Cela a sa raison d’être, puisque l’être humain fait face à son ignorance, se laissant berner par les croyances, par les histoires de ceux qui font de ce monde tel qu’il est, non pas un paradis pour tous, mais un enfer, un enfermement. Chacun est victime de ce qu’il croit et pense être. Alors que celui qui est consumé par l’essence même de sa véritable nature divine, sait que tout est lumière, sait que ce qui anime l’être humain est la même essence, la même lumière éternelle de l’amour absolu, qui anime toute sa création éphémère.

Tant que l’homme reste identifié à sa couleur, à ses pensées, il est victime de son ignorance, il n’a pas compris que ce qui anime la vie se manifeste sous toutes les formes, quelle que soit son apparence. L’être humain ne réalise pas que sa plus grande richesse est l’amour absolu, ce qui lui sert de véhicule en ce monde est aussi le fruit de l’amour, il en est ainsi pour tout ce qui est. Que le passé, le présent et le futur sont le même présent éphémère, qu’il n’y a que la lumière éternelle en l’éternel présent et ce qui se manifeste dans ce présent n’est qu’un rêve. C’est à travers le rêve de la création illusoire que nous apprenons à aimer, à accompagner, à accepter, à respecter et à accueillir tout, puisque tout est notre création illusoire, que nous consumons, puisque nous sommes la lumière éternelle en l’éternel présent.

L’être humain continue à souffrir de son ignorance, puisqu’il se juge selon son apparence, selon sa culture, selon son intelligence, il oublie tout simplement l’origine de toute vie, et que la lumière éternelle n’a ni début ni fin. Elle est de toute éternité, alors que la vie dans le rêve de la création illusoire est éphémère. Peu importe la couleur de l’être humain, car la forme humaine n’est qu’un véhicule pour la vie éphémère, et nous sommes la source éternelle qui donne vie au rêve, qui donne l’impression que tout est réel, alors que tout est illusion, le temps, l’espace, les dimensions et ainsi de suite existent que dans le rêve.

L’homme a voulu créer un Dieu à son image, il a créé un monde à l’image de son ignorance. Soit que vous restez dans l’ignorance et dans cet enfer, soit vous prenez conscience de ce qui unifie tout en un et qui n’est pas éphémère, qui est éternel en l’éternel présent, notre véritable nature divine, en aimant tout d’un amour absolu quel que soit l’éphémère présent. Plus de dualité, plus de racisme, seulement l’amour en tout ce qui est, là où tout est lumière.

Par Régis Raphael Violette

Publié par Lumière qui aime tout d’un même amour (Profil & Articles associés)