La vraie liberté d’être, c’est …

Le plus vieux métier

D’après-moi, le plus vieux métier de l’homme, c’est la prostitution, si on regarde de plus près, l’être aime son image, aime plaire, aime être la vedette, aime le luxe, aime le contrôle etc. Il fera tout pour combler ses moindres désirs. Quel que soit le métier qu’il exerce dans ce monde, cela revient au même, il se prostitue pour acquérir de l’argent pour ainsi combler ses désirs. Alors que celui qui n’a plus de métier, qui ne cherche plus à combler ses désirs, cherche plutôt la paix, le silence, l’harmonie, la joie naturelle, sans artifice, la simplicité, se contente d’être ce qu’il sent au plus profond de son propre cœur, ce qu’il le fait vibrer. Il ne cherche plus à combler ses désirs, car il est le fruit de sa lumière, de son amour. C’est ainsi qu’il rayonne sans rien demander en retour. Il sait que la vie, lui apporte ce dont il a besoin. Il a compris qu’il n’a pas besoin de se prostituer pour être ce qu’il veut être, car il a déjà tout.
La vraie liberté d’être, c’est être dans la joie naturelle, dans la paix, dans le silence, dans la simplicité à vivre cette relation d’unité dans l’amour inconditionnel, tout en laissant chacun de suivre sa propre voix.

Par Régis Raphaël Violette
Être accompli, juste être amour
Guérisseur de l’Âme, Couple divin avec Sandra Sandy Juste Être-Amour
Voir ces créations inspirées (toile sur Couple Divin) sur sandrajustetreamour.blogspot.ca;
Consultation, ateliers, formations
Écrire à violette.regis@hotmail.com
Tu peux diffuser et ou partager tous mes textes, sans les couper ni les modifier. Je te demande juste de citer le nom de l’auteur Régis Violette

Régis Violette