Lorsque Dieu a créé l’homme, Il a déposé en lui les germes de toutes les qualités et vertus ainsi que de tous les dons.

Ils sont là, encore endormis, et pour les développer il doit d’abord utiliser sa pensée, puis vivifier sa pensée par le sentiment, et enfin mettre sa volonté à l’œuvre pour réaliser ce qu’il a pensé et senti.

Alors, c’est comme un appel qu’il lance à des entités spirituelles qui se trouvent très loin, très haut, et ces entités répondent à son appel en venant se manifester à travers lui.
Les qualités, les dons que les humains parviennent à développer, ils les doivent aux sacrifices d’entités du monde spirituel.

C’est avec joie qu’elles font ces sacrifices. Mais pour en bénéficier pleinement, il faut qu’ils en soient conscients et reconnaissants.

Reconnaissants comment ? En s’efforçant d’être eux aussi attentifs, bons et généreux envers les créatures qui les entourent, non seulement les humains mais aussi les animaux, les plantes, toute la création. Ces entités ne demandent rien d’autre.

À tous les êtres visibles et invisibles qui nous aident à vivre, à grandir, nous devons avoir quelque chose à offrir : une joie, un regard, un rayon.

Omraam Mikhaël Aïvanhov