Je dépose ici-même une fleur
qui n’est rien d’autre qu’une fleur
et dont le parfum pourtant s’exhale
autour de la terre et ses friches

je dépose ici-même un souffle
qui n’est autre que le vent
et qui pourtant n’est que de passage
et rempli son rôle en silence à merveille

je dépose ici-même un monde apaisé
qui n’a d’autre occupation
que de rire avec les enfants
et partager le regard des chiens

je dépose ici-même l’envers
et l’endroit
le temps liquide et bleu
à l’abri dans le rêve en silence

je dépose ici-même la place immobile
qui arrête de croire
que quelque chose advient
et ne s’agite pas comme si

je dépose ici-même l’arrêt complet
de la fonction de l’être
et ses aléas incandescents
qui ne sont qu’un mirage

je dépose la graine
ici-même en deçà
qui toujours a été la fleur

Verbre

Articles liés