Pardonne moi Ô Éternel

Toi qui est l’infiniment petit et grand, toi qui est tout ce qui est, je m’agenouille devant ta grandeur, devant ton Omniprésence, devant ta grande sagesse et ton amour.

Tu m’as créé à ton image, pourtant je ne fais pas ce qu’il faut pour te représenter, je sais que tu me regardes, je sais que tu vois tout et que tu lis en toute chose. Ce monde fait partie de cette image de moi, il est ma réalité, pourtant je devrais être semblable à ce que tu es, avoir ta grande sagesse, ainsi que ton amour.

Pourtant, je vois mon monde s’entre-déchirer les uns les autres, les gens vivent dans leur propre bulle, ils sont esclaves de l’argent, un monde de consommation, plus tu gagnes de l’argent, plus tu dépenses, plus tu t’endettes, plus tu veux être à la hauteur. Moi et tous ces habitants, nous avons créé un monde sans âme. Les médias, la télé, la radio, les journaux, internet, nous renvoient l’image de ce monde de dualité vivant dans les peurs, qui engendrent la souffrance et le non amour.

Ô Éternel père/mère qui sens et ressens chaque être vivant dans ce monde, hé ! là je ne parle que de celui-ci. Tous ces autres mondes dans l’infiniment petit et grand, toutes ces autres dimensions, ces autres univers qui font partie de votre corps de lumière, tout est votre expression et manifestation de votre verbe aimer, nous sommes le fruit de votre amour, et nous que faisons-nous en retour pour vous remercier, avons-nous un soupçon de gratitude dans la façon dont on agit les uns envers les autres.

Quand je m’arrête un peu et que je prends conscience, toi, Ô Éternel Amour, Ô Éternel père/mère, tu sens et ressens tout ce que je vis, chaque seconde, chaque minute, heure, journée, année, tu es toujours en moi. Tu me connais mieux que je ne me connaîtrai jamais, depuis mon origine, ma conception originelle, dans la conception de ton amour immaculé. Tu sais tout ce que j’ai vécu, éprouvé, appris, acquis comme savoir et connaissance, tu as toujours été là à me guider, à me soutenir, à m’élever. Même si je tombais, tu me relèverais et si j’en étais incapable, tu me porterais.

J’ai toutes ces mémoires en moi, en tout mon être, et moi qui joue à la victime, je me plains de ce monde sans amour, pourquoi je suis plongé dans ces souffrances et ces peurs que ce monde me fait vivre, en plus de le vivre extérieurement je le vis de l’intérieur. Je me rends compte que toi,Ô Éternel Amour, Père/Mère, je te le fais vivre aussi. Quand je m’en prends à ce monde, en le jugeant, en le condamnant, en le diffamant, je te le fais vivre aussi, ainsi que je le fais vivre à tout et chacun. Éternel, tu es encore plus blessé car tu sens et ressens tout ce que chacun peut vivre et ressentir. Tandis que moi, je me plains.

Ô Éternel, pardonne moi, en cet instant je réalise la chance que j’ai de t’avoir à mes cotés, plus jamais je ne jugerai ou critiquerai ce monde à nouveau. En le condamnant je me condamne moi-même, car je ne te reconnais pas, je t’ignore, je te blasphème, ainsi en est-il pour moi. Je suis à ton image, je suis le fruit de ton essence, à la fois je suis aussi l’infiniment petit et grand, je suis ta présence en ce monde, tu vis et tu sens exactement ce que je sens et ressens. Ô Éternel pardonne mes choix passés, mes erreurs, aide moi à passer ta main sur mes mémoires, aide moi à les transcender pour que je puisse renaître à nouveau pour enfin dire à ce monde, à tout ce qui est, ma gratitude infinie.

Ô Éternel, tu viens de m’ouvrir les yeux, désormais lorsque je regarderai ce monde, je le verrai à travers tes yeux, j’aimerai tout d’un amour universel et inconditionnel, je diffuserai ton amour qui pardonne, élève, guérit et unifie tout. Je n’écouterai plus l’Écho de ce monde, tout ce qui est à l’image de l’Ego, ces croyances, ces religions, toute cette dualité. Je ferai comme toi, Ô Éternel, je passerai ma main sur leurs mémoires, je transcenderai leurs souffrances et leurs peurs, car tout ça n’est que le fruit de l’ignorance. Je me contenterai de les aimer, sans rien imposer, juste leur montrer ta vraie image, celle de l’amour omniprésent qui est présente dans tous les cœurs, pour les aimer, les guider, de toujours être présent au moindre faux pas. Je viens t’assister dans l’accomplissement de ton amour, en m’unifiant à ta lumière, je sais que nous ne formons qu’UN.

Ô Éternel Père/Mère, je sais que tu m’as pardonné, je suis maintenant baigné de ton amour, de ta joie, toutes mes cellules en sont imprégnées. Je n’ai qu’un seul désir, t’assister dans ce grand plan divin, permettre à mon prochain de voir la lumière en son cœur, qu’ils puissent comprendre que l’Éternel vit en eux et ressent tout ce qu’ils vivent, dans le but de prendre conscience de leurs erreurs, de leurs ignorances. Ô Éternel l’éveil a sonné pour moi, il est temps que je fasse de même pour tout et chacun, je m’aime de ton amour éternel et j’aime tout du même amour, car moi et tout ce qui est, est mon Éternel Amour, c’est ce que je suis, l’essence même de l’Éternel Père/Mère, ainsi en est-il pour tout un et chacun.
Raphaël Juste Être

Juste Être dans la lumière de l’Un, tout et chacun évoluant tous ensemble dans le même vaisseau Père/Mère.

Tu peux diffuser et ou partager tous mes textes, sans les couper ni les modifier. je te demande juste de citer le nom de l’auteur Raphaël Juste Être facebook.com Votre texte pour le lien ici…

Si possible de l’imprimer et garder une copie près de vous, prendre le temps de le lire et de le méditer, cela amplifiera votre FOI et changera votre perception.

Raphaël Juste Être