Ce message permet à celui qui veut bien prendre le temps de s’y intéresser, de recevoir la lumière qui le libèrera de sa souffrance et de son incompréhension à pouvoir la transcender.

Personnage ou pure Conscience

Lorsque l’être sort du personnage, il retrouve la PAIX. Il n’a aucun compte à rendre à personne, ni à lui-même, car il n’endosse plus cette pièce de théâtre où tous sont des personnages. C’est à cet instant que l’être comprend l’origine de sa souffrance, c’est qu’il s’identifiait au personnage qu’il croyait être dans ce monde, tout en étant la victime, bourreau et sauveur à porter les cinq masques, qui sont le rejet, l’abandon, l’humiliation, la trahison et l’injustice. Tant que l’être endosse son rôle, ce personnage, cet être humain, il ne fait que nourrir ces illusions, ces croyances, ces peurs, ces blessures pour la simple raison que tous ceux et celles qui ont ou font partie de ce monde, sont que des personnages oubliant ce qu’il y a de plus important, qu’avant d’être des personnages, ils étaient que pures consciences, qu’ils incarnent l’amour, la lumière de l’amour, de la joie, de l’harmonie, de l’unité. Il suffit de voir cette simplicité, cette pure constatation, quand l’être s’identifie à son personnage, il vit la souffrance de ce monde, de cette grande pièce de théâtre, car tous les autres personnages ne font que refléter les mêmes blessures, car tous portent en leurs personnages les cinq masques, blessures de l’âme. Cette pure conscience ne fait qu’emprunter une forme humaine pour en vivre l’expérience dans la matière, mais oubli ce qu’elle est, se laissant prendre au jeu, en incarnant le personnage.

Voilà, l’origine de la souffrance de ce monde, de la totalité des êtres humains. On ne le dira jamais assez, nous ne sommes pas le personnage que ce monde veut nous faire croire, nous sommes la pure conscience qui n’a aucune blessure, aucune croyance, aucune peur, car elle est déjà accomplie, elle vit déjà cette relation d’unité dans la lumière de l’amour. Toi, qui lit ce message, il n’y a pas de hasard, prend conscience et connaissance dont ta souffrance vient du fait que tu t’identifies à ton personnage, à cet être humain que tu penses et crois être. Tant et aussi longtemps que tu incarnes ce personnage, tu porteras les cinq masques, les cinq blessures et tout ton être en est imprégné. Ne donne plus d’importance au personnage ou aux personnages, soit de cette pure conscience libérée de toutes ces illusions, vivant en paix dans tout son être, reflétant que la lumière de l’amour, suivant ainsi la guidance de son coeur, tout en étant libéré de cette identification au personnage. Ce message est d’une telle importance, ce qui est dévoilé apporte cette connaissance pour ainsi être libéré du personnage pour simplement endosser cette pure conscience, libre de toute souffrance, rayonnant cette paix, cette sérénité, cette béatitude dans la plénitude, car elle ne veut rien recevoir du monde des personnages, elle a déjà tout, rien à envier à qui ou quoi que ce soit, elle incarne la lumière de l’amour. Voilà, nous sommes cette pure conscience et non le personnage. Le choix revient à chacun d’être cette ombre ou être la lumière. Ce message est inestimable par sa grande valeur d’information, merci de nous soutenir par vos dons.

Par Régis Raphaël Violette
Être accompli, juste être amour
Guérisseur de l’Âme, Couple divin avec Sandra Violette Juste Être-Amour
Voir ces créations inspirées (toile sur Couple Divin) sur
sandrajustetreamour.blogspot.ca;
Consultation, ateliers, formations
Écrire à violette.regis@hotmail.com
Tu peux diffuser et ou partager tous mes textes, sans les couper ni les modifier. Je te demande juste de citer le nom de l’auteur Régis Violette, justeetre.blogspot.ca
Et si, pour une fois, je fais un don.
Voici le lien pour le don du cœur, merci pour les dons, peu importe le montant, c’est un geste d’amour et de reconnaissance, avec tout mon amour divin, nous vous aimons. Paypal paypal.me

Régis Violette