La Vie !!!

Pourquoi, j’ai intitulé le titre de ce nouveau message par la Vie, tout a un commencement et une fin, en fin de compte, qu’est-ce que l’on sait à propos de la vie ? La vie émerge quand celle-ci à tous les éléments requis. C’est bien, déjà un début, Allons encore plus profondément dans ce que représente la vie. Nous pouvons dire quand cet instant, nous expérimentons la vie à travers la forme humaine, cela aurait pu être une autre forme, pour la simple raison que la vie est diversifiée, là où tous les éléments nécessaires à la vie d’être, la vie émerge, quelle qu’en soit la création, dimension, l’espace et le temps. On se demande pourquoi l’homme qui n’est en fait qu’une manifestation de la vie, cherche son origine, cherche désespérément à vouloir être autre chose, à vouloir acquérir des capacités qui lui permettraient de comprendre ce qu’il est vraiment. L’homme a bâti un univers illusoire, un monde de croyances, de concepts, un monde à son image, de ses peurs, de ce qui lui échappe, toujours à la recherche de la vie éternelle. Il est le seul être vivant à s’inquiéter de ce qu’il adviendra de sa vie, la peur de l’inconnu, la peur de la mort, la peur de revivre le même karma, quelle que soit la peur, l’homme se confronte à ses propres peurs. il porte en lui la peur de … Difficile pour celui qui est toujours confronté à ses propres peurs, à essayer d’éviter le pire, à vouloir tout contrôler, à vouloir tout diriger, peu importe les actions, la peur le rattrape sous plusieurs formes, ce qui te fait peur te tient. Regardons autour de nous, qu’est-ce que l’on voit à par les activités de l’homme, la vie sous toute sa diversité ? Que cette vie endosse l’aspect minéral, végétal ou animal, la vie s’exécute, la vie vit ce qu’elle a à vivre, sans rien demander, sans rien chercher, sans se poser la question à savoir ce qui va se passer dans l’instant. La vie diversifiée suit sa propre programmation, sans se questionner. La vie est à l’affût de l’instant, il vit son instant présent, écoutant instinctivement ses propres besoins selon ce qu’elle a choisi d’endosser comme forme, comme moyen d’apprentissage et expérience.

L’intelligence de la vie suit son cours, tout est à sa juste place, tout a sa raison d’être. Qu’importe si la forme n’est plus accessible, n’est plus apte à la vie d’être, la vie continue. En tant qu’être humain, nous sommes attachés à la vie, que ce soient nos proches, nos animaux de compagnie ou autres, nous avons de la difficulté à laisser partir, quand la vie n’est plus apte à être dans une forme quelconque, que celle-ci n’est plus en mesure d’endosser la vie. Il est drôle de voir comment l’homme se perçoit, comment il se voit, comment il se laisse prendre au jeu de la vie ? À vouloir tout contrôler, à vouloir s’offrir une vie de rêve, l’homme cherche le meilleur, le meilleur de quoi, de qui ? Être le meilleur dans le domaine de son choix, à se mettre toute la pression à être différents des autres, de sortir du lot, en prouvant qu’il est supérieur à son prochain.

L’homme vit dans la peur, il cherche désespérément le bonheur, la stabilité, la notoriété et j’en passe. Il a ce besoin de se prouver à lui-même qu’il a réussi. Qu’importe la réalisation, tant que l’homme vit dans la peur, il n’est que la victime de ses propres pensées. Assez parlé de l’homme, de ce qu’il croit et pense être, il a tout faux, pourtant, la vie se révèle et se dévoile dans toute sa diversité à lui montrer le chemin. Qu’est-ce qu’il faut pour l’homme qu’il puisse sortir de cet aveuglement, enfermement, qu’il a lui-même créé ? Ce qu’il lui faut, c’est un choc, qu’il n’aura pas d’autres choix de sortir de l’enfermement et ainsi vivre la vie. L’intelligence de la lumière a tout prévu, a tout écrit, à tout planifié, tout orchestré pour que l’homme sort de son enfermement, des croyances, des concepts, de la spiritualité, de toute quête, c’est ainsi qu’en vivant ce choc, il ne pourra plus être identifié à la forme humaine, il ne pourra plus avoir aucune peur, il ne cherchera plus à être autre chose, il sera libre, complètement libre et détaché de tout. Certains d’entre-nous réalisent cette liberté d’être, ne cherchent plus à plaire, ne cherchent plus le comment, ni le pourquoi, ils sont libres de vivre la vie comme elle se présente, sans aucune peur, laissant l’intelligence de la lumière agir. De plus en plus nous révélons et dévoilons cette vérité absolue, qu’en fait l’homme s’est détourné de la lumière, qu’il n’a pas su reconnaître qu’il est la VIE. La VIE dans toute sa diversité infinie, dans tout ce qui est, dans toute dimension, création, quelle qu’en soient le temps et l’espace. Nous n’avons pas besoin d’aucun ingrédient pour émerger, nous sommes antérieurs à tout ce qui est, rien ne peut altérer ce que nous sommes de toute éternité.

L’anomalie vient de la conception de l’homme à croire être une âme, une conscience, un mental, un esprit, une forme humaine, qu’importent les croyances, les concepts ou toutes autres identifications, nous ne sommes rien de tout cela, nous sommes la VIE, celle-ci se manifeste en toute création, dimension, tempos et espace, rassemblant tous les éléments nécessaires pour être dans une forme quelconque et appropriée pour en faire l’apprentissage et expérience. Qu’importe si la forme n’est plus apte à endosser la vie, tout est illusion, tout est un rêve, la VIE se manifeste dans tout le rêve, à vivre tous les scénarios inimaginables, non pas à idolâtrer la peur, à vivre de celle-ci, mais en vivant ce que l’intelligence de la lumière a orchestré, a planifié, a écrit dans son grand livre pour se révéler et se dévoiler à travers le rêve. Quand on dit qu’il n’y a rien à faire, qu’il n’y a personne à convaincre, que nous n’avons besoin d’aucun concept, ni de spiritualité pour savoir qui l’on est dans ce rêve éphémère. Nous sommes la VIE antérieures à tout ce qui est, qui n’est pas assujetti à qui ou quoi que ce soit, la VIE a besoin de rien pour être, nul besoin de s’identifier à quoi que ce soit. Laissons inintelligence de la lumière, de ce que nous sommes de toute éternité vivre cet amour dénué de tout jugement, de tout regard, de tout concept, de tout enfermement. Ce qui se passe sur le grand écran de la Vie, n’est que l’expérience et apprentissage à travers la forme dans laquelle nous nous révélons et dévoilons cet amour incommensurable.

Quels que soient l’apprentissages et expériences, il n’y a rien à juger, ni à condamner, ni à vouloir changer, tout est perfection, la mort n’existe pas, la VIE est éternelle, nous en sommes l’essence, l’intelligence de la lumière. J’entends quelqu’un qui me dit pourquoi avons-nous vécu toute cette souffrance ? Cela a été nécessaire car l’homme ne savait plus qu’il est le VIe, en croyant que celle-ci pouvait mourir. Il n’y a rien qui meurt, ce que nous croyons mourir n’est que la forme qui n’est plus apte à endosser la vie. Le choc est pour bientôt, ceux et celles qui continuent à s’identifier comme étant une âme, une conscience, un mental, un esprit évoluant dans la forme humaine, vivront malgré eux, cette dissolution et se rendront compte que la VIE est éternelle, que nous en sommes tous l’essence. Ainsi, toutes les peurs ne seront plus, ainsi en est-il pour les croyances, concepts et autres enfermements. Nous assistons à la fin du rêve éphémère, car en fait, il n’y a jamais eu de commencement ni de fin, la VIE est antérieure à tout ce qui est. Voilà pourquoi ! Que l’on ressent la joie, la paix et l’amour dénué de toute illusion, en cet amour agape Ne donnons plus aucune importance aux peurs, à tous ceux qui s’en alimentent, qui s’en nourrissent, au moment approprié par l’intelligence de la lumière, ils se souviendront. Vivons sans enfermement, sans peur, en aimant tout d’un même amour, dans la paix, dans la joie d’être la VIE éternelle qui n’a point besoin de forme pour aimer.

Régis Raphaël Violette

Publié par Juste (Profil & Articles associés)