La vérité peut être révélée et dévoilée, mais avant toute chose, elle doit être vécue.

Qu’importe qui nous sommes en ce monde, que l’on soit chamane ou autres, cela n’a aucune importance car en réalité, nous ne sommes pas le personnage, nous ne sommes pas l’expérience, le véhicule qui en fait l’apprentissage. Cette réalité n’est qu’à l’image de tous, pour la simple raison que cela révèle une plus grande vérité. Tant et aussi longtemps que l’expérience est nécessaire de passer par toute création, toute dimension, par toute forme de vie, pour réaliser qu’en fait que tout est issu d’une même intelligence de lumière. Certains l’appellent Dieu, d’autres utilisent d’autres noms. Ce qui est une certitude c’est que tout en est issu, sinon pas de vie, pas de création, ni dimension, ni formes, véhicules de lumière pour permettre à la vie de se révéler et se dévoiler. On peut mettre la faute sur l’homme ou sur autre chose, en fait, il n’y a aucune faute, comme il y a aucun tort, tout se manifeste dans un but bien précis. Celui qui croit à la mort, quand le moment sera venu de quitter cette forme, il prendra connaissance que rien ne meurt, tout suit un chemin bien orchestré, bien planifié par l’intelligence de la lumière, Dieu.

Selon ce qu’il a acquis comme connaissance, il verra une autre réalité appropriée pour continuer ainsi la destinée qui lui est propre à se révéler et se dévoiler comme étant l’architecte, l’intelligence de la lumière ce qu’il est de toute éternité, la lumière de l’amour. Il est dur d’accepter que ce qui apporte l’illusion de dualité et de séparation, fait partie de ce que nous sommes venus expérimenter tout en faisant l’apprentissage, afin de comprendre le pourquoi, le comment, la raison de toute cette souffrance. Certains ne réalisent pas qu’en fait tout est lié, tout a sa raison d’être, tout est déjà orchestré et que l’on suit une voie bien tracée parce que nous sommes de toute éternité. En tout être vivant, il y a cette intelligence de la lumière qui agit, qui suit un plan bien précis, on peut penser qu’il y a certaines formes de vie qui n’ont pas leur place en ce monde, mais détrompons-nous tout est à sa juste place. Prenons par exemple un être humain, qu’importe le sexe, cette personne conçoit le monde selon ce qu’il perçoit, ce qu’il pense, ce qu’il vit, ce qu’il interprète comme étant la vérité. En fait le grand écran de la vie, ne fait que refléter ce que l’être humain a besoin de comprendre, d’intégrer, de transcender, de consumer car tout n’est que son reflet.

Alors selon ce qui est compris, l’être humain agit selon ce qu’il interprète de la vie, son état d’être ne sera que le reflet à cette réalité illusoire, puisqu’il n’est pas que la forme mais bien la vie qui en fait l’expérience et l’apprentissage. Il y a plus de sept milliards de personnes, d’êtres humains, qui servent de véhicule d’apprentissage et d’expérience à la vie, afin de se révéler et se dévoiler par tous ces chemins uniques à chacun, venant ainsi accomplir ce qui est orchestré par l’intelligence de la lumière. On peut être révolté, outré, choqué de voir toutes ces souffrances qui se passent en ce monde, cet univers ou autres. pourquoi en est-il ainsi ? Celui qui ne peut pas répondre, a besoin de plus d’expériences afin de comprendre, mais pour celui qui sait que tout est juste, que tout a sa raison d’être, que tout n’a qu’un but bien précis, celui de donner aucune importance aux apparences, de voir que tout est orchestré par la même source de lumière et d’amour, que cette intelligence de lumière a créé la vie et que celle-ci a besoin d’expérimenter ce qui lui sert de pièce de théâtre, d’un univers, d’un monde approprié pour ainsi pouvoir se questionner, apprendre et ainsi changer son regard. Comme il en est pour les sept milliards de personnes sur cette terre, qui ont leur propre regard, leur propre vérité, mais celui qui n’est pas prêt à entendre que tout est lié, que tout est un, que tout est la manifestation d’une seule source de lumière, une seule intelligence, qui orchestre tout, ne peut sortir de cet enfermement, rêve.

Pour ceux et celles qui sont assujettis au temps, à l’espace, aux créations, aux dimensions, à leur véhicule de lumière, ne peuvent pas concevoir que tout est illusion, que tout est quantique, que tout est qu’un rêve, que nous n’avons jamais quitté la source initiale, originelle. Nous sommes cette intelligence de la lumière, qui est la source de tout ce qui est, permettant à la vie d’apprendre et d’expérimenter, tout en acquérant la vérité pour ainsi se révéler et se dévoiler à travers l’amour, en réalisant que tout est un. Tout en est sa manifestation, projection puisque nous sommes Dieu, l’intelligence de la lumière, qui par toute création, toute dimension, toute forme permettant à la vie, d’en faire l’apprentissage, l’expérience pour se révéler et se dévoiler à travers l’amour. Ainsi tout accepter, tout accueillir et tout aimer d’un même amour, puisqu’il s’agit de la même essence, Dieu, se révélant et se dévoilant par l’intelligence de la lumière. Dieu, ne juge pas, ni ne condamne, il est l’amour incommensurable, il ne peut pas se juger, ni se condamner, il apprend de lui-même par les apprentissages, par les expériences de toute création, de toute dimension, en passant par toute forme de vie appropriée à tout ce qui est. La souffrance, le mal-être, l’incompréhension, quel que soit ce qui vient voiler le regard, la perception, la réalité, qui empêche de voir la lumière, n’est que l’enfermement, n’est que l’aveuglement de ne pas accepter que tout en est que le reflet.

Ce qui est réel n’est pas assujetti à aucune création, dimension, l’espace-temps, ni à aucune forme pouvant accueillir la vie, c’est l’intelligence de la lumière, Dieu, l’amour dénué de tout et qui aime tout d’un même amour. Ce que l’on croit être réel n’est que le rêve, il n’est que l’apprentissage, afin d’acquérir la connaissance, afin de réaliser que tout est illusion, que la seule raison de toute création, dimension, l’espace-temps et de la vie, c’est la révélation à ce que nous sommes de toute éternité, l’essence éternelle de l’amour, cette lumière éternelle, qui se révèle et se dévoile par l’intelligence de la lumière. Il n’y a rien à juger, ni à condamner, tout n’est là que pour révéler et dévoiler cette lumière, afin de sortir de l’enfermement, du rêve. Celui qui voit, qui perçoit, qui accepte, qui accueille tout d’un même amour, a compris que la vérité ne peut pas être juste révélée et dévoilée, elle ne peut qu’être vécue. Comme plusieurs qui le vivent, tout est amour, paix et joie, le reste n’est que le rêve éphémère, là où celui ou celle qui a besoin de comprendre continue à expérimenter la vie et en faire l’apprentissage.

Après lecture de ce message, il y a un dicton qui dit, il est mieux de tourner sa langue sept fois avant de parler et de dire n’importe quoi. Prenons connaissance que tout est notre reflet, que tout fait partie de ce que nous sommes venus consumer, accepter, accueillir et aimer d’un même amour, sinon il ne peut y avoir de paix, ni de joie. Ne pas le faire c’est continuer à vivre l’enfermement, la souffrance émotionnelle, physique, psychique, de cataloguer, de mettre des étiquettes, d’alimenter l’illusion de dualité et de séparation, c’est le déni de ce que nous sommes de toute éternité, c’est continuer à alimenter le rêve éphémère. Tant et aussi longtemps que nous ne le consumons pas par l’amour, cela nous garde dans l’enfermement. Quelle que soit notre forme actuelle qui nous sert de véhicule de lumière, celle-ci est tout à fait appropriée, pour ce que nous sommes venus vivre et accomplir, c’est ce qui nous sert d’ancrage à ce rêve éphémère. En fait, nous n’avons jamais quitté la source originelle, de toute éternité nous sommes la lumière de l’amour, qui se manifeste par l’intelligence de la lumière.

Que vous adhérez ou pas à ce qui est révélé et dévoilé, n’a aucune importance, la vérité peut être révélée et dévoilée, mais avant toute chose, elle doit être vécue. Comme plusieurs je vous partage ce vécu en toute humilité, avec tout cet amour incommensurable. Peu importe ce qui se présente sur le chemin de notre existence en ce monde, univers, tout a sa raison d’être, celui de nous faire voir en notre cœur, en tout notre être, notre essence éternelle, la lumière de l’amour qui aime, accueille et accepte tout d’un même amour, tout est consumé par le feu sacré de notre essence de toute éternité.

Régis Raphaël Violette

Publié par Juste (Profil & Articles associés)