Voici une belle histoire de Toutsé et Toutsa

Tout est dans la petite boîte.

Le but de ce message est de comprendre notre vraie nature divine, afin que tous et toutes intègrent bien ce qui va être dévoilé dans une grande simplicité, expliquons le pourquoi et le comment dans ce merveilleux récit.

Cette histoire débute dans un autre monde que celui-ci, on y trouve un père qui parle avec sa fille en lui expliquant l’origine de la vie, de toute cette abondance, de toute cette grâce divine, tout est accordé à celui qui croit avec ferveur, détermination, conviction, une foi inébranlable.

Ce monde est exempt de dualité, tous vivent en parfaite harmonie, tout est qu’amour. Il ne peut pas y avoir d’ombres, de croyances, de blessures ou des peurs, tous les êtres s’aiment les uns les autres comme étant un seul être. En ce lieu divin, la seule nourriture est la lumière de l’amour, l’amour garde tous ces êtres éternellement dans la forme que chacun a choisie d’endosser. Il y a que la manifestation de la beauté, tout est perfection. Imaginer un monde où tout est que beauté, que toute forme de vie n’est que pureté, magnificence, reflétant que votre beauté intérieure. Il n’y a aucune place à la dualité, aux croyances, aux guerres, à toutes ces blessures, maux que porte ce monde dans lequel nous sommes venus apprendre et évoluer.

Le père qui se prénomma Toutsé raconta à sa fille Toutsa l’origine de la vie, regarde Toutsa notre monde, il est la manifestation de la lumière de l’amour, tout est que lumière et amour, regarde dans tous les sens, dans toutes les orientations et que voyons-nous ? Toutsa répond : mais on ne voit que notre lumière, on ne voit que toute cette diversité de soi, de notre amour. » Bien dit Toutsé en écoutant la sage parole de sa fille. Tu sais Toutsa, cela n’a pas toujours été ainsi, jadis toi et moi ont déjà été dans un autre monde où il n’y avait pas cette compréhension, les êtres de ce monde avaient oublié leur vraie nature divine au détriment de l’ego, ce qui veut dire que l’être a oublié son origine et qui marche dans l’ombre de sa lumière. Toutsé dit à sa fille Toutsa, ceci, tous ces êtres dans ce monde ne savaient pas que tout ce qui se trouvait dans ce monde n’était que le reflet, le miroir ce que qu’ils pensaient et croyaient être. Imagine Toutsa, tu es dans un monde où tu ignores ton origine et ce que tu perçois devient ta réalité, tu t’identifies à tout ce qui est. Tous ces êtres vivent dans l’ignorance, dans les peurs, dans les croyances, tous sont blessés au plus profond de leurs âmes, cherchant la lumière et pourquoi vivent-ils toute cette expérience, quel en est le but ?

Alors Toutsé dit à Toutsa, regarde notre monde, il est semblable à une boîte et tout le contenu reflète que notre lumière, que notre amour, que notre beauté, perfection sous différentes formes, manifestations conscientes, appartenant au même tout. Dans cette boîte, il a tout un espace-temps, il y a cet infiniment petit et grand, passé, présent et futur, tout se passe dans cet ici et maintenant. Pour nous qui vivons ce pur amour, cette pure relation d’unité, le passé, présent et futur ne sont que cet ici et maintenant, mais pour cet autre monde où tous ces êtres ne savent pas, ils croient à un passé, à un présent et futur car ils pensent que la durée de leur vie est limitée, un temps déterminé. Ils ne se rendent pas compte qu’ils font que changer de forme pour continuer à vivre cette relation d’unité, tout en restant cloîtré, prisonnier de leur aveuglement, croyances, conditionnements. Ils ne réalisent pas que la vie est éternelle, tout change et évolue. Nous, dans ce monde, nous avons acquis la connaissance de soi, la connaissance de sa véritable nature divine, faisant de chacun de nous, des êtres totalement conscient que tout est lumière et amour. Mais pour ces êtres, ils sont sur le chemin de la découverte, de leurs vérités, de leurs croyances, à apprendre le pourquoi de la souffrance, de la dualité, de la mortalité. Ce chemin est un long processus d’éveil, à trouver le comment pour être libéré de toutes les illusions. Empêchant l’être d’être dans la totalité et globalité de sa lumière à vivre cette relation d’unité avec son reflet et miroir.

Imagine Toutsa, tu as oublié tout sur ce que tu es, tu n’as plus cette lumière, tu es confiné dans une petite boîte qui t’empêche de te voir, de voir la totalité et globalité de ton être. Déjà quand tu descends dans cet espace-temps, tu choisis tes parents, qui t’apportent leurs amours, leurs connaissances, leurs croyances, leurs conditionnements, leurs peurs. Avant de descendre tu t’es préparé à être dans des vibrations basses. Tu sais que tu vas presque tout oublier même si tu sais à quoi t’attendre, tu as vu le fil de ta vie, celle que tu vas commencer. Ce qui t’encourage c’est que tu sais qu’il y aura toujours cette guidance pour te permettre de vivre ton apprentissage et de ce que tu es venu apprendre et accomplir. Te voilà dans cette préparation à prendre corps dans la matière, à vivre cette expérience dans ce monde où chacun a oublié son origine. Tous les êtres se basent sur leurs ressentis, mémoires car ce qui est intéressant, c’est que tous peuvent chercher la lumière en eux-mêmes, dans les rêves conscients ou pas, dans le silence, dans la méditation. Quand l’être se coupe de ce monde, il est plus apte à voir les synchronicités, des signes, des symboles qui éveillent en lui, une ou des mémoires enfouies dans une autre existence, ou sur un autre plan de conscience, ou en contact avec les anges, les archanges, maîtres ascensionnés, ou en lien avec la famille d’âmes. Quoi qu’il en soit, tout a sa raison d’être pour aider l’être à se souvenir et à se libérer des illusions de dualité.

Imagine un instant Toutsa, tu es incarné dans ce monde, tu as oublié ta provenance, tu ne sais plus qui tu es vraiment, les seuls repères sont ce que tu perçois comme étant ta réalité. C’est comme si cette matière est tellement dense que tu es presque rendu amnésique. Tu dois te fier uniquement à tes ressentis, vivre l’expérience dans la matière à apprendre de toute cette diversité qui se présente à toi, dans un univers complètement inconnu, la seule chose qui t’aide dans cette recherche, c’est en te référant à l’histoire de ce monde. Dans cet espace-temps qui représente bien cette petite boîte là ou le contenu représente le passé, présent et futur dans l’infiniment petit et grand, tout se vit dans cet ici et maintenant. Tout est relationnel, tout est lié, imbriqué, orchestré et divinement planifié, tout a sa raison d’être, il n’y a pas de hasard, tout répond au plan divin. Quelle que soit la forme de vie, celle-ci contribue à l’ensemble, à la totalité. On pourrait croire qu’il y a des choses farfelues, mais il y a rien de tel, tout a sa raison d’être. Tout qui compose cette petite boîte, cet espace-temps fait partie d’un même tout, d’une même conscience, source divine car tout en est sa fragmentation.

Il en est de même pour notre monde Toutsa, ce monde de lumières et d’amour, avec toute sa diversité, vient de la même source une, la seule différence c’est nous n’avons pas la même fréquence, ici tout est exempt de dualité, il y a que l’unité, la diversité de la vie qui est éternelle, elle régénère en tout temps, offrant que sa magnificence, que sa beauté, partageant ses dons à l’ensemble, à la totalité et globalité de notre espace, là où tout est un et amour. On pourrait croire que le monde dans celui des êtres humains n’est qu’imperfection, car chacun est confronté à sa dualité intérieure, ne se rappelant plus son origine, ayant oublié la lumière qui transcende tout, élève tout et guéri tout. Il est normal que les êtres humains se voient ainsi car ils sont en permanence à vivre cette dualité qui n’est que le reflet et miroir de leurs croyances, de leurs incompréhensions, de leurs aveuglements car ils n’ont pas compris le lien qui les unissait tous et toutes. Ils préfèrent mieux de se laisser embobiner par des belles paroles.

Ce monde il est parfait, il est perfection, c’est les êtres humains qui ont fait de ce monde ce qu’il est, car ils n’ont que de yeux pour leurs croyances erronées.
Tous les êtres humains sont semblables car ils font partie de la même source de lumière et d’amour, le fait qu’ils ne sont pas totalement bien enracinés dans leurs formes humaines, l’âme n’est pas totalement incarnée, juste une petite partie, la plupart font référence à leur mental-ego au lieu de leur intuition, venant de leur âme. Ils ont mis de côté l’amour au détriment du non-amour, satisfaire leurs besoins égoïstes, pour leur propre gloire. C’est ainsi que tous souffrent des blessures de l’âme, une grande souffrance, un puits sans fond, l’homme est victime de ses propres pensées, paroles, actions, faits, conditionnements et gestes.

Pourquoi en est-il ainsi ? Pour la simple raison que l’homme a oublié sa provenance, il a oublié que tout est lié, que tout est un et que toutes ses actions se retournent contre lui. Cela est en train de changer, de plus en plus d’êtres humains retrouvent la mémoire, ils sont plus connectés à leurs âmes, ils font référence à d’autres parties d’eux-mêmes, on les appelle les anges, les archanges, les maîtres ascensionnés, bouddha, Sananda, peu importe leurs provenances, tous font partie de la Source Une, dans d’autres plans de consciences. Cela permet d’avoir d’autres références qui permet aux hommes de se rappeler, de se questionner, de prendre connaissance et conscience de leur pouvoir de création, ne plus être victime des croyances, mais être maître de sa propre vie. Encore là, l’homme fait face à un dilemme, croyant être séparé de ces êtres de lumière, se référant à son petit soi, il aura tendance à vénérer, idolâtrer ces sources de lumière, qui en réalité ne sont que la source de lumière, celle qui anime tout son être en cet ici et maintenant.

Voilà, la fin de cette histoire qui en fait en n’est pas une, mais représente bien la réalité.

Par Régis Raphaël Violette
Être accompli, juste être amour
Guérisseur de l’Âme, Couple divin avec Sandra Sandy Juste Être-Amour
Voir ces créations inspirées (toile sur Couple Divin) sur
sandrajustetreamour.blogspot.ca;
Consultation, ateliers, formations
Écrire à violette.regis@hotmail.com

Tu peux diffuser et ou partager tous mes textes, sans les couper ni les modifier. Je te demande juste de citer le nom de l’auteur Régis Violette, justeetre.blogspot.ca

Voici le lien pour le don du cœur, merci pour les dons, peu importe le montant, c’est un geste d’amour et de reconnaissance, avec tout mon amour divin, nous vous aimons. Paypal paypal.me.

Régis Violette