Les humains ne savent pas vivre dans le monde merveilleux de l’imagination poétique. Même chez les artistes, les peintres, les poètes, les cinéastes, les dramaturges, on voit apparaître une tendance à présenter dans leurs œuvres la réalité la plus grossière, la plus répugnante, comme si nous ne la connaissions pas suffisamment.

Il est préférable pour l’épanouissement de l’être humain qu’il puisse se plonger dans la beauté d’un monde féerique qui lui donne le désir de se tendre vers lui et d’y vivre. Vous direz : « Mais c’est un monde irréel ! » Eh bien, justement, c’est ce monde irréel qui est la réalité absolue.

C’est là enfin qu’on se sent vivre dans la pureté, dans la lumière. La vraie réalité, il faut la chercher en haut dans le domaine de l’âme et de l’esprit.

Omraam Mikhaël Aïvanhov