Il y a que l’intelligence de la lumière, ce que nous croyons être nous tient, lâcher prise et acceptons ce que nous sommes de toute éternité, l’amour dénué de tout jugement.

Enfermement, si nous prenons le mot enfermement et qu’est-ce qui nous saute aux yeux ? Il y a les mots, enfer, me et ment. On peut facilement comprendre que celui qui vit l’enfermement, se trouve être confronté à sa propre création illusoire, nous sommes créateurs de ce que nous sommes venons vivre en tant qu’expérience illusoire puisque nous sommes antérieurs à toute création, dimension. L’enfermement n’est que la prison illusoire où tout est mensonge, le fait de croire être une personne, une conscience, une âme, un esprit évoluant dans une forme humaine ou autres, nous maintient dans l’illusion, sans prendre connaissance que tout n’est qu’un rêve, projection. Il est impossible de sortir ce cet enfermement quand il y a identification, quand il y a un regard quelconque sur ce que la personne croit être réel. Il n’y a rien de réel, même celui qui pose son regard, il perçoit que sa propre illusion.

C’est une utopie de croire en tant que conscience et personne de sortir de cet enfermement, pour la simple raison que tout est enfermement, que toute création, dimension, pensée, croyance, regard, toute identification à qui ou à quoi que ce soit,garde dans l’enfermement. L’anomalie est de croire que tout est réel, mais rien ne l’est, tout est comme le temps, cela passe, rien n’est stable, il suffit juste de voir que tout bouge constamment, comme il en est pour les milliards de cellules qui font que la forme humaine puisse se déplacer, puisse manger, parler, entendre, penser et ainsi de suite. Ce que l’on croit réel, c’est ce qui forme la réalité, assujetti à un système solaire, gravitationnelle. Tout est cyclique, tout se renouvelle sans cesse, illusion sur illusion, On croit être en vie pour la simple raison que l’on s’identifie au corps et que celui-ci est tout à fait approprié pour entretenir l’illusion, faire l’expérience de l’enfermement. On croit que nous avons besoin de quelque chose, quelle que soit cette chose, tout est là pour alimenter l’illusion, l’enfermement.

Prenons connaissance, avant même d’être dans l’enfermement, nous sommes parfait, accompli, amour dénué de regard, de jugement, de concept, qui n’a point besoin d’obtenir quoi que ce soit pour être en paix, en harmonie, en joie, en amour. Point besoin d’être dans le temps, ni dans aucun espace, autres créations, dimensions, L’enfermement, c’est le rêve éphémère, là où on s’identifie comme étant la conscience, l’âme, le mental, l’esprit, la forme sont limitées pour la simple raison qu’il y a illusion d’apprentissage, d’évolution. En fait quelle que soit la personne, celle-ci vit l’enfermement, ne réalisant pas que tout est illusion, que son essence est antérieure à l’enfermement, à ce rêve illusoire, à cette anomalie. Tant il y a identification à être quelque chose qui provient de l’enfermement, à toute création, dimension, qui est assujetti au temps et à l’espace, toute cette agitation pour nous faire oublier qui on est, qui n’a rien à voir avec le rêve éphémère, qui est antérieur et qui n’a point besoin d’être pour la simple raison que nous avons déjà tout, paix, joie et amour, libre de tout enfermement, qui n’est pas assujetti au temps, ni à l’espace, qui ne connaît aucune transformation, qui n’a point besoin d’être recyclé.

Pourquoi suis-je en mesure de révéler et dévoiler cette humble vérité ? C’est que j’ai vécu cette dissolution de la conscience, de la personne que je croyais être, dissolution du rêve, de l’enfermement par l’intelligence de la lumière, qui est antérieure à tout ce qui est, notre essence éternelle, j’ai pu le constater, le vivre, que tout est accompli. C’est en vivant cette dissolution, que j’ai réalisé que tout est un rêve, illusion, que nous sommes antérieurs. Quelle que soit la raison, l’intelligence de la lumière se révèle et se dévoile à travers cette forme humaine ou autres, tout en étant accompli, en fait, le rêve éphémère et tout ce qui s’y trouve n’est que mon enfermement. Pourquoi juger, condamner, critiquer, imposer, quand il y a que la même présence en toute chose, qu’on se trouve être les uns dans les autres, tout est toujours cette présence.

Quand je m’adresse à chacun, en toute vie, en toute création, dimension, c’est à moi que je m’adresse. En fait il y a personne, rien n’est réel, l’enfermement, le rêve éphémère, c’est la conception que je me fais sur ce que je crois être, c’est cela l’anomalie, puisque nous sommes antérieurs, le tout en un, l’un en tout. qui n’a point besoin de rien, qui a déjà tout, sans être assujetti à qui ou à quoi que ce soit. On peut s’émerveiller de voir en toute création, en toute dimension, toutes ces manifestations illusoires, toutes ses autres dimensions, ces univers, ces mondes, ces paysages, ces formes de vie aussi magnifiques les unes que les autres. Cela n’est qu’un rêve, n’est que l’anomalie, l’enfermement, le plus grand émerveillement est antérieur au rêve, à l’enfermement, en cette intelligence de la lumière, qui n’est que lumière et amour. Pour moi, l’enfermement n’est plus, que l’intelligence de la lumière révélant et dévoilant que tout est lumière et amour, peu importe où je me trouve dans les uns et les autres, il n’y a que la lumière et amour. Pour ceux qui ne le perçoivent pas encore, lâcher prise de toute identification et laisser l’intelligence de la lumière ce qu’elle a à nous révéler. Nous sommes tous l’intelligence de la lumière qui accompagne la forme, tout cet enfermement à se révéler et à se dévoiler par la lumière de l’amour. Il n’y a pas de victime, comme il n’y a pas de bourreau ni de sauveur, il n’y a que l’intelligence de la lumière, ce que nous croyons être nous tient, lâcher prise et acceptons ce que nous sommes de toute éternité, l’amour dénué de tout jugement.

Régis Raphaël Violette

Publié par Juste (Profil & Articles associés)