NOUS NE SOMMES QUE NOTRE MIROIR.

Dialogue entre un non-sage et un sage.

Un non-sage demande au sage, qui est notre plus grand ennemi ? Le sage lui a répondu ceci : ton seul ennemi est-ce que tu crois vivre en tant que réalité. Le non-sage ne comprenant pas trop la réponse du sage. Comment la réalité peut-être mon pire ennemi ? Le sage lui répond à nouveau ceci : tu es ton seul ennemi. Encore là le non-sage ne comprenait pas la réponse du sage. Comment puis-je être mon pire ennemi quand je n’ai rien d’autre à combattre que moi-même ? Le sage lui répond, tout ce que tu combats est ton propre reflet, tu en es le miroir. Le non-sage dit : comment est-ce possible que tout ce que je suis en train de combattre se trouve être mon reflet, car j’en suis le miroir ? Le sage, lui dit simplement, ton combat se trouve être tes propres croyances, tes propres conditionnements, tes propres peurs, tes propres pensées, ce monde en est que le reflet.

Le non-sage s’interrogea sur toutes les réponses reçues du sage, il se dit ceci : ce que j’ai à combattre, ce qui est mon plus grand ennemi, se trouve être ma perception et mon regard que j’ai de la réalité, en fin de compte, ce sont mes propres pensées, mes propres actions, au lieu de combattre, je nourris cette réalité de tout ce qui perturbe mon esprit. L’esprit ne fait que manifester dans la réalité, cette image que je me fais de cette réalité, en fait elle me montre que mon propre reflet. Alors, le non-sage se dit, j’avais tout faux en réagissant avec tant de colère, tant d’incompréhension, je croyais que l’ennemi à combattre était à l’extérieur, qui se manifeste dans cette réalité. L’ennemi, n’est rien que la façon dont je vois ce monde, que je le conçois, car ce sont mes propres pensées qui créent cette réalité. Rien existe à par moi et cette réalité, il en est de même pour chacun, car tout est le reflet de ce que nous croyons et pensons être.

Le sage ajouta ceci : bravo, maintenant, tu sais qu’il n’y a rien à combattre, que la seule chose à faire c’est d’être en paix, en harmonie, dans la joie, dans le silence, dans la quiétude, béatitude pour vivre pleinement cette plénitude. Vivre cette relation d’unité dans la lumière de l’amour, toutes tes pensées sont que purs amours, pures consciences, que tout ce qui est, fait partie d’un même et seul tout. Le non-sage remercia le sage, merci d’être mon reflet, de m’avoir ouvert la conscience, de m’avoir à nouveau reflété la lumière de l’amour afin que mes pensées soient libérées de toute dualité, de tous ces conditionnements, croyances qui génèrent les peurs, la souffrance et le manque d’amour.

Le sage rajouta ceci : tu n’as pas à me remercier, tu as demandé et tu as reçu. Demande et tu recevras, voilà une très grande vérité. Avant de comprendre que tu es le créateur de ta réalité, tu devais comprendre ceci : que tu es le créateur de ton propre bien-être. Il n’en tient qu’à toi de prendre soin de ton miroir et de ce que tu reflètes par tes pensées, par tes actions, la réalité est toujours conforme à ce que tu rayonnes. Maintenant, si quelqu’un te demande qui est le plus grand ennemi, tu sauras quoi répondre, mon sage ami. Aime tout d’un même amour, il n’y a rien à combattre, la seule chose à faire c’est de tout aimer comme soi-même, ainsi tu es en paix et cela quelle que soit la réalité.

Par Régis Raphaël Violette
Être accompli, juste être amour

Guérisseur de l’Âme, Couple divin avec Sandra Sandy Juste Être-Amour

Voir ces créations inspirées (toile sur Couple Divin) sur sandrajustetreamour.blogspot.ca

Consultation, ateliers, formations
Écrire à violette.regis@hotmail.com

Tu peux diffuser et ou partager tous mes textes, sans les couper ni les modifier. Je te demande juste de citer le nom de l’auteur Régis Violette
facebook.com et justeetre.blogspot.ca

Je vous invite à venir sur le site de ADN Nouveau Paradigme pour des conférences gratuites, des ateliers à bas prix pour les membres abonnés en cliquant sur le lien suivant regisraphaelviolette.ad2np.com pour l’abonnement et pour les noms abonnés regisraphaelviolette.ad2np.com

Régis Violette