Quelle est la meilleure définition pour le verbe aimer et comment le vivre et le partager ?

Qu’est-ce que l’on entend par aimer ? Aimer, c’est être en parfaite communion avec ce qui nous est reflété, autant à l’intérieur de soi qu’à l’extérieur. C’est sentir et ressentir un tel bien-être de sérénité, de paix, d’harmonie, de joie, de félicité, de grâce, etc. Que tout votre être est imprégné de cette lumière, de cet amour indescriptible. Cela vous fait oublier tout autre état de mal-être, vos croyances, vos peurs, vos blessures. Être dans l’état d’amour, c’est tout aimer comme soi-même, il n’y a plus aucun jugement, juste cette parfaite communion, comme si tout ce que l’on perçoit est que perfection, que le fruit de l’amour.

La grande majorité n’est pas dans cet état d’amour, de communion à vivre cette belle relation d’unité dans la lumière de l’amour. Tous sont dans leurs croyances, dans leurs souffrances, dans leurs conditionnements à juger quoi ou qui que ce soit. En agissant ainsi, ils ne peuvent aimer d’un réel amour, car selon leurs perceptions, ils sont polyvalent à être dans le non-amour, pour eux l’amour signifie une relation avec ce qu’ils sont choisis d’aimer ou pas, selon leur critère de sélection. Le vrai amour n’a aucun critère de sélection, l’amour n’est pas basé sur aucune perception, sur aucun regard, c’est ne faire qu’un et cela sans attente, sans jugement. Il est difficile de l’exprimer par les mots, car les mots sont synonyme d’interprétation. L’amour ça se vit, c’est un état d’être qui nous libère de toutes les croyances, de tous les conditionnements, de toutes les peurs, qui nous permet de nous sentir bien dans toute la totalité de notre être, ne cherchant pas à comprendre le pourquoi, le comment, juste être dans cet état de pure conscience à vivre cette parfaite communion avec tout ce qui est.

Comment mettre en application le vrai amour dans sa vie ? La seule manière de le vivre en toute conscience, c’est prendre connaissance de ce qui nous empêche de vivre ce grand amour. Une des raisons du pourquoi, c’est la grande majorité des êtres humains ne vivent pas en totalité le vrai amour, c’est qu’ils sont conditionnés par les croyances, qui génèrent une vibration propice à la dualité, entretenant des émotions à la fois négatives et positives, des sentiments de rejet, d’abandon, d’humiliation, de trahison et d’injustice. Ce monde est basé sur la consommation et non sur le véritable sens de l’amour. Ceux qui réussissent dans ce monde, sont ceux et celles qui ont compris le système, ils connaissent comment contourner les lois à leur propre profit, n’ayant aucun remord à écraser sur leur chemin des gens de bonnes fois. Ainsi, on se retrouve dans un monde ou l’injustice règne en permanence, profitant à ceux qui ont su comment manœuvrer pour s’enrichir aux dépens de ceux qui ne font que servir le système, devenant des esclaves du système de pensées, des croyances que véhiculent la grande majorité des êtres humains.

Tant que l’être humain continue à s’identifier à ce système de croyance, il se condamne à vivre toute cette confusion, toute cette agitation, Il se nourrit sans cesse de cette vibration, s’imprégnant de toute cette dualité. Ce monde ne fait que lui refléter sa souffrance, ses blessures et ses peurs, car il est porteur de cette vibration. Tant que nous ne vivons pas cette paix, de ce qui se trouve en notre mental, en notre esprit, nous nous condamnons à vivre cette réalité, esclave du système, étant à la fois le créateur et l’acteur de cette grande pièce de théâtre.

Vivons-nous vraiment le vrai amour ? Quand on se laisse conditionné par toutes ces croyances, par cette vibration qui ne fait que refléter notre propre réalité, il est presque impossible de se sortir de cet état d’être, si nous continuons à croire que ce que nous pensons, partageons est ce qu’il faut faire pour être heureux et épanoui. Nous allons à l’encontre de ce que nous éprouvons réellement par nos ressentis, en vivant en permanence ces hauts et ces bas comme émotions et sentiments.

Voilà pourquoi que le seul moyen d’échapper à toutes ces illusions, c’est de renaître en notre soi divin, de ne plus être dans aucune croyance, de ne plus faire aucune référence au passé, car cela ne fait que vous rappeler l’être conditionné, vivant dans cette grande souffrance, ne comprenant pas la source de son mal-être. Tant que nous n’arriverons pas à transcender toutes ces pensées qui viennent de tous ces conditionnements, de ces croyances, nous nous condamnons à vivre cette relation de dualité et de confrontation, dans ce système qui favorise ceux et celles qui n’ont aucun remords à agir pour leur propre fin égoïste aux détriments de toute cette diversité de la vie.

C’est en changeant sa perception, en changeant son regard, qu’on est en mesure de changer sa réalité, afin de vivre cet état de bien-être continuel, permanent. Le vrai amour c’est un état d’être qui nous permet de vivre cette communion, cette relation d’unité dans la lumière de l’amour, en comprenant que tout est notre reflet et nous en sommes le miroir.

À chacun de nous de ne plus alimenter ce système qui ne fait qu’appauvrir tous les êtres. Qu’en est-il pour ceux qui s’enrichissent, ils vivent autant cette souffrance, cette dualité, la seule chose, ils sont eux-mêmes esclave de leurs richesses temporaires, tandis que le vrai amour ne te quitte jamais, il est notre essence originelle. Nous récoltons ce que nous semons. Tout part de soi, tout y prend son origine, nous en sommes le créateur.

Par Régis Raphaël Violette
Être accompli, juste être amour
Guérisseur de l’Âme, Couple divin avec Sandra Sandy Juste Être-Amour
Voir ces créations inspirées (toile sur Couple Divin) sur sandrajustetreamour.blogspot.ca
Consultation, ateliers, formations
Écrire à violette.regis@hotmail.com
Tu peux diffuser et ou partager tous mes textes, sans les couper ni les modifier. Je te demande juste de citer le nom de l’auteur Régis Violette, justeetre.blogspot.ca

Régis Violette