Un immense merci à Michel Thierry à l’origine de la mobilisation il y a trois ans quand personne ne croyait sérieusement qu’une société privée allait sciemment détériorer dans onze communes du Pays Basque français : l’environnement, la santé et l’économie.

Egalement, un grand merci à tous les acteurs actifs telle Martine Bouchet et de nombreux autres, et aussi aux participants majeurs comme isolés, citoyens comme élus, aux associations, aux trois chambres consulaires, qui ont su se mobiliser ainsi qu’à tous les signataires de la pétition dite « Permis de Kanbo ».

Malheureusement, soixante-six millions de français peuvent être impactés par l’installation polluante de mines d’or à tout moment puisque d’une part la communication ne se fait pas en la matière, par exemple les bretons se retrouvent avec trois permis de prospection sans que quiconque n’en ait été averti, et que d’autre part une société minière met en mouvement dix demandes de permis de prospecter pour au final espérer qu’au moins un site soit réellement avantageusement exploitable.

Une pensée, aussi, pour la plus grande forêt française, à savoir l’amazonienne qui subit actuellement de nombreuses exploitations d’or cette fois illégales.

La victoire d’hier jeudi 15 février 2018 doit impérativement faire penser que la vigilance au sein même du Pays Basque quant aux permis de prospection de l’or est une attention / observation de tous les instants puisque d’autres sociétés pourraient avoir l’idée de vouloir prospecter… Néanmoins elles savent plus que jamais à quoi s’attendre.

Source primaire

Mediabask

.

Articles précédents

Sudmine d’Orléans veut dévaster 11 communes basques françaises écologiquement durables

Mines d’or Pays Basque manifestation Bayonne samedi 16/09/2017 après-midi + la pétition

Manifestation à Bayonne Lauga samedi 16/09/2017 16h00 – Non aux mines d’or au Pays Basque

Par tous moyens nous empêcherons les mines d’or au Pays Basque. Faudra nous passer dessus

.

Photos

N° 1 & 3 – Manifestation du 16 septembre 2017 à Bayonne
N° 2 – Manifestation du 11 février 2017 à Espelette
N° 4 – Alkurruntz, montagne depuis laquelle les eaux de source alimentent les rivières en contrebas. Ces dernières si elles avaient été polluées auraient impacté la consommation d’eau potable jusque dans les zones habitées de la côte basque.

.

Source présent article, rédaction et photos – Delta de la Lyre

Delta De La Lyre

Articles liés