Une vérité qui dépasse tout entendement, accessible à celui qui cherche la stabilité.

En fait, tout est lumière et amour, le reste n’est l’interprétation du mental, qui a juste oublié sa vraie nature. Depuis que j’ai réalisé et vécu la dissolution de ce que je croyais et pensais être, la vérité s’est révélée et dévoilée par elle-même, cela ne peut être vécu que par la dissolution du mental, de toute croyance, concept, regard, jugement et enfermement. Avant de le réaliser c’est qu’on se laisse prendre au jeu, on ne se rend pas compte que nous sommes la clé, la source initiale, originelle et tout ce qui gravite autour que ce soit en dedans ou en dehors, tout est notre reflet. à l’image de notre propre confusion. On ne se rend même pas compte que tout ce qui est, n’est que la manifestation de ce que l’on croit et pense être. Nous sommes victimes de nos pensées, de nos jugements car nous n’avons pas su voir ce qu’est la vérité, libre de tout jugement.

Il ne peut pas avoir de séparation, ni de dualité, cela est l’ordre du mental, sous l’emprise de la conscience individuelle qui n’a pas réalisé que tout est un. Ne cherchons pas, il n’y a personne, que notre propre création illusoire. On croit vivre dans le temps, dans un espace quelconque, à être dans une forme humaine, à se questionner, à porter des jugements, à percevoir une réalité intérieure et extérieure qui ne fait que changer. Toute identification extérieure apporte un bouleversement intérieur, l’un ne va pas sans l’autre, tout ce qui dérange, perturbe, vient affecter l’état émotionnel, provient de toute cette agitation extérieure, qui a des conséquences sur ce qui se passe à l’intérieur de ce qui nous sert de véhicule de lumière. Ne cherchons pas de coupable, il n’y a personne d’autres que nous, on croit qu’en blâmant les autres, en les critiquant, en les jugeant que l’on se porte mieux. Détrompons mous, tout est un.

Alors comment vivre cette dissolution, pour ne plus être affecté intérieurement et extérieurement ? En ne jugeant plus, en acceptant et en accueillant tout d’un même amour, ne plus donner aucune importance à l’instabilité émotionnelle, intérieure et extérieure. Peu importe qui nous sommes, qu’importe la forme, le véhicule de lumière que nous utilisons pour vivre notre propre création illusoire, nous sommes tous un, la source initiale, originelle. Ce que nous expérimentons n’est que le rêve. Lorsqu’il n’y a plus aucune identification de dualité et de séparation, plus de jugement, il ne peut qu’y avoir que la paix, la joie et l’amour, cela se vit autant de l’intérieur que de l’extérieur. Comme le dit, un de mes amis, ce qui te tient, t’enferme, cela veut dire quelle que soit l’identification intérieure ou extérieure qui apporte un jugement de dualité ou de séparation, ne fait qu’entretenir la confusion, l’instabilité intérieure et extérieure. Il est drôle de dire que tout passe par nous, de ce que nous pensons et croyons être, tout ce qui gravite extérieurement et intérieurement ne sont que la résultante de cette instabilité. La dissolution apporte la stabilité qui se répercute intérieurement et extérieurement, seul l’amour dénué de jugement apporte cette stabilité pour la simple raison qu’il n’y a plus aucune identification de dualité ni de séparation, que tout a retrouvé son unité, qu’il n’y a plus cette vision erronée, la confusion n’est plus.

Comprendre que nous sommes responsables de notre état émotionnel, nous en sommes la source initiale et originelle, ce qui est manifesté en est le rêve, la résultante. Nous ne pouvons pas blâmer qui ou quoi que ce soit, le faire c’est vivre cette instabilité, pourquoi car nous sommes la source initiale. Peu importe où l’on pose son regard, il n’y a personne, que son propre reflet et ce n’est pas en jugeant que la paix est possible, c’est par la dissolution de toute identification de dualité et de séparation, que l’on retrouve la paix, la joie et l’amour dénué de tout jugement. On revient à ce que nous sommes de toute éternité, libre de toute dualité et de séparation. Il y a de quoi rire quand nous réalisons que tout est un. Il n’y a qu’un seul regard et c’est celui de l’amour dénué de tout jugement et qui aime tout d’un même amour. Il n’y a plus aucune identification à l’instabilité intérieure et extérieure, tout est amour et lumière. Libre à chacun de se faire tout un scénario avec ce qu’il croit et pense être comme étant la réalité intérieure et extérieure, qui ne sont que le reflet de notre état émotionnel.

Peu importe ce que nous pensons et croyons être, il n’y a personne autre que nous, la source originelle et initiale libre de toute création, dimension, temps, espace et autres enfermements. antérieurs à tout ce qui est, il n’y a que l’amour, la paix et la joie.

Régis Raphaël Violette

Publié par Juste (Profil & Articles associés)