.
.
Dans ce monde où les mots ne sont que des mots, où les sens des phrases se déterminent par les phrases, tu es face à un texte universel dont les images vacillent au fil de ta plume.

Tu es cette parole de l’impertinence, de l’inachevé ; cette souffrance de l’être fini dans le monde infini.

Entre toi et moi : l’unanimité de la tradition sur lequel tu joues aux mélanges des genres.

La vie ne semble rien peser..Et pourtant ce chant poétique, est un refrain perpétuel de l’angoisse de la mort qui s’y fredonne sur les pages blanches qui s’éprennent des couleurs d’une verve sans limite qui fait le parallèle entre la terre et le ciel.

Quelle chance avons-nous de comprendre ? ! De te comprendre ?!

Poète, magicien de la parole divine qui écrit avec la plume d’un ange

La nature pourrait être ton meilleur refuge mais les mots ont raison de son incroyable force sur les restes décomposés de notre civilisation.

Quel bonheur de raconter l’impossible absolu et de le marier à la glaciale lucidité.

Poète d’esprit et de cœur aussi fragile qu’une bulle de savon qu’emporte le vent.
.

.

.

Ds Ya

Articles liés