Rien ne résiste au temps, et si on est obligé de constater qu’un bâtiment vieillit et a besoin d’être réparé, cela est vrai pour nous aussi. Alors, pourquoi ne pas penser que notre bâtiment doit être renouvelé, rajeuni, éclairé, et que nous devons le reconstruire sur des bases nouvelles ? Vous direz : « Mais comment pouvons-nous nous reconstruire un corps ? » Évidemment, il ne s’agit pas de rajeunir le corps physique dont on ne peut pas empêcher le vieillissement, mais ce vieillissement doit être compensé par l’édification du corps spirituel grâce à une matière inaltérable qu’on ne peut trouver que très haut dans les plans subtils.

Par la méditation, la contemplation, vous pouvez attirer les particules de cette matière et les introduire en vous-même pour vous construire un corps nouveau.

C’est ce que voulait saint Paul quand il parlait de la transformation du vieil Adam en Christ.

Omraam Mikhaël Aïvanhov