On a souvent comparé Dieu à un feu, mais on ne sait pas grand-chose de ce feu, sauf qu’il est d’une intensité impossible à supporter. C’est le feu de l’Esprit pur : à son contact, toutes les formes se fondent et s’anéantissent.

Tous ceux qui ont reçu le baiser de ce feu se sont fondus en lui dans une même flamme. Beaucoup de spiritualistes ont écrit des livres très compliqués sur les expériences des mystiques.

En réalité c’est très simple. L’expérience des mystiques est l’expérience du feu, du feu sacré que l’homme alimente en lui, en y jetant chaque jour des morceaux de sa nature inférieure, exactement comme on jette du bois mort dans la cheminée.

Regardez un feu brûler : tous ces morceaux de bois qui étaient jusque-là séparés, dispersés, il les réunit dans une même lumière, une même chaleur, et ils sont obligés de penser et de sentir comme lui, le feu.

Omraam Mikhaël Aïvanhov