éphémère, qui n’est jamais stable, car tout se recycle, retournant dans la lumière pour renaître sous d’autres apparences, formes, qui continuent à jouer un rôle très précis. Prenez le temps d’y penser et chercher la cause de votre mal-être, de votre souffrance, de vos peines, de vos regards, de vos jugements et de vos enfermements, tout vient de votre identification à la forme dans laquelle votre regard s’est détourné de la vérité.

Vous percevez ce monde à l’image de votre conscience, qui se questionne entre ce qui est bon ou pas, ce qui est normal et ce qui ne l’est pas, toujours en train d’analyser ce qui convient ou pas. Sans vouloir, vous contredire sur votre façon de voir, vous suivez aveuglément un chemin déjà toute tracé sans vous rendre compte que tout ce qui convient ou pas, n’est que votre propre nature divine qui vous adresse un message d’amour. Il n’y a rien à juger, ni à condamner car tout est joué par la même présence éternelle évoluant en toute création, dimension, le verbe manifesté. On se demande pourquoi en est-il ainsi ? Pour la simple raison que tout a sa raison d’être pour faire jaillir cette vérité, qui n’est pas assujettie au temps, ni à l’espace, elle est antérieure à tout ce qui est. Cette vérité, c’est qu’il n’y a rien à juger, rien à regarder, quel que soit l’enfermement il n’est qu’illusion, nous sommes l’essence de l’amour dénué de tout regard, jugement, concept et enfermement.

Lorsque j’ai réalisé en vivant cette dissolution de la conscience, du personnage que je croyais être pour n’être que la même présence éternelle, je ne l’ai pas cherché, cela s’est présenté à moi, tout avait été tout orchestré pour que je le vive. Nous sommes cette même présence qui est en toute chose, j’ai un amour incommensurable en toutes formes de vie, en toute conscience, en toute âme, en tous les scénarios, en toutes ces vies, qu’importe ce qui a été joué ou ce qui se joue comme expression de la lumière, entre l’ombre et la lumière, tout a sa raison d’être, celui de révéler et dévoiler cet amour divin. Cet amour dénué de tout, qui réalise qu’il faut un amour incommensurable pour jouer tous les rôles; qui pourtant apportent son lot de souffrance, de peine, de jugement, de regard, de concept, d’enfermement, pourquoi ! Vivre cette dissolution du rêve éphémère, de toute création, de toute dimension, la vérité est antérieure, nous n’avons jamais quitté la source originelle en tant que présence éternelle, Dieu, qu’importe le nom qu’on peut lui attribuer, il n’a aucune étiquette, il est cet amour libre de toute illusion, tel un feu sacré qui consume tout par sa lumière et amour.

Libre à chacun de penser ce qu’il veut croire, tout est juste et quel que soit le rôle de la conscience, de l’âme, tout a sa raison d’être et tout sert à contribuer au plan divin. Celui de prendre connaissance que nous sommes cette présence éternelle qui accompagne la forme à réaliser ce qui est déjà tout planifier par l’intelligence de la lumière, de l’amour dénué de regard, de jugement et d’enfermement. Il ne peut plus y avoir de dualité envers qui ou quoi que ce soit, juste une reconnaissance infinie en cet amour incommensurable pour ainsi révéler et dévoiler cette humble vérité. De toute éternité, nous sommes la présence éternelle antérieure à toute création, dimension, au verbe créateur. Comprendre que le but de nos existences, c’est révéler cette humble vérité. Tout est lumière et amour. Seul le vrai amour peut interpréter tous les rôles pour se révéler et se dévoiler cet amour dénué de tout regard, jugement et enfermement, aimant tout d’un même amour. Tel un Phoenix qui émerge de ses propres cendres.

Régis Raphaël Violette

Note de l’auteur

Nous contribuons tous à révéler et dévoiler cette humble vérité. Je suis là pour aimer tout d’un même amour, sans aucun enfermement, libre de tout jugement, une reconnaissance en cet amour incommensurable. Je ne peux pas en vouloir à personne, même si pour plusieurs n’ont pas encore intégré cette humble vérité, ils contribuent par le dévouement, par leur amour incommensurable à faire ressortir la lumière, cet amour, cette humble vérité. Tout à sa raison d’être, tout est juste car tout contribue à apporter cette révélation sur sa véritable nature divine, quelle qu’en soit le rôle, l’amour dénué de tout jugement, de tout regard, de tout enfermement aimant tout d’un même, ayant une reconnaissance envers son propre reflet, cet amour incommensurable qui a tout orchestré en toute création, dimension, en toute conscience, en toute âme, en toute forme, en toute ce qui est pour se révéler et se dévoiler cet amour dénué de tout jugement, de tout regard et enfermement. C’est ainsi que la vérité se révèle et se dévoile, tout est lumière et amour. Ce que l’on croit être l’ombre est cette lumière, cet amour incommensurable qui permet à l’amour dénué de tout regard, concept, jugement et enfermement d’émerger afin de tout libérer, de tout dissoudre les voiles de l’illusion pour ne voir que la lumière de l’amour. Réaliser que nous n’avons jamais quitté la source originelle. Ma paix est éternelle, ainsi que ma joie de reconnaître que tout est que lumière et amour.

Publié par Juste (Profil & Articles associés)