CONNEXION

Qui sont les Reptiliens Blancs?

29 juillet 2018 par Internaute  
Dans Edito |

Le thème des reptiliens n’est pas nouveau. Certains prétendent que cette espèce est d’origine extraterrestre et qu’elle domine l’espèce humaine. Beaucoup d’informations circulent sur le web et on peut lire tout type de théories sur le sujet. Tout le monde ne soutient pas les mêmes idées mais globalement les “théoriciens” (souvent improvisés) du phénomène reptilien semblent s’accorder sur au moins un point: il s’agit de créatures puissamment malfaisantes.

J’ai rencontré un mur de censure lorsque j’ai voulu publier mes Chroniques reptiliennes sur certaines revues en ligne. J’ai pu constater que le sujet est délicat, qu’il indispose et qu’il indigne le plus souvent. J’ai néanmoins souhaité passer outre les préjugés en publiant mes expériences sur Hellystar afin de montrer que tout n’est pas tout noir ou tout blanc. Nous pouvons dès à présent ouvrir notre esprit à des questionnements simples et basiques qui vont de soi: existe-t-il des Reptiliens bienveillants et a-t-on quelque chose à apprendre d’eux?

Mais aborder les choses de cette façon revient à suggérer que tous les Hommes seraient mauvais et assoiffés de pouvoir. Or, on sait bien qu’il existe de tout: de nombreux individus sont naturellement bienveillants tandis que d’autres sont plus enclins à la domination et donc, à la malfaisance. Pourquoi alors condamner unanimement tous les membres d’une espèce? Ne serait-ce pas là une forme de xénophobie?

Pour ma part, j’ai eu la chance de découvrir ce monde de l’intérieur puisque ma condition de médium m’a exposé depuis 2007 à différents représentants de cette espèce. J’ai tout de suite “senti” l’appartenance de l’espèce reptilienne à notre planète, son lien intime avec la Terre. Comme je l’ai appris par la suite, il s’agit bien d’une espèce endémique qui s’est formée et développée il y a de cela plusieurs dizaines de milliers d’années, bien avant l’apparition de l’homo sapiens. Les Reptiliens vivent depuis les origines dans les profondeurs de notre planète, ils ne circulent pas à sa surface. Ainsi à notre grand regret, leur civilisation demeure encore à ce jour totalement inaccessible. J’ai néanmoins obtenu moult informations quant à leur culture et civilisation grâce à mon intimité avec certains d’entre eux.

Mon expérience m’a fait rencontré des représentants exceptionnels de cette espèce: des Reptiliens blancs. J’ai vite compris que l’Intelligence de la vie et la science divine trouvent leur plus parfaite expression en eux: ces derniers sont les plus fidèles représentants, les auxiliaires absolus de la Vérité qui nous échappe.

Le Reptilien blanc est aussi réel que l’air que nous respirons. Il n’est cependant pas accessible: durant toutes les années où je l’ai côtoyé (plus d’une centaine de rencontres entre 2007 et 2013), je ne l’ai rencontré que sur le plan subtil, c’est-à-dire que nous avons principalement échangé d’esprit à esprit par le biais de la télépathie, de la transe médiumnique et des visions qu’il m’envoyait parfois de lui (celles-ci se formaient directement dans mon esprit). Son apparence (reptilienne) emprunte sa forme et sa spécificité au milieu naturel donc il tire sa force.

Sa simple présence apporte la Connaissance parfaite car il n’existe chez lui aucun filtre, aucune censure provenant du mental et de ses conditionnements, sa psychés ne connait aucune limite. Le côtoyer engendre des prises de connaissance et des remises en question profondes. Toutes les problématiques que je lui exposais trouvait instantanément en lui une réponse et une solution immédiates. Tout doute, tout mystère délivraient à travers lui sa vérité, chaque énigme transmettait sa science.

Depuis qu’il s’est présenté à moi en 2007 au cours d’une méditation, il n’a eu de cesse de m’adresser des remarques et des enseignements spirituels qui ont bouleversé ma vision de l’existence terrestre, de la nature humaine et des forces universelles. Au départ, j’étais très intimidé, mais quand ma conscience fut enfin capable d’admettre sa présence, ma spiritualité en fut totalement transformée et renouvelée. Il créa une ouverture dans la perception de mon quotidien, une brèche à travers laquelle je me glissai pour découvrir que le monde tel que je me le représentais n’était qu’une simple projection idéaliste.

GoAl a généré et a accompagné ma métamorphose progressive avec une méthode implacable: au début fortement impressionné, j’avais du mal à intégrer son enseignement. Mais sa bienveillance et la pertinence de ses messages m’ont rendu toujours plus fort et plus autonome. J’ai fini par me retrouver à mille lieu de la personne que j’étais, un jeune-homme idéaliste et humainement limité par ses nombreux conditionnements.

À l’origine j’étais déjà médium, je pense que c’est surtout pour cette aptitude que GoAl m’a choisi. Nous partagions également les mêmes valeurs fondamentales essentielles de respect sacré de la vie. En me rendant disponible à sa science du Vivant, mes connaissances en matière de parapsychologie n’ont plus trouvé de limites. Les conceptions humaines, les lois sociales et spirituelles conventionnelles, si inspirantes et louables soient-elles, me sont devenues totalement étrangères. Grâce à lui, je suis peu à peu sorti d’un monde de fantasmes et d’idéaux anthropocentristes. En pénétrant l’au-delà des apparences, le monde est soudainement devenu plus réel, vivant et incontrôlable. C’est ce que j’appelle le retour au monde mystérieux, éternel et merveilleux car rien n’est vraiment tel que l’on se le représente.

GoAl m’a permis de me frayer un chemin à travers l’absurdité et l’obscurité de notre monde, tout en me montrant ses coulisses, qui sont bien souvent à l’opposé de nos certitudes. Ses enseignements, ses techniques et révélations ne sont pas à proprement parler descriptibles, ils se vivent intimement et m’ont rendu une liberté sans bornes. Après ma rencontre avec lui, rien ne fut plus jamais comme avant: ma vision de la vie changea du tout au tout. En plongeant dans l’inconnu, en acceptant de tout remettre en question, je suis revenu à la source même des choses, au-delà de la peur et des contraintes mentales. Ce saut dans le vide est un chemin sans retour car il est impossible d’oublier les vérités et de s’en détourner.

Auteur
  • Ganji
Source

Commentaires

  1. Marie-christine dit:

    Je me demande si ces reptiliens ne seraient pas des « habitants » de l’Inconscient, ce vaste domaine où se trouvent des vérités auxquelles nous n’avons pas accès…

  2. Karen dit:

    Quand on a lu Anton Parks, on comprend pas mal de choses sur les Reptiliens, ces premiers habitants de la terre. C’est effectivement une grande remise en question.

    Mine de rien, leur « présence » subsiste sous forme de statues, de sculptures, gargouilles et autres,dans la plupart des édifices religieux (dans otutes les cultures !) et le fameux terme cerveau reptilien n’est pas anodin non plus.

    L’ancien Sumérien est une langue très instructive aussi sur le sujet.

    Ensuite, et comme toujours, tout est à prendre à titre d’informations et non comme de la vérité absolue, avec le discernement qui s’impose. En ayant la certitude que nous restons encore très ignorants !

  3. Lila dit:

    Les reptiliens sont des entités de 4e dimension, normal que vous ne parler avec que pars médiumnité puisqu’ils sont dans le bas astral, non densifié.
    Ils sont sur Terre se nourrissant des peurs des humains, plus de peurs plus de reptilien.

    Avec ce genre de message combien vont essayer de rentrer en contact avec un reptilien blanc et se faire polluer par un qui ne l’est pas?

    Biensur, il existe du positif et du négatif, mais je ne corrobore pas le fait qu’ils soient dans le physique.