Vous avez certainement fait cette expérience : à la fin d’une journée vous vous sentiez tourmenté, accablé ; puis, vous vous êtes endormi, et le lendemain, vous vous êtes réveillé complètement régénéré. Que s’est-il passé ? En vous endormant, vous avez réussi à fuir, tout simplement, vous êtes entré dans un autre monde où les « ennemis » qui vous poursuivaient n’ont pas pu vous rattraper.
Ce déplacement se fait automatiquement, la nuit, pendant le sommeil ; mais rien ne vous empêche de vous déplacer aussi consciemment, à l’état de veille.

Les soucis, les troubles, les tristesses que vous ressentez sont des entités qui vous poursuivent, et la seule façon de leur échapper est de changer de plan. Si vous ressentez un trouble dans le cœur, transportez-vous dans l’intellect.

S’il vous poursuit dans l’intellect, fuyez dans le cœur ou dans l’âme. S’il a réussi à vous rattraper aussi dans l’âme, réfugiez-vous dans l’esprit.

Quand vous avez atteint la région de l’esprit, rien ni personne ne peut plus vous tourmenter.
Omraam Mikhaël Aïvanhov

Articles liés