Ne va-t-il pas de soi que les corps subtils de l’être humain ne sont pas de nature physique, mais appartiennent intrinsèquement à d’autres plans vibratoires et à d’autres dimensions vibratoires ? Si la croyance matérialiste est possible, n’est-ce pas parce que la substantialité des corps subtils n’est pas un fait physique, mais un fait appartenant à des ordres de réalités se situant, sinon au-delà, du moins en-dehors du physique ? La croyance matérialiste n’est-elle pas en cette question, d’une certaine façon et un peu comme malgré elle, l’affirmation de la nature « au-delà du physique » ou « en-dehors du physique » des corps subtils de l’être humain ?

Simplifions les choses et disons alors que l’être humain est composé de deux corps… d’un corps immédiat dit corps physique, et d’un corps médiat dit corps subtil… Nous aurons besoin de parler de corps immédiat, plutôt que de corps physique, car le fait d’être physique est seulement une condition du corps immédiat, et non la nature intrinsèque du corps immédiat… Mais afin qu’il n’y ait pas de confusion possible dans votre esprit, je précise encore une fois que ce qui est appelé corps immédiat ici, est ce que vous appelez habituellement corps physique… Regardez vos mains… palpez vos joues… prenez une grande respiration… vous faites l’expérience de votre corps immédiat…

Le corps médiat appartient à d’autres plans vibratoires… à d’autres dimensions vibratoires… Supposons que l’on détruise votre corps immédiat… que se passe-t-il alors pour vous ? En le disant d’une certaine façon, le centre de gravité de votre conscience se recentre dans votre corps médiat, puisque votre corps immédiat a disparu… et vous vous retrouvez naturellement dans d’autres plans vibratoires et dans d’autres dimensions vibratoires… C’est ce qui se passe avec la mort : le corps immédiat cesse d’être capable de retenir le centre de gravité de votre conscience en son sein, et ce centre de gravité se recentre spontanément dans le corps médiat… et vous vous retrouvez dans d’autres plans et dans d’autres dimensions…

Supposons encore que vous soyez capable de déplacer le centre de gravité de votre conscience, de votre corps immédiat vers votre corps médiat, sans que votre corps immédiat soit arrivé au terme de son potentiel vital… Que se passe-t-il alors ? Cette expérience est connue comme étant la décorporation… Le corps immédiat semble endormi… et parfois même il se trouve comme dans un état de catalepsie… tandis que vous-même… en tant que conscience immédiate… êtes transféré dans votre corps médiat… et vous pouvez alors voyager dans d’autres plans et dans d’autres dimensions…

Tandis que l’expérience de la mort présente quelque chose de définitif… l’expérience de la décorporation présente quelque chose de provisoire… ce qui signifie qu’après un certain temps vous revenez… en tant que conscience immédiate… dans votre corps immédiat… Une expérience de décorporation qui devient définitive, se transforme simplement en mort.

Il n’y a pas de confusion à faire. La mort et la décorporation ne sont pas l’Ascension. Des gens meurent tous les jours sur la planète, et vous-même êtes certainement mort dans chacune de vos incarnations antérieures… Des centaines de milliers de personnes… peut-être des millions… à travers le monde, ont vécu volontairement ou involontairement des expériences de décorporation plus ou moins belles, plus ou moins longues… et certains d’entre vous en ont déjà vécu aussi… Cela fait des dizaines de milliers d’années, voire des centaines de milliers d’années, qu’il en est ainsi au sein de l’humanité terrestre…

Si la notion d’Ascension a véritablement un sens… alors elle renvoie nécessairement à quelque chose en rapport avec le corps immédiat… L’Ascension n’étant ni la mort, ni la décorporation, elle ne renvoie pas à un phénomène de déplacement du centre de gravité de la conscience immédiate, car la mort et la décorporation sont la traduction immédiate de tout déplacement significatif du centre de gravité de la conscience immédiate… Dire que le centre de gravité de votre conscience immédiate se déplace de manière significative, c’est dire que vous faites : soit l’expérience radicale de la mort, soit une expérience temporaire de décorporation…

Nous entendons implicitement les cas particuliers de déplacement du centre de gravité de la conscience immédiate… qui sont des déclinaisons particulières des deux grands cas généraux que sont la mort et la décorporation… Par exemple les NDE ou expériences aux frontières de la mort, qui sont des décorporations temporaires présentant un risque élevé de basculement dans une expérience définitive de mort… Par exemple encore les expériences de paralysie du sommeil de diverses sortes et de diverses intensités, qui sont des variantes particulières des expériences de décorporation mais dépourvues de capacité de mouvement dans l’espace…

A quel phénomène renvoie la notion d’Ascension ? Votre corps immédiat est dit corps physique… simplement parce que le taux vibratoire référentiel qui est caractéristique de ce qu’on peut appeler la dimension physique, est son taux vibratoire habituel… La substance de votre corps immédiat est capable de vibrer à différents taux vibratoires… et donc de se syntoniser sur différents taux vibratoires référentiels… Disons ceci : le terme densité peut être compris comme un synonyme de dimension vibratoire… et donc il peut servir de terme générique pour désigner les différents taux vibratoires référentiels qui existent pour la substance dont est faite votre corps immédiat, ainsi que le corps immédiat planétaire…

Appelons 3ème densité, par biais culturel, la dimension vibratoire connue comme dimension physique… Les densités supérieures… 4ème densité, 5ème densité, 6ème densité, 7ème densité, etc… etc… représentent des densités vibratoires plus élevées, ayant donc des taux vibratoires référentiels plus élevés les uns que les autres, et plus élevés que le taux vibratoire référentiel de la 3ème densité… Nous avons posé précédemment la distinction entre corps immédiat et corps médiat… nous devons ici poser la distinction entre le plan incarnationnel et le plan désincarnationnel… Les densités dont nous parlons ici, depuis la 3ème densité jusqu’aux densités supérieures qui sont certainement relativement nombreuses, sont des dimensions vibratoires relevant du même plan incarnationnel… Le plan désincarnationnel comprend aussi ses propres dimensions certainement nombreuses…

Vous êtes un être incarné dont le corps incarnationnel vibre dans la 3ème densité… Ce qu’on appelle ordinairement un mort, est un être désincarné… qui n’a plus de corps incarnationnel… et dont le corps désincarnationnel, pour l’appeler ainsi, vibre selon l’une ou l’autre des dimensions relevant du plan désincarnationnel… Est-ce que les êtres qu’on appelle parfois êtres de l’espace… qui peuvent parfois faire apparaître leurs vaisseaux dans nos cieux… sont des morts ? Non ce ne sont pas des morts… ce sont des êtres incarnés mais dont les corps immédiats vibrent normalement dans des densités vibratoires supérieures… certains êtres de l’espace sont des êtres de 4ème densité, d’autres sont des êtres de 5ème densité… Un humain terrestre est un être de 3ème densité…

La vie incarnationnelle dans l’espace sans bornes peut-elle se définir autrement que par cette sorte de panorama peut-être illimité d’êtres incarnationnels peuplant les différentes densités vibratoires du plan incarnationnel dont l’envergure est peut-être bien infinie ? Pour le dire autrement… ne semble-t-il pas qu’il existe des races multiples à travers l’espace… certaines appartenant, comme la race terrestre, à la 3ème densité… et d’autres appartenant à des densités vibratoires supérieures… la 4ème densité, la 5ème densité, etc… ? Ainsi donc, dans ce qu’on nomme génériquement l’invisible, il ne se trouverait pas seulement que les êtres désincarnés… mais il se trouverait aussi des êtres incarnés vivant dans des densités vibratoires supérieures…

Dire qu’un être est passé de la 3ème densité à l’une ou l’autre des densités supérieures, de façon temporaire ou définitive… sans que ce soit une décorporation… c’est dire que cet être a vécu un déplacement interdimensionnel… nécessairement avec son corps incarnationnel, c’est-à-dire avec son corps immédiat… sinon il s’agit d’une expérience de décorporation… ou de la mort… Il s’agit ici de poser les termes et les expressions, sans confusion… Nous parlerons de déplacement interdimensionnel quand l’être passe d’une densité à une autre avec son corps immédiat… Si le corps immédiat n’est pas de la partie, alors il s’agit d’une décorporation… une décorporation pendant laquelle le corps incarnationnel demeure dans sa densité habituelle, peut-être endormi, peut-être en catalepsie, tandis que le corps médiat qui possède naturellement une certaine élasticité vibratoire, va visiter d’autres densités…

Le terme Ascension est un cas particulier de déplacement interdimensionnel : c’est un déplacement interdimensionnel définitif, depuis une densité donnée, vers une densité supérieure. Le terme Chute dans ce contexte est également un cas particulier de déplacement interdimensionnel : c’est un déplacement interdimensionnel définitif, depuis une densité donnée, vers une densité inférieure…

L’humanité terrestre a-t-elle été fondée dès le départ comme une race de 3ème densité ? Ou plutôt, était-elle une race de densité supérieure, qui aurait vécu une Chute jusque dans la 3ème densité ?

Ce sont là des questions qui ont davantage un intérêt documentaire, plutôt qu’une portée vitale… car les réponses, quelles qu’elles soient, ne changent rien à la nécessité… voire à l’impératif… d’aborder le futur proche ou lointain avec une aspiration de lumière…

Posons plutôt des questions d’une portée un peu plus importante… Commençons par la question suivante : que doit faire une race planétaire pour vivre une Ascension, par exemple pour passer de la 4ème densité, vers la 5ème densité ? Doit-elle simplement attendre qu’une sorte de processus ascensionnel proto-naturel… ou proto-cyclique, ce qui revient au même… se déploie sur sa planète, ou touche sa planète… ? Ou au contraire, peut-elle réaliser par elle-même une Ascension en mettant en œuvre une dynamique motrice qui est autre chose que d’attendre un processus ascensionnel proto-naturel… ? Quelles pistes de réponses peuvent-elles s’ouvrir devant de telles questions ?

Parler de l’Ascension est assez inadéquat dans un contexte de précision… sauf quand on évoque le processus en lui-même… Lorsqu’il s’agit d’évoquer des déclinaisons spécifiques de ce processus général, il est on ne peut plus juste de parler alors d’une Ascension… Par exemple, le déplacement dimensionnel définitif de la 3ème densité à la 4ème densité, est une Ascension… Le déplacement dimensionnel définitif de la 7ème densité à la 8ème densité, est aussi une Ascension… Il s’agit toujours du processus de déplacement vibratoire définitif, d’une densité donnée à une densité supérieure…

Ce qui se passe à un niveau planétaire… au niveau de toute une race… est la somme complexe de ce qui se passe pour chaque individu de la planète… pour chaque individu de la race… Comment un être incarnationnel d’une densité donnée peut-il vivre une Ascension vers la densité supérieure ? Il y a deux grandes possibilités qui s’offrent à l’être qui souhaite vivre une Ascension… La première est que l’être ait la chance de bénéficier de l’intervention d’une puissance interdimensionnelle exogène, que cette puissance soit celle d’un phénomène proto-naturel… ou que cette puissance soit celle d’un ou plusieurs êtres interdimensionnels…

Imaginons qu’il existe un groupe d’êtres interdimensionnels en relation avec la planète terre et proposant librement une Ascension à qui le souhaite… Si une telle Ascension n’était pas conditionnée et qu’il suffisait à chacun de souhaiter en bénéficier et d’en exprimer le désir d’une manière ou d’une autre… au moins la majorité du milieu spiritualiste « nouvel-age », voire une bonne partie de l’humanité « croyante », aurait déjà vécu l’Ascension… S’il existe un groupe d’êtres interdimensionnels proposant une Ascension, cette proposition est entourée de conditions sélectives extraordinairement difficiles, à en juger par le fait que le séjour en 3ème densité, puis la mort pour rejoindre le plan désincarnationnel, soit encore le déroulement dominant de l’existence de l’humanité terrestre, milieu spiritualiste inclus bien évidemment…

Soit les conditions sélectives pour bénéficier dans les faits d’une Ascension dispensée par un groupe d’êtres interdimensionnels… sont des conditions d’une extraordinaire difficulté… soit aucune proposition d’Ascension ne saurait encore être considérée comme véritablement sérieuse… Nous ne parlons pas de promesses d’Ascension formulées par tel ou tel être interdimensionnel, ou tel ou tel groupe d’êtres interdimensionnels, et dont l’horizon de concrétisation est indéterminé ou indéterminable… nous parlons bien de proposition en bonne et due forme, se concrétisant dès lors qu’une personne allant au-devant d’une telle proposition, satisfait aux conditions demandées ou exigées…

Pour qu’une personne soit ascensionnée par des êtres interdimensionnels… l’histoire para-ésotérique de l’humanité montre que : soit cette personne a simplement eu la chance que cela lui arrive… soit cette personne a été tellement méritante que des êtres interdimensionnels lui ont accordé une Ascension… comme une sorte de récompense céleste pour un accomplissement terrestre de valeur exceptionnelle…

Dans le premier cas, la chance est la chance, par définition la chance authentique c’est un bien, un grand bien, qui vous arrive indépendamment de toute considération de mérite… et indépendamment de tout effort que vous ayez pu faire… Dans le second cas, les critères de mérite des êtres interdimensionnels doivent nécessairement être très différents des critères souvent utilisés, aussi bien par les milieux profanes que par les milieux spiritualistes, sinon nombre de personnes profanes ou spiritualistes estimées d’une valeur extraordinaire au regard des valeurs terrestres, auraient bénéficié de l’Ascension…

Nous avons dit qu’il y avait deux grandes possibilités qui s’offrent à l’être qui souhaite vivre une Ascension… et nous venons seulement d’évoquer quelques aspects de la première de ces deux grandes possibilités… Que peut-on déduire de ce panorama de la première grande possibilité ? Qu’une Ascension dispensée par des êtres interdimensionnels répond à des paramètres de dispensation qui, de toute évidence, échappent encore à la plupart des spiritualistes qui, et ceci est une image, regardent vers le ciel avec l’espoir d’être élevés « corps et âme » dans une dimension vibratoire supérieure par un faisceau de lumière…

Qu’on ne se méprenne pas sur ce point… l’histoire proto-ésotérique témoigne qu’il y a eu des prophètes, des mystiques et des saints qui ne sont pas sortis de l’incarnation dans la 3ème densité par la voie de la mort, mais qui ont été élevés, ascensionnés, dans des dimensions vibratoires supérieures par la puissance des êtres célestes… Si cela n’est pas un fait courant se produisant souvent au sein de l’humanité, c’est simplement parce que, pour le dire de manière on ne peut plus elliptique : « les êtres célestes ne font pas ascensionner le premier spiritualiste venu »… Pour la majorité du milieu spiritualiste qui se bat résolument contre toute notion de mérite et de travail, cet aspect de la vérité peut être difficile à entendre, et encore plus difficile à intégrer…

Voyons ce qu’il en est d’une autre perspective… Supposons qu’il y ait une promesse de dispenser une Ascension, dans un futur plus ou moins proche… promesse faite par un groupe d’êtres interdimensionnels qui en ont en effet la capacité… De deux choses l’une : soit cette promesse est inconditionnelle, soit elle est conditionnelle. Si elle est inconditionnelle, cela signifie que toute être incarné à ce moment-là, vivra l’Ascension lorsque le jour de la concrétisation de la promesse sera effectif… Nul besoin d’essayer de se préparer de quelque façon que ce soit… Nul besoin d’essayer de mener quelque travail intérieur que ce soit… La promesse étant inconditionnelle, au jour de sa concrétisation elle vaudra pour tous, peu importe la complexion de chacun… peu importe le « niveau » de chacun… tout le monde sera alors ascensionné dans la densité vibratoire supérieure…

Le cas spécifique de la prophétie-promesse de l’Enlèvement de l’Eglise, est un cas de promesse conditionnelle… Il faut correspondre à certains critères, satisfaire à certaines conditions, sinon vous ne serez pas du nombre des personnes qui bénéficieront de l’Ascension/Enlèvement de l’Eglise lorsque le jour de la concrétisation de cette prophétie-promesse adviendra… Dans ce cas spécifique, les conditions de base sont d’accepter Jésus-Christ comme Seigneur et Sauveur, et d’y croire vraiment et littéralement… sur fond de la trame commune des théologies biblistes dominantes… et de pratiquer sa foi chrétienne avec sincérité et détermination… toujours sur fond de la trame commune des conceptions biblistes dominantes…

Si vous estimez que cette promesse est véritablement digne de confiance, et si vous souhaitez réellement vivre l’Ascension… alors la seule chose à faire est d’essayer de faire en sorte de correspondre aux critères et aux conditions que cette promesse exige… La promesse de l’Enlèvement de l’Eglise est un élément central du nouveau testament chrétien… et on ne saurait croire que l’on est un véritable chrétien sans prendre au sérieux cette promesse qui est l’une des plus belles et des plus puissantes du nouveau testament…

Personnellement je pense que cette promesse biblique n’est pas quelque chose qui a été exprimé par le Maître Jésus, mais il s’agit simplement pour la plus grande partie du matériel sur cette question, d’une surinterprétation de la part de Paul, de certaines bribes de paroles attribuées au Maître et rapportées après l’Ascension du Maître par des gens qui ont entendu parler d’autres gens qui ont entendu parler des disciples du Maître… Paul livrait ses propres interprétations et ses propres visions d’individu n’ayant pas encore atteint l’Eveil du Cœur, davantage qu’il ne relayait verbatim la parole du Maître. Et si l’histoire mystique nous dit que Paul est devenu lui-même un Maître dans ses incarnations suivantes, il ne doit pas cette réalisation de l’Eveil aux distorsions qu’il a imprimées à l’enseignement du Maître Jésus dans ses épîtres…

Mais mon avis personnel n’a pas grande place dans cette réflexion…

Existe-t-il une autre promesse d’Ascension plus ou moins comparable à la promesse chrétienne de l’Enlèvement de l’Eglise ? Peut-être rien qui puisse se prévaloir de la force de groupe qui supporte la promesse chrétienne… Ce qui peut être considéré comme approchant c’est la prophétie plus ou moins récurrente et plus ou moins renouvelée dans le temps par le proto-groupe de l’Ashtar-Command… la prophétie… la promesse… le projet… de l’Evacuation planétaire… Le proto-groupe de l’Ashtar-Command établit lui-même généralement la concordance entre l’Evacuation planétaire et l’Enlèvement de l’Eglise… mais dans une conception où les termes Enlèvement et Eglise voient leur sens transformé et élargi au-delà de la trame chrétienne habituelle…

Tout comme il a été possible de déduire que les critères rattachés aux éventuelles propositions de dispensation de l’Ascension par des êtres interdimensionnels, sont des critères présentant un niveau élevé d’exigence que, de toute évidence, peu de spiritualistes et peu de gens en général satisfont… ou sont capables de satisfaire… de manière analogue il est possible de déduire que si les promesses de dispensation dans le futur d’une Ascension-Enlèvement-Evacuation sont peut-être sérieuses… elles peuvent nécessiter de satisfaire à des critères et à des conditions relativement précis… et ne sont donc pas nécessairement de nature inconditionnelle… On pourrait aussi se demander ce qui justifierait que de telles promesses n’aient pas encore été concrétisées et que toute l’humanité n’ait pas encore vécu l’Ascension, si elles n’étaient pas précisément de nature conditionnelle…

Il serait donc raisonnable de déduire que, si des promesses d’Ascension pour un futur peut-être proche ou peut-être encore lointain, sont sérieuses… elles sont probablement de nature conditionnelle… Il faudrait alors essayer d’opérer le travail nécessaire pour satisfaire aux conditions exigées… Et c’est de l’ordre de l’évidence, que de considérer que si de telles promesses existent et sont sérieuses, leur concrétisation est encore à venir, elle n’a pas encore eu lieu…

Il faut évoquer aussi les principaux aspects de la seconde partie de la première possibilité, parmi les deux grandes possibilités qui s’offrent à l’être qui souhaite vivre une Ascension… Il s’agit de l’hypothèse d’un phénomène ascensionnel proto-naturel… et prenons le cas de figure d’un phénomène qui serait au minimum d’échelle planétaire… car c’est cette perspective qui a donné naissance à l’expression « Ascension planétaire »…

à suivre………

Messager

Articles liés