Les temps pressant, la 3me vidéo sur l’aspect obscur existant en Suisse n’est pas encore prête, peut-être le sera-t-elle un jour, mais l’urgence actuelle veut que ce qui constituera l’un de ses passages forts soit révélé ou re-révélé maintenant ci-dessous.

Pour celles et ceux ayant un peu de temps il conviendrait d’abord de prendre connaissance des vidéos d’investigation de S. H. (S e a n H r o s s) suivantes :
première vidéo – cliquer ici
deuxième vidéo – cliquer ici

Depuis fin juillet 2 021 j’essaie de créer la 3me partie mais c’est vraiment très long et l’air du temps nous porte vers autre chose alors ce n’est pas aisé de finaliser cette 3me vidéo.

En attendant, voici ce qui urge.

Bonne lecture, et tentons d’apprécier la chose plus à des fins de se préparer plutôt qu’à être effrayé de peur, c’est le but de cet article.

(Ci-dessous les mots « octogonal » « tour » « huit » sont mis en majuscule car, en fait, les Guides mettaient sur la piste…( il faut avoir vu les 2 vidéos pour comprendre le lien qui est fait) sans tout révéler par respect pour le libre-arbitre de chacun)

26 ans plus tôt voici le chapitre annonçant EXACTEMENT ce que les forces obscures sont en train et vont faire subir à l’humanité ! ! !

*

CELUI QUI VIENT – Chapitre XVII – DANS UN BUREAU DE GENÈVE…

En silence nous continuons d’avancer sous l’immense coupole, au gré de ses allées, de ses fleurs et de ses arbres. Au-dessus de nos têtes, le dôme se montre d’une lumière cristalline, blanche et vivante comme celle du soleil. Nous la sentons pourtant tellement différente… Enfin, les trois Êtres nous mènent au bas d’un escalier s’élevant à l’intérieur d’une large colonne couleur ivoire qui fait songer à une TOUR. Là, nous nous arrêtons un instant pour faire le point une fois de plus, puis, derrière nos guides toujours muets, nous entreprenons de gravir les marches. L’ascension se fait sans effort ; nos corps glissent d’eux-mêmes tout au long des degrés, nous rappelant ainsi la non-matérialité de nos êtres. Pendant une fraction de seconde, nous nous surprenons en train de sourire de nos propres réflexions.

« Matérialité, non-matérialité… cela a-t-il un sens ? » Il nous semble que nous ne fonctionnons que par conventions, que nous employons des termes sans consistance réelle. Ceux-ci sont juste des points de repère… il faut surtout s’en souvenir, pour ne pas se laisser piéger.

« Nous montons dans la “contre-partie-lumière” de la tour principale de ce temple » fait enfin l’un des trois Êtres blonds en se tournant vers nous.

Son visage est radieux et, en l’observant, nous prenons seulement conscience de la difficulté que nous éprouverions à lui donner un âge. Tant de jeunesse apparente et un si étrange reflet dans les yeux !… Des yeux dont on dirait qu’ils ont franchi les siècles.

À l’issue de la montée, une belle pièce OCTOGONALE se dévoile à nous. Les murs en sont d’un gris soyeux, totalement lisse et en même temps transparent.

« Regardez bien au-delà d’eux » murmure le moine à la robe orange, coupant court ainsi à nos questionnements.

La chose est aisée car des silhouettes précises se profilent derrière les parois. En fait, nous pouvons voir assez distinctement par-delà leur teinte grise perlée. Sur trois cent soixante degrés autour de nous, c’est toute la beauté du grand temple d’Angkor qui se déploie sous la lune, avec ses tours, ses colonnades, ses bas-reliefs et ses visages mangés par le temps. Et puis il y a les ombres de la nature, les formes énigmatiques de la jungle à perte de vue.

« Depuis des milliers d’années, nous avons toujours essayé de modeler nos bases selon l’architecture des grandes constructions humaines, par respect pour la Terre, parce que certains plexus de son corps imposent une géométrie qu’ont bien ressentie les véritables bâtisseurs. Nous n’avons pas lieu de nous en écarter car le sol y génère une réelle nourriture. Comprenez vous ? »

C’est l’Être blond aux yeux en amande qui s’exprime de la sorte.

« Les HUIT murs de matière vivante qui constituent cette TOUR, poursuit-il, nous renvoient tous les reflets de la Terre. Ils établissent un point de contact permanent avec tout et avec vous, parce qu’il n’existe pas un seul lieu qui soit coupé des autres et parce que toutes les particules de Vie sont intimement connectées entre elles, sur quelque plan de manifestation que ce soit.

Ainsi, vous-mêmes en tant qu’êtres pensants auriez la possibilité d’entrer en relation immédiate ave n’importe quelle zone de l’univers et les formes de vie qui s’y trouvent. En réalité, votre conscience peut s’expanser jusqu’au cœur de n’importe lequel de ses points jusqu’à y être totalement présente. Cela, c’est l’absolu d’Amour… le rêve concrétisable de la Divinité qui dort en tout homme. La matière ou plutôt la lumière de ces murs nous en donne ici une faible image. C’est un outil d’étude au service de la paix en ce monde.

Écoutez maintenant, puis observez et laissez-vous guider. »

Mais point n’était besoin de ces conseils car c’est à l’intérieur d’une sphère de pureté que nous nous percevons de plus en plus. Il y a autour de chacun de ces Êtres qui nous accompagnent, comme une discrète et contagieuse radiance de plénitude et de bonheur. Alors nous nous abandonnons ; nous n’avons d’autre souhait que celui-là.

Un son vient à monter tout autour de nous et au-dedans de notre âme. C’est une vibration sourde et chaude et, au milieu de l’espace qu’elle déploie, nous percevons bientôt… comme une harmonique. Elle constitue une mélodie par laquelle le voile gris clair des parois de la tour se met en mouvement puis se dissout.

En un millième de seconde, tout a basculé… le décor a radicalement changé.

D’abord, nous ne sommes plus qu’un regard qui pense et qui capte tout… dans le moindre détail, avec une acuité hallucinante.

Nous nous trouvons au centre d’une vaste pièce, une sorte de bureau dans lequel une vingtaine d’hommes sont assemblés. La mine austère pour la plupart, ils compulsent des dossiers tandis que l’un d’eux s’exprime. Le classicisme des tenues et l’ambiance que cela engendre nous fait songer à l’un de ces Conseils d’Administration issus de quelque grande Société multinationale.

Aux murs, des peintures d’un goût très sûr donnent une certaine élégance à toute la scène. Rien que de très banal, somme toute, dans ce qui n’est certainement qu’une réunion d’hommes d’affaires ou de politiciens, quelque part dans le monde.

« À Genève, très exactement… fait la voix de l’une des trois présences blondes. À Genève, où la soirée est déjà bien avancée et où, en ce moment, on parle de l’avenir de votre monde. »

« Mais, quel est ce “on” ? Il s’agit donc d’une réunion politique ? »

« En quelque sorte… Si l’on veut ! Tout dépend de la signification donnée au mot “politique”. En fait, ce sont bien des gouvernants que vous voyez ici. »

« Et quels pays représentent-ils ? »

« Ils ne représentent aucun État. Ils sont derrière les États, derrière les gouvernants qui font la “une” des médias. Ce sont ces hommes, et d’autres encore, qui imposent des dictateurs en tel point du globe ou qui font élire un président en tel autre point. Un certain nombre de vos dirigeants eux-mêmes en sont les dupes en ne mesurant pas l’étendue de leur capacité décisionnelle. Ces hommes sont en quelque sorte la matérialisation du… subconscient de l’humanité terrestre, la concrétisation de la terrible soif de pouvoir, de l’avidité du genre humain. Eux aussi, pourtant, sont pour la plupart de bons pères de famille, n’en doutez pas. Ils ont cependant une conception de l’AVENIR terrestre qui dépasse l’ENTENDEMENT de “l’homme ordinaire”. Cette conception se base sur la manipulation et l’ASSERVISSEMENT de l’individu. »

« Ne serions-nous pas en plein cœur d’un mauvais scénario de science-fiction ? »

Les trois Êtres sourient doucement et l’un deux poursuit en portant une main bien ouverte aux creux de sa poitrine.

« La science-fiction, cela vous a déjà été signifié, ou du moins une certaine science-fiction a pour fonction de préparer les esprits à de nouveaux concepts, ne l’oubliez pas.

Non, ce que vous voyez, mes amis, représente bel et bien un des éléments majeurs de la réalité matérielle terrestre actuelle. Ces hommes sont parmi les pièces maîtresses d’une sorte de jeu planétaire par lequel se décident un conflit ici, une EPIDEMIE là ou encore un apport technologique mondial très précis et au but très spécifique. »

« Faut-il voir en eux les représentants des Organisations ou des “familles” dont vous parliez tantôt ? »

« Effectivement. Ce sont quelques-uns d’entre eux. Une sorte “d’élite” selon leurs conceptions, si vous préférez, car eux-mêmes, à un certain niveau, ne sont pas aussi unis, pas aussi soudés qu’ils le pensent. Ainsi, il existe parmi eux des “niveaux de réunions” multiples, à tel point que ceux qui estiment être au sommet de cette “hiérarchie souterraine” ne le sont pas nécessairement. Vous voyez cette réunion… eh bien, si son existence était connue de tous ceux qui participent activement à cette Organisation mondiale, cela créerait d’invraisemblables remous. Les coups bas et les manipulations se pratiquent également dans les rangs de ces êtres.

Genève est un point central pour eux, mais aussi un point parmi d’autres. Il existe évidemment des capitales de par le monde qui abritent de somptueux locaux leur servant de base… et des organisations officielles qu’ils utilisent également à leur gré. »

« Par exemple ? »

« … L’Organisation mondiale de la Santé, les Nations Unies, le Club de Rome, l’Institut Tavistock des relations humaines, la CIA… Le Gouvernement Mondial n’est ni un mythe ni un projet pour le futur terrestre. Il est déjà réalité. Il est la concrétisation des somnolences répétées de la conscience humaine, de ses désordres mentaux et émotionnels, en bref de tous les sous-sols de son ego. L’humanité se retrouve donc aujourd’hui face aux spectres qu’elle a générés depuis l’aube des Temps. Ceux-ci ont fini par prendre corps sur le terreau idéal qu’ont élaboré les archétypes du pouvoir, de la domination et de l’orgueil. C’est pour cela que nous entendons vous secouer, non pas dans un siècle mais maintenant, parce que LES ANNEES QUE VOUS VIVEZ SONT DECISIVES. La MAÎTRISE de la CONSCIENCE HUMAINE, à la fois INDIVIDUELLE et COLLECTIVE, en est l’ENJEU.

Matériellement parlant, vous ne pouvez pas grand-chose contre cette force qui va encore faire et défaire des États, GENERER Une CRISE ECONOMIQUE SANS PRECEDENT, secouer les classes sociales, les religions et les CLIMATS, pour tenter enfin de régner sur la confusion.

Par contre, vous demeurez tout-puissants au niveau de votre CAPACITE de REACTION INTERIEURE, au niveau de votre SOUCI d’EVEIL et de votre volonté d’AMOUR INCONDITIONNEL. Même si tout ceci paraît dérisoire et flou, c’est POURTANT par ce BIAIS-LA que la situation sera MAÎTRISEE.

Le DECONDITIONNEMENT, dont votre Frère vous a beaucoup entretenus avant votre arrivée ici, est l’itinéraire OBLIGE que chacun empruntera pour se sortir de l’impasse. Il est le déclencheur qui permet d’agir à un double niveau, celui tout d’abord de l’EXPANSION de la conscience sur un plan individuel, enfin celui d’une REACTION COLLECTIVE face à un endoctrinement selon des valeurs illusoires.

Voici donc pourquoi, il convient aujourd’hui même que chacun accepte et décide d’apprendre à se POSITIONNER avec justesse. Nous savons bien que nul n’opte pour l’Ombre volontairement, mais ce n’est pas pour autant que le choix de la Lumière est clairement fait. Tant qu’une partie de vous demeure en servage, il y aura une place sur cette Terre pour une organisation telle que vous la voyez ici. Ces hommes sont les résultantes de vos faiblesses et de vos obscurités. Ils PUISENT LEURS FORCES DANS VOTRE INCAPACITE A PERCEVOIR LA TRAME DE CE QUI SE PASSE SUR LE PLAN MONDIAL en RAISON de la PARESSE et de l’INFANTILISME du FONCTIONNEMENT de la PENSEE INDIVIDUELLE. »

Tout autour de nous, dans la grande salle si sérieuse, des dossiers circulent de main en main. Chacun y va de son commentaire et des plaisanteries que nous ne comprenons guère sont échangées. Quelques verres d’alcool mais aussi d’eau sont servis… on fume, on sort des chiffres, des graphiques.

« Voyez-vous cet homme à la cravate bleue, au bout de la table ? »

« Oui, il semble impatient de faire circuler les documents qu’il tient sous la main. »

Eh bien, il s’agit d’un représentant de l’Organisation mondiale de la Santé. Un homme influent. Il a son mot à dire sur toutes les recherches médicales effectuées à la surface de votre planète, de l’INDUSRIE PARMACEUTIQUE à la GENETIQUE en passant par la chirurgie du CERVEAU et les VACCINS. Pour lui et tous ceux qui l’ont aidé à obtenir cette place, la SANTE représente une ARME, un moyen de CONTRÔLE des GOUVERNEMENTS, des COMPORTEMENTS INDIVIDUELS et aussi de MASSE. Une arme qui fonctionne avec le levier de la PEUR et qui génère de surcroît des fortunes colossales.

Les dossiers qu’il fait circuler concernent un plan d’action visant à expérimenter de nouveaux virus dans certaines parties du monde, notamment en Afrique noire. Mais bien d’autres pays et continents sont aussi concernés. Pour l’instant, c’est très précisément un grand État au centre de l’Afrique qui l’intéresse. Son gouvernant est prêt à toutes les compromissions et à toutes les utilisations de son peuple pour garder le pouvoir. Il y a une sorte de pacte entre lui et l’Organisation dont vous avez devant vous quelques membres. Il est un allié idéal, parce que terriblement emprisonné dans les méandres de son ego. Sachez cependant qu’il n’est aussi qu’un exemple parmi d’autres, un des pions que l’Organisation utilise à son gré de par le monde.

Comme vous le voyez, il est parvenu, quant à lui, à se positionner très précisément. Il sait ce qu’il sert, même s’il ne soupçonne pas l’ampleur et les implications de sa servitude.

Votre faiblesse, la FAIBLESSE DE TOUS CEUX qui VEULENT REAGIR et se RETROUVER AU-DELA de l’ENTRAVE d’une MULTITUDE de CHAÎNES, se base pour une bonne part sur les HESITATIONS. La détermination est encore ce qui manque à la majorité de ceux qui disent avoir fait le choix de la Lumière. Un choix partiel n’est pas un choix, reconnaissez-le ! Passez enfin de l’ère des théories à celle des applications !

L’une des raisons de cet état de fait n’a pas encore été clairement entrevue par les esprits humains. Pour ceux qui vous observent et tentent comme nous de vous venir en aide, elle est pourtant flagrante : l’HUMANITE A OUBLIE SA DIGNITE.

Oui, je vous le dis, revêtir un CORPS humain et se voir doté d’une CONSCIENCE d’homme représente une dignité. Une multitude de choses, au contraire, dans vos comportements, témoigne d’un mépris de vous-même qui ne cesse de nous étonner. L’Occident est passé maître dans cette attitude. En glorifiant d’un côté une matière vide d’esprit, celui-ci a creusé un abîme dans le cœur de l’homme… et en rejetant de l’autre, par excès inverse, “le corps, réceptacle méprisable de l’âme”, il a mis au point une triste mécanique d’autopunition et de mortification.

Tout cela flétrit l’être et, somme toute, n’est que le jeu de l’ego, mes amis. La gloire de la matière dense et l’avilissement de cette dernière représentent des tâtonnements dont il faut que chacun sorte.

Il est bien l’heure de vous poser cette question : n’en avez-vous pas assez de ce type de jeu qui s’apparente à une sorte de masochisme ? Vous n’êtes certes pas nés pour vous tourmenter mais pour devenir des Amoureux.

Vous voyez ce qui se met en place dans cette salle de réunion. C’est là aussi un jeu, basé sur votre ignorance ou plutôt votre oubli des règles fondamentales de l’Être.

C’est le JEU de PLOMB qu’UNE MINORITE INSIGNIFIANTE ACHEVERA BIENTÔT d’IMPOSER à TOUS, si les HOMMES qui se PRETENDENT CONSCIENTS ne TOMBENT pas DEFINITIVEMENT AMOURUEX de la VIE.

La voie du Milieu, celle de la Justesse, du lumineux Équilibre n’est en rien une voie de tiédeur. Elle est plutôt le signe d’une grande clarification et d’un choix radical.

(note de ddlL – La troisième voie, qu’est-ce ?

L’individu fait le bien et pense le bien, c’est indiscutable. Il regarde à droite et à gauche. Il est quant à lui au centre, c’est la 3me voie. Admettons qu’à sa droite, il observe le Mal. Admettons qu’à sa gauche il observe le Bien. Pour éviter le piège et rester sur la 3me voie, la centrale, ceci consiste à s’abstenir de mettre le pied dans la zone qui est estimée être le bien et de le crier à tue-tête, puis de se vanter, puis de vouloir la reconnaissance, l’ego enfle, puis de vouloir à tout prix convaincre les autres (on peut cependant les informer mais raisonnablement), puis même, aller jusqu’à critiquer celles et ceux estimés ne pas suivre la même conduite ; c’est ainsi que ce genre d’attitude fait basculer progressivement l’individu du clan des forces du bien vers le clan des forces du mal. La personne devient un dictateur)

Souvenez-vous de ceci : dès que l’on retrouve l’esprit de Vie en soi et dès que l’on s’ancre délibérément en lui, on devient potentiellement une étoile dans le ciel, c’est-à-dire un participant au grand jeu de la Création.

Alors, on ne chevauche plus les compromissions !

Regardez une dernière fois ces hommes. Dans l’ordre matériel des choses, ils ont la réussite totale. Pourquoi ? Parce que dans leur vision de l’univers et de la vie, ils demeurent sans fissures. Ils ont opté pour la domination et ils s’y tiennent, quoi qu’il advienne. Ils sont en parfait accord avec le délire de leur ego.

Pourquoi donc ne seriez-vous pas quant à vous, en parfait accord avec la Force qui rayonne au-delà de l’ego et à laquelle vous aimeriez vous rallier ? Vous qui dites vouloir le Bien, réaffirmez votre positionnement.

Pourtant, malgré toutes ces considérations, ne scindez jamais le monde en deux parties antagonistes. Sur cette Terre, nous ne voyons que l’homme malade de lui-même. Il y a en chacun celui qui croit qu’il sait et celui qui a oublié qu’il connaît. D’une vie à l’autre on ne fait qu’incarner soit une tendance soit l’autre… jusqu’au moment de la Décision.

L’heure aujourd’hui est propice à une telle réconciliation.

Vous lever contre la force que représente le Gouvernement mondial tel qu’il se tisse maintenant, c’est vous lever face à ce qui ne fonctionne pas clairement dans votre cœur. Ce n’est pas sortir une arme qui ne fera qu’enrichir le Principe de l’Arme, mais hisser votre compréhension et votre volonté au-delà de la sphère des blessures.

Un tel engagement n’a rien d’anodin, comprenez-le, d’autant plus qu’il demeure la seule alternative afin d’éviter un nouveau naufrage de l’humanité. »

Autour de nous, la lumière du grand bureau de Genève semble s’éteindre progressivement. Elle se résorbe, se condense en un point puis se laisse souffler dans un crépitement électrique.

Aussitôt le visage de notre ami le moine apparaît devant nous. Il arbore ce sourire énigmatique qui habite les Bouddhas khmers du Bayon.

Instant de silence où l’on ne sait plus si l’on suffoque ou si l’on commence seulement à respirer pleinement…

« L’Ombre travaille pour la Lumière, mais ne le sait pas. » Ces paroles entendues naguère nous traversent doucement.

*

« Voici un petit exercice destiné à fortifier la volonté. Il demande un peu d’entraînement mais il aidera chacun à mieux se consolider dans sa propre démarche. »

« De préférence assis à même le sol, vous respirerez sept fois pleinement et longuement en cultivant la sensation de faire monter l’air de la base de la colonne vertébrale jusqu’à son sommet.

Les yeux clos, vous tenterez alors de visualiser une fleur, celle que vous aimez, au centre de votre poitrine. Si la visualisation vous est difficile, sentez simplement sa présence durant quelques instants.

Vous agirez ensuite de même au niveau de votre front, en ce point central que nous appelons “ajna”. Vous maintiendrez la même image dans cette zone, sans crispation, sans désir, puis vous la laisserez s’éteindre.

Du centre de votre poitrine et de votre front, vous émettrez alors un rayon de lumière et vous ferez converger chacun de ces deux rayons à un mètre ou deux en avant de vous. De la rencontre de ces faisceaux lumineux naîtra une nouvelle fois l’image de la fleur. Percevez-la bien devant vous. Laissez-vous aller à sa présence durant quelques instants, puis doucement, intérieurement, faites-la venir vers vous et absorbez-la dans votre cœur.

Enfant de l’Amour et de la Volonté, elle vous fortifiera… »

*

Source présent article – delta de la Lyre

Publié par Delta de la lyre (Profil & Articles associés)