🌞✨💖🙏Il n’y a ni commencement ni fin puisque nous sommes éternels.

Voilà une grande révélation qui a besoin d’éclaircissement afin d’en comprendre tout son sens, toute sa véracité, sa lumière pour que le commun des mortels puissent comprendre, intégrer et passer à une tout autre vérité, lui révélant et dévoilant ce qu’il a besoin pour être libéré de l’ancien, de l’enfermement qui le garde. Qu’est-ce que l’ancien ? C’est tout ce qui voile, qui empêche d’intégrer cette vérité. Celle, qui n’a pas besoin de quoi que ce soit pour être, qui a toujours été, qui ne pourra jamais être altéré, dépassé, pour la simple raison que cette vérité n’est pas assujettie à quoi que ce soit, qui n’a ni commencement et fin. Il est vrai qu’il n’est pas évident de réaliser que nous sommes éternels, que nous ne sommes pas assujettis au temps, ni à l’espace, ni à aucune création, dimension. Nous nous retrouvons à vivre dans une forme de vie, qui n’est pas éternelle, qui a une durée de temps, qui ne dépasse pas un siècle. Dans cet espace-temps, nous expérimentons la forme humaine, le monde approprié pour cette forme de vie et tout ce qui en fait partie.

Nous expérimentons qu’un aspect, de notre potentiel, oubliant ce qui se vit, se trame sur d’autres plans d’existences. La grande majorité des êtres humains pensent ne vivre qu’une réalité, qu’une simple vie, jusqu’à la mort vienne les libérer pour ainsi continuer ainsi leurs parcours selon ce qu’ils croient comme étant la conviction de leurs croyances. Il est vrai que plusieurs font des brèves expériences hors du corps, mort imminente et reviennent en leur forme humaine, et décrivent ce qu’ils ont vécu comme expérience. Je ne mets pas en cause de la véracité de leurs témoignages, mais cela reste un ancrage, à un enfermement quelconque. La question à se poser, sommes-nous que cette conscience qui expérimente la forme humaine, ou sommes-nous plus que cela ? Il est vrai que nous sommes autre chose, après l’avoir vécu, rien n’est vraiment réel, tout est illusion, nous nous accrochons à la forme, à l’espace, au temps, ou à une identification quelconque, à la conscience, à l’âme, à l’esprit, qu’importe à ce quoi ou à ce qui nous nous accrochons, tout est illusion. Cela peut paraître inconcevable puisque nous endossons la forme humaine et que celle-ci par tous les sens expérimente la vie, ce monde, cet univers et autres dimensions, créations. Quand la conscience n’est plus rattachée à la forme humaine, par le rêve, quittant l’enveloppe charnelle pour se projeter dans un autre univers parallèle, quantique, vivant autres expressions de la lumière unifiée. Que ce soit à travers la forme humaine ou pas, nous avons accès à une possibilité infinie, à se retrouver là où nous portons notre conscience pour ainsi s’ouvrir à d’autres connaissances, à d’autres mémoires, apprentissages et expériences. En fait, nous transcendons le temps, l’espace, il n’y a rien que l’on ne peut expérimenter, selon ce qui est orchestré par l’intelligence de la lumière.

On se demande pourquoi, il y a des jeunes enfants qui pourtant n’ont pas eu besoin d’apprendre pour ainsi exprimer leurs talents qui dépasse tout entendement. Ne cherchons pas à comprendre, car cela vient confirmer que nous venons en ce monde avec déjà des capacités, des dons, des aptitudes, des connaissances déjà acquissent pour ainsi démontrer notre capacité à transmettre ces connaissances de façon quantique. Comment est-ce possible d’acquérir des connaissances sans en apprendre les usages, les enseignements ? Tout ce savoir, toute cette connaissance se trouve déjà en nous, nous ne sommes pas juste la conscience qui vit que dans une forme humaine, mais ce que nous sommes vis dans toutes les formes humaines, dans toutes formes de vie, dans toute création, dimension. Qu’importent le passé, présent et futur, nous avons accès à toute connaissance, mais en même temps, qui sommes-nous ? J’ai vécu cette expérience de ne plus être quoi que ce soit, tout en étant capable de créer un nouvel univers, sans forme quelconque je créais un univers, dans la joie, dans un tel amour, l’image qui me reviens est celle d’un enfant qui s’émerveille quand il conçoit un dessin de sa propre imagination. Cela a été merveilleux de construire un univers, des étoiles, des planètes, par la suite, je savais que rien n’est réel, que tout est que projection, que tout est le fruit de notre capacité à créer par l’imagination. Tout semble si réel, semble prendre vie, comme il en est pour cette vie en ce monde, mais qu’en fait n’est que la programmation de l’intelligence de la lumière à nous révéler et dévoiler ce que nous sommes en mesure de comprendre et d’intégrer. Il a été dit que cet univers est né du Big Bang, une théorie scientifique qui tente d’expliquer les premiers instants de l’Univers.

Sommes-nous qu’une théorie, ou sommes-nous autre chose ? En fait, qu’importe la théorie, que ce soit la cause du Big Bang ou pas, nous sommes antérieurs, nous précédons toute chose, nous sommes l’intelligence de la lumière, qui n’est pas assujettie à l’espace-temps, ni à aucune création, dimension, puisque nous en sommes le créateur, tel un enfant qui s’émerveille de ce qu’il crée. Nous sommes la même intelligence qui vit à travers toute création, dimension, qui se mouve et donne la vie en toute chose, en tout ce qui est, mais sans être dans un enfermement quelconque, libre de tout.

On se demande pourquoi il y a tant de souffrance, tant de maux, tant d’incompréhensions . Ce n’est que la conséquence de l’ignorance, de l’aveuglement, de toute identification à la forme, à un concept, à un archétype ou à tout autre enfermement. Nous ne pouvons pas être nés, ni être la fin pour la simple raison que nous sommes éternels et que nous ne sommes pas la création, ni la dimension, ni la forme, cela n’est que projection. Nous croyons au temps puisque ce que nous endossons en est assujetti, comme il en est pour l’espace et autres enfermements, puisque nous donnons la vie. Que se passe-t-il lorsque l’homme ne peut plus être dans la forme humaine à cause de la vieillesse, de la conséquence du temps ? Ce qui lui permet d’en faire l’expérience continue de vivre, continue ce qui est orchestré par l’intelligence de la lumière à vivre des expériences, des apprentissages à se révéler et dévoiler ce qu’elle est de toute éternité, le même amour qu’a un enfant envers sa propre création, le même émerveillement, la même joie, la même paix, tout en ayant un amour incommensurable. On me demanderait comment je perçois ce monde, cet univers et tout ce qui la compose ? De la même façon que l’enfant qui voit que tout est sa création, qu’il est en toute chose, qu’il est en toute forme de vie, à apprendre, à se révéler et dévoiler à travers toutes ces expériences, sa vraie nature divine, par inintelligence de la lumière, en acceptant et en accueillant tout d’un même amour, sans aucune attente, sans aucune obligation, imposition car tout est déjà tout orchestré par l’intelligence de la lumière. Que tout n’est que projection, rêve. Je ne suis pas là pour changer quoi que ce soit en ce qui concerne la vérité de chacun, pour la simple raison que l’intelligence de la lumière s’en occupe déjà. Tout est lumière et amour.

Régis Raphaël Violette

Publié par Juste (Profil & Articles associés)