Une chose est sûre : ce monde n’a pas besoin d’êtres humains pour continuer à évoluer pour la simple raison que tout est orchestré par la mère nature, dont elle tire son énergie primaire de la source originelle. L’homme se rend compte qu’en fait, ce qu’il a construit lui est fatal et que la nature reprend ses droits depuis son origine. N’est-ce pas une belle leçon de vie, de constater l’échec de l’homme à vouloir tout contrôler et à se prendre pour Dieu. La nature lui révèle cet aspect sacré de tout ce qui est, que tout est un, que nous soyons d’accord ou non avec les règles qui régissent la nature, mère nature orchestre tout, pour que tout se renouvelle, pour que tout puisse vivre et évoluer. Pouvons-nous dire la même chose de l’homme qui a oublié sa véritable nature divine au détriment de sa soif de pouvoir, se croyant digne de régner sur tout ce qui est.

C’est une belle leçon de vie, de voir à l’œuvre l’intelligence de l’homme vers l’intelligence de la lumière, l’un a apporté un monde illusoire et l’autre a toujours apporté la lumière appropriée à tout ce qui est, du manifesté au non-manifesté. L’homme n’a créé que son propre enfermement. Toujours confronté à ses propres pensées, à ses propres démons, s’entêtant à faire ce qu’il veut, accompagnant ce qui lui semble bénéfique pour son propre bénéfice, ainsi en est-il de l’acceptation, de l’accueil et de l’amour, tout est catalogué, analysé, toujours dans ce qui est profitable à ses besoins égoïstes.

En ce temps de confinement, il n’a pas d’autre choix que de reconnaître les conséquences de son aveuglement à tout contrôler, alors que lui-même n’a aucun contrôle sur sa vie, alors qu’il est en fait sa propre victime. Ainsi coupés de tout, beaucoup réaliseront que la vie est précieuse et qu’elle ne doit pas être utilisée à des fins égoïstes, mais pour préserver cet équilibre, pour maintenir cette harmonie, en respectant la nature dans toutes ses manifestations, avant la venue de l’homme, ce monde est un pur joyau. Un amour qui accompagne, accueille, accepte et aime d’un amour absolu, mère nature en est le parfait exemple, rien ne se perd, tout se recycle. Il en est de même pour l’être humain, et comme il est dit, que cela serve de leçon à toute l’humanité, que dans ce monde, l’homme a sa place s’il est respectueux de toute vie, sans vouloir rien contrôler.

En tout cas, ce qui est bien, c’est que cela nous a révélé les choses qu’il ne faut plus répéter, plus alimenter, même continuer à y penser, de voir en cela quelque chose de grand, de grandiose, puisque nous sommes conscients de nos actes et qu’ils n’ont pas pu nous procurer le bien-être intérieur et extérieur, la joie, la paix et cet amour incommensurable pour tout ce qui se manifeste aux non-manifestés. Soyons bénis de vivre cela, de ne plus être sous la domination de l’ego, mais d’être dans cet éveil à faire comme mère nature, à mettre en place pour tout accompagner, à tout accueillir, à tout accepter et à tout aimer avec le même amour. C’est ainsi que nous pourrons vivre ensemble en paix et être un dans l’expérience que nous vivons, en tant qu’essence de la source originelle pour tout accompagner dans l’amour absolu.

Par Régis Raphaël Violette

Publié par Lumière qui aime tout d’un même amour (Profil & Articles associés)