Tout être …

Tout être doit comprendre sa relation avec ce tout. Il en est de même pour tous et toutes qui ont choisi de faire cette expérience dans la forme humaine ou autre. Que faut-il comprendre ? Simplement ceci, en tant que conscience incarnée dans la matière, dans cet espace-temps, nous sommes cette conscience qui interagit avec tout ce qui est, quoi que l’on fasse, quelle que soit nos actions, nous récoltons, recevons notre propre interaction. À la fois nous interprétons trois rôles, celui de la victime, du bourreau et du sauveur. Pourquoi le rôle de la victime ? L’être est victime de ses propres pensées et ce monde en est que le reflet et miroir. Selon se qu’il croit et pense être, l’être ne fait qu’un avec sa réalité. En même temps l’être dérange par ses pensées, par ses actions, ses croyances ou autre … cela fait réagir cette réalité et tout ce qui la compose. Il est le sauveur, voyant cette réalité, l’être apporte le changement, il vient en aide à son prochain car il est lui-même victime de cette même réalité. Quoi qu’il en soit, il y aura toujours ces trois rôles associés à la conscience incarnée dans la matière, espace-temps.

Nous sommes dans ce monde, cet espace-temps, cette matrice, là où tout change et évolue, qu’on le veuille ou non, cela est ainsi. Aucune forme de vie est épargnée, cela fait partie de l’apprentissage. En ce qui concerne les êtres humains, tous vivent ces interactions car tous sont victimes de leurs propres pensées, croyances, peurs, émotions, sentiments etc.. Il y a des guerres, des catastrophes, des attentats, des conflits extérieurs, tous sont touchés de loin ou de près, il en est ainsi pour chacun, éprouvé par les blessures, les maux, les peurs, les doutes, les émotions, les sentiments etc.. En d’autres mots, ce qui se passe à l’extérieur, cela se passe à l’intérieur, selon le niveau de conscience, certains sont plus touchés que d’autres.

Pourquoi certains ne sont points touchés et d’autres vivent l’apocalypse, sont frappés de plein fouet ? Tout est une question de perception et de regard. Nous sommes à la fois tous semblable, ayant tous une conscience, ce qui nous différencie les uns des autres, se trouve être notre niveau de conscience. Il faut comprendre que tout ce que nous vivons a sa raison d’être car cela fait partie de l’apprentissage et l’expérience en tant que conscience incarnée dans la matière à vivre ces trois rôles, nous semons, nous récoltons et nous apportons le changement. Semblable à un jardinier qui sème, qui récolte et qui s’occupe de son jardin, en y apportant de nouvelles semences, tout en s’occupant d’apporter les changements.

Cet espace-temps, cette matrice, ce monde, cette réalité se trouve être notre jardin intérieur et extérieur. Nous en sommes la conscience globale, il en est de même pour chacun. Quand l’être est conscient de ce qu’il sème, de ce qu’il récolte et du changement qu’il apporte, il est en paix car il sait qu’il a cette conscience, que tout est un et fait partie d’un même tout. Chacun a cette obligation de s’occuper de son jardin intérieur et extérieur, de s’occuper de lui-même afin d’être en paix et en harmonie, tout en s’occupant des autres avec les mêmes pensées, faits et gestes.

Quand l’être arrête d’être la victime, arrête d’être le bourreau, arrête d’être le sauveur, il comprend qu’il interagit avec tout. Il accepte et accueille tout sans le moindre jugement, il sait que tout répond au besoin de chacun, quelle que soit la réalité, celle-ci est conforme, selon ce qu’il perçoit en tant que sa propre vérité. L’être ayant cette conscience élargie sait qu’il apporte le changement et que cela dérange certains et permet à d’autre de suivre. Il sait aussi que tout ce qui se présente fait partie de cette conscience universelle, qu’il n’a pas à la juger, juste de l’accepter et de l’accueillir au nom de l’amour. Il sait que tout a sa raison d’être car tous reçoivent ce qu’ils sont venus apprendre, acquérir en tant que conscience individuelle.

L’être prend connaissance qu’il est là pour unifier les trois rôles et ne faire qu’un, il sait maintenant qu’il est le créateur, le jardinier et que ses pensées sont la clé pour vivre en paix et en harmonie. Il ne veut plus être les croyances, il ne veut plus être les blessures, les peurs, les émotions et sentiments négatifs. Il veut juste être l’amour, la paix, la joie, sentir et ressentir le bien-être. Pour ne plus répéter les mêmes schémas, tous ces conflits, ces guerres, ces attentats, ces catastrophes, ces blessures, ces peurs, ces émotions, ces sentiments etc.. Il doit changer sa façon d’être, être cette conscience renouvelée apportant la lumière de l’amour et la paix. Cela sans rien imposer, dans le respect, dans l’amour pour tous les êtres, pour tout ce qui est.

Pour celui ou celle qui est en train de lire ce message, il n’en tient qu’à toi d’être ce jardinier conscient de ton jardin intérieur et extérieur. Oublie toute ta colère, quel que soit le conflit qui règne dans ton cœur, apporte la paix, l’amour, que tes pensées soient juste le reflet et le miroir de l’amour. Un amour si grand qu’il pardonne tout, qui élève tout et transcende tout. Nous sommes cette conscience renouvelée qui apporte le changement où tous et toutes pourront suivre cette voie de délivrance ou règne la paix, le respect de toute vie dans la lumière d’un seul et même amour.

Que l’amour soit votre seule raison d’être, c’est ainsi que votre jardin intérieur et extérieur en sera le reflet et miroir.

Par Régis Raphaël Violette
Être accompli, juste être amour
Ainsi en est-il pour tous.
Éveilleur de Conscience, Guérisseur de l’Âme
Couple divin avec Sandra Violette Juste Être-Amour
Voir ces créations inspirées (toile sur Couple Divin) sur sandrajustetreamour.blogspot.ca , sunnywaylife@gmail.com
Consultation, ateliers, formations Écrire à violette.regis@hotmail.com
Vous pouvez diffuser et ou partager tous mes textes, sans les couper ni les modifier. Je vous demande juste de citer le nom de l’auteur Régis Violette justeetre.blogspot.ca

Régis Violette