La croix de Jérusalem, un élément de la foi chrétienne ?

La croix est sans nul doute l’un des symboles les plus reconnaissables au monde. Tout au long de l’histoire, il y a eu de nombreuses variantes de ce symbole chrétien, chacune ayant une signification historique ou culturelle spécifique.
De la croix grecque, à la croix latine, en passant par la croix celtique et par celle qui va nous intéresser ici, la croix de Jérusalem, il y en a en fait une véritable myriade.
Chacune est l’expression de la foi particulière d’un peuple et de sa sensibilité face à la religion chrétienne. Certaines croix sont de conception simple, tandis que d’autres sont plus complexes, plus élaborées.

Origine historique de la croix de Jérusalem

La croix de Jérusalem se compose d’une grande croix centrale avec quatre petites croix grecques (ce terme représente une croix à quatre bras égaux, semblable au signe mathématique « plus ») dans chacune de ses quatre quadrants.
Également connue sous le nom de croix des croisés, la croix de Jérusalem remonte aux 11e et 12e siècles lorsque les chevaliers croisés ont capturé Jérusalem en 1099, établissant le christianisme dans la région. (A cette époque, c’étaient les forces musulmanes qui contrôlaient la zone).
L’un des chefs de file des croisades, Godefroy de Bouillon, fut le premier à utiliser la croix de Jérusalem comme symbole distinct du nouvel État croisé, connu sous le nom de Royaume latin de Jérusalem. De Bouillon croyait que cette croix chrétienne symbolisait Jésus-Christ et les quatre évangélistes, ou encore la ville de Jérusalem, qui est rappelons-le à la racine du christianisme, et ses quatre districts de l’époque.

Même après la chute de l’État croisé en 1291, la croix est restée un symbole de Jérusalem pour les chrétiens et est devenue l’emblème de l’Ordre de chevalerie dit « du Saint-Sépulcre de Jérusalem ». Aujourd’hui, la croix de Jérusalem reste l’emblème de l’Ordre, et est toujours le symbole de tous ceux qui travaillent pour préserver le christianisme à Jérusalem, et pour protéger leurs frères et sœurs en foi.

Et donc, quel sens donné à la croix de Jérusalem ?

Les avis sur la question sont multiples et relèvent généralement de points de vue bien personnels. Les historiens notent que les quatre croix entourant la grande croix centrale peuvent, comme le disait Godefroy de Bouillon, représenter les quatre évangiles de Matthieu, Marc, Luc et Jean.
D’autres diront plutôt qu’elles symbolisent les quatre coins de la terre, allégorie au souhait de Jésus-Christ selon lequel « sa parole soit proclamée par ses disciples aux quatre coins du monde ».
Dans les deux cas que nous venons de citer, il y a toutefois un point commun : la grande croix symboliserait le Christ.
D’autres historiens encore pensent que les cinq croix représentent, ensemble, les cinq blessures que Jésus a subies au moment de la crucifixion. Les quatre petites croix représentent les quatre blessures des mains et des pieds de Jésus, tandis que la grande croix signifie son cœur transpercé.

Comment porter la croix de Jérusalem aujourd’hui ?

Le design accrocheur de la croix de Jérusalem en fait un choix populaire parmi ceux qui recherchent une façon unique d’exprimer leur foi. En outre, elle permet de nous rappeler au quotidien le lien unissant les fidèles à la Terre Sainte.
Dès lors, il est possible de trouver sur internet ce type de croix sous forme de collier, de bracelet, de bague, etc.

Si ce sujet vous à intéressé, pourquoi ne pas l’approfondir par cet article du site Notre Croix Chrétienne qui se penche sur le sujet plus en profondeur.