En lisant ceci, peut-être c’est ce qu’il vous faut pour sortir du rêve et comprendre qu’il n’y a que l’amour de vrai.

Plusieurs croient qu’il y a un chemin bien spécifique pour vivre l’éveil, mais en fait c’est tout le rêve éphémère qui sert de chemin. Avant toute chose, quel que soit le chemin de vie de chacun, il n’est que perfection, il contribue à faire un tout, tout en étant un tout. Une grande majorité croit être une conscience, une personne vivant dans un temps x, occupant un certain espace, tout en étant dans une création et dimension pour ainsi faire l’apprentissage et l’expérience de la vie. À une certaine époque, il y avait une telle croyance que le monde croyait que la terre était plate, jusqu’à cette croyance soit complètement rejetée par la découverte que la terre est ronde et tourne sur elle-même. Maintenant, on croit que tout est quantique, que si on guérit une blessure provenant du passé, soit par hypnose ou autres méthodes, cela a une conséquence sur l’instant présente et le futur. Ce que la majorité des êtres humains ou venant de différentes dimensions continuent à croire qu’ils sont que conscience, tout en étant différent. C’est que le temps, l’espace et dimensions et quelle qu’en soit la création, n’est qu’illusion, un rêve éphémère. De la même façon lorsque nous rêvons d’un sommeil profond, se retrouvant dans une autre réalité, pourtant on y croit tellement, que parfois on se laisse prendre au jeu et on se réveille mais pas totalement, comme figé et retournant dans la réalité illusoire que nous avons choisi d’expérimenter.

Tout ça pour révéler et dévoiler que tout est illusion, on croit vivre la réalité, mais en fait nous rêvons et ce qui nous sert de véhicule de lumière appartient au rêve. En tant que personne qui rêve et se réveille dans le rêve éphémère, on se fait prendre au jeu de l’illusion en croyant que tout est réel. Tout en rêvant dans le rêve éphémère, on vit la vie comme si c’était notre vie actuelle, continuant ainsi le cycle du karma, continuant l’incarnation d’avant et récoltant dans cette vie les fruits de nos actions. Qu’importent les croyances aux anges, aux archanges, aux entités de lumière, aux pensées ou autres, tout est là pour nous garder dans le rêve éphémère, à contribuer à alimenter ce tout pour ne faire qu’un. Tant que l’on croit être une conscience, un esprit, une personne ou autres croyances, enfermement, cela ne fait qu’enchaîner le rêveur à continuer à alimenter le rêve éphémère. Dans le rêve, tout est lié, tout a sa raison d’être, il n’y a pas de hasard. Si en tant que personne, vous croyez à la vie et à tout ce que vous percevez avec vos sens, c’est que le rêve se continue, le rêveur qui ne sait pas qu’il rêve et que sa vie est déjà tout orchestrée d’avance et cela avant même de l’avoir vécu, rêvé. En fait, ne cherchez rien dans le rêve éphémère car tout est illusion, vous y croyez pour la simple raison que le rêve éphémère paraît plus vrai que vrai, que cela ne vous empêche pas de sortir de votre forme pour ainsi voir ailleurs, sur d’autres plans de conscience, sur d’autres dimensions, faisant ainsi des expériences extraordinaires, créant ainsi l’être illusoire, cette personne qui sans le savoir continue à se raconter des histoires et à les alimenter, croyant que tout ce que vous vivez est vraie et ainsi cela renforce la conscience et l’ego que tout est réel.

Croyant être différent des autres car personne ne vit pas les mêmes expériences et apprentissages. Encore là, ce que je vous révèle et dévoile que tout est illusion, appartient au rêve éphémère, qu’en fait qu’il y a que seul rêveur. Peu importe la conscience, la forme de vie, la personne, tout dans le rêve éphémère ou dans toute création, dimension, c’est toujours le même rêveur. Voilà pourquoi il est si difficile de se réveiller et sortir du rêve éphémère et réaliser que tout est un rêve, illusion et que la seule réalité est antérieure au rêve éphémère, au verbe, à la vie. à tout concept, au temps, à toute espace, à toute dimension, à toute création, à la conscience et autres enfermements. Continuer à être inconscient d’être le rêveur, apporte que dualité, souffrance et illusion de séparation. Y a-t-il une vie, une conscience, une personne plus importante dans le rêve éphémère ? Non, peu importe le vécu, la connaissance acquise ou autres, tout est illusion, parce que tout appartient au même rêveur. Le rêveur dans son rêve éphémère est à la fois tout, il est le tout en un, il alimente tout, orchestre tout car tout est lié. Tant que vous restez identifié à vos croyances, cela vous tient et restez le rêveur, qui ne sait pas qu’il rêve, qui ne sait pas que le rêve éphémère en est sa création.

Plusieurs commencent à comprendre, à se réveiller, rejetant l’idée d’être une conscience, d’être une personne, d’être rien de ce rêve éphémère, d’être antérieur, au verbe et autres enfermements, à toutes ces illusions. En fait, nous sommes toujours dans le rêve éphémère, tout en y étant pas. Comme le citait Jésus, je ne suis pas de ce monde, tout en y étant. En étant réveillés dans le rêve éphémère, en sachant que nous sommes antérieurs au rêve, nous sommes l’amour dénudé de tout concept, l’amour nu, l’amour agapè, l’amour éternel, qu’importe le nom, nous sommes la même présence éternelle. Nous ne sommes plus le rêveur qui alimente le rêve des croyances, qui croit que tout est réel. Peu importe qui nous sommes dans le rêve éphémère, qui est totalement réveillé, qui sait que tout est illusion, nous ne donnons plus aucune importance aux histoires, à quoi que ce soit qui appartient au rêve éphémère, rien n’est réel. Nous sommes la même présence éternelle, la lumière de l’amour qui traverse, transcende et consume tout par le feu sacré de l’amour. Nous sommes la joie, la paix et cet amour éternel, rien ne peut nous atteindre pour la simple raison que tout est un rêve, illusion et que l’on accompagne la forme dans laquelle on s’est réveillé, en aimant tout d’un même amour, tout ce qui se présente dans le rêve. C’est la dissolution de l’être, du rêve éphémère. Il n’y a plus de passé, de présent, ni de futur puisque nous sommes antérieurs, il n’y a que la lumière de l’amour, là où le rêve éphémère prend fin car il n’a jamais existé, tout n’est qu’un rêve, seul ce que nous sommes de toute éternité est, cette même et seule présence en l’amour, car rien ne le tient, il n’est que liberté.

Humble présence éternelle en l’amour
Régis Raphaël Violette

Publié par Juste (Profil & Articles associés)