Le son de l’âme

Chaque humain possède-t-il un son particulier, comme une empreinte personnelle ?

Notre connaissance des humains nous indique qu’ils constituent un assemblage complexe de sons et de lumières.

Par sons, nous entendons leur expression la plus subtile : les vibrations. Affirmer qu’un être humain pourrait se réduire à un seul son, un son « animique », ce serait comme affirmer que toutes les oeuvres musicales de vos grands compositeurs pourraient se réduire à une seule note.

Nous ne souscrivons pas à cette assertion. Notre connaissance est autre.

Le corps humain compte environ un trillion de cellules qui sont comme des étoiles dans son vaste espace.
Chacune émet une vibration ou un son subtil. Même si vous ne pouvez pas les entendre (avec vos oreilles), vous pouvez percevoir psychiquement ces sons subtils si vous en possédez l’aptitude ( la clairaudience ).
De plus, chaque cellule de votre corps est composée d’atomes et de particules subatomiques qui émettent une subtile vibration sonore différente de celle de la cellule qu’ils constituent.

Quand les cellules s’unissent pour former les constellations que sont vos organes, leur union crée de subtiles vibrations sonores et chaque organe possède sa propre gamme de fréquences vibratoire ou de notes.

Quand les cellules qui se sont unies pour former la constellation d’un organe sont en bonne relation mutuelle, la vibration qu’elles émettent est harmonieuse, et cette harmonie mène à la santé.

De notre point de vue, le corps humain émet de multiples vibrations sonores subtiles et non une seule note.

Quand nous considérons les humains sous l’aspect de leur nature interdimensionnelle, c’est-à-dire des autres dimensions de leur être, c’est même plus complexe encore.

Les fréquences vibratoires sont alors si nombreuses et si complexes qu’elles dépassent l’entendement.

Pour nous, aucune notre unique ne peut donc exprimer la vérité d’un humain.

La médecine et le son

Dans quelques décennies à peine, les technologies médicales que vous utilisez à l’heure actuelle seront considérées comme primitives.

La médecine future utilisera des nanotechnologies pour pénétrer dans le corps humain afin d’y réparer les dégâts.

Grâce aux progrès de la génétique, elle pourra reprogrammer l’ADN, mettant fin ainsi à une foule de problèmes génétiques.

Des technologies génératrices de sons spécifiques permettront de susciter de profonds changements physique dans le corps.
La science finira par constater que la conscience et la matière sont l’expression l’une de l’autre, bien qu’à différents taux vibratoires.
A ce stade de votre future trame temporelle, la médecine combinera avec la conscience des technologies sophistiquées fondées sur la physique quantique, afin d’agir sur les processus physique du corps.

Les Hathors.

Extrait de 2012 – Le grand rassemblement –

Editions Ariane

Les Hathors

Articles liés